Archives pour la catégorie Les brèves

Rencontres de La Rochelle 2019

Notre rencontre de La Rochelle se tiendra le 04 juillet sous forme d’un déjeuner débat 

 

Nous souhaitons échanger avec vous sur le débat qui traverse la profession aujourd’hui et qui porte sur le fait de savoir si une œuvre qui ne sera pas montrée dans une salle de cinéma peut être de même nature qu’un film «traditionnel».

Donc, jusque-ici, lorsqu’on parle de culture cinématographique on ne parle que des films qui ont été montrés dans des salles d’exploitation cinématographique.

Qu’en est-il et qu’en sera-t-il des œuvres réalisées pour d’autres types d’écrans ?

Ce débat a des incidences économiques mais il a aussi de fortes résonnances culturelles.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de ce texte dans l’Edito d’En Bref : https://territoires-cinema.fr/2019/05/31/la-lettre-en-bref-mai-juin-2019/


Pour échanger sur ces questions rendez-vous donc le 04 juillet à La Rochelle pour un déjeuner-débat :

Renseignements pratiques et inscription en nous écrivant :
par mél : villes.et.cinemas@wanadoo.fr
par courrier : Territoires et Cinéma
3 rue du Maine 75014 Paris

(Merci de cette inscription préalable, nécessaire à l’organisation, le nombre de place étant limité. Dès réception de celle-ci, nous vous indiquerons les renseignements pratiques)

L’éducation populaire, remède aux fractures françaises ?

Dans un rapport adopté le 28 mai dernier, la section éducation-culture-communication du Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle l’Etat et les collectivités locales à réinvestir le champ de l’éducation populaire.

Ce rapport est a rapprocher de la signature de la Charte d’engagements réciproque entre la Ministre de la Culture et la COFAC * (dont la Présidente est membre du Bureau du CESE)  et dont Territoires et Cinéma est membre (fondateur et membre du Bureau). 

* COFAC : Coordination des Fédérations et Associations de Culture et de Communication

« l’avenir du cinéma Français » en débat au Sénat.

Le mardi 28 mai, les sénateurs ont débattu, en séance publique, sur « l’avenir du cinéma français ». Les sénateurs ont eu à l’occasion de ce débat la possibilité d’interpeller le ministre de la Culture. Plusieurs thèmes ont donc été abordés tels que l’arrivée des plates-formes de VOD, l’accès aux films pour les salles indépendantes, le réseau « art et essai », la chronologie des médias…
Vous pouvez sur le site du sénat  en lire le compte rendu intégral ;  le revoir en vidéo.

Cinéma indépendant : ça tourne ou ça coupe ?

Malgré la présence de la sélection Acid (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) au festival de Cannes, le cinéma indépendant a peur de se faire manger par les grosses productions françaises.
Dans son émission « le Nouveau Rendez-Vous » du 15 mai 2019 sur France Inter Laurent Goumarre reçoit Michel Leclerc, cinéaste ; François Barge-Prieur, journaliste et critique ; Caroline Bonmarchand, productrice et Véronique Le Bris, journaliste et fondatrice du prix Alice Guy

« …Et par ailleurs, le cinéma, c’est aussi un art » – une tribune de la S.R.F. (Société des réalisateurs de films)

Tribune de la Société des réalisateurs de films (SRF)
On se souvient de la célèbre formule d’André Malraux : « le cinéma est un art ; et par ailleurs c’est aussi une industrie ». Pendant des décennies, cette conception duale (art et industrie) a fondé toutes les politiques françaises de soutien au secteur, faisant du cinéma français le contre-modèle le plus puissant au cinéma américain.
Cette politique s’est avant tout incarnée dans l’action du CNC, et son système de taxation des billets de cinéma qui permet, sans demander un sou de plus aux contribuables, de rééquilibrer sans cesse les deux pôles, tout en s’adaptant aux nouveaux usages.