L’agence du court métrage – Le festival d’Angoulème

Nous vous invitons à consulter le nouveau site de l’Agence du court métrage :

Avec un catalogue de plus de 12 000 courts métrages, notamment à travers des sélections thématiques et événementielles, les derniers films repérés en festivals, des focus sur les cinéastes à l’affiche, etc. Le nouveau site avec accès aux fiches techniques et aux ressources, permet d’explorer, de visionner  ou de réserver en ligne des films pour tous les lieux de projections publiques.

Pour consulter le site : ici

Festival du film francophone d’Angoulême

La 11e édition du Festival ciné d’Angoulême, aura lieu du 21 au 26 août.

10 films en compétition et 10 autres en avant-première, les « bijoux de famille » d’UGC, un hommage au cinéma haïtien, un focus sur Jacques Doillon, des séances en plein air : le programme est en ligne.

Cette année, les films de la compétition seront soumis au Jury présidé par Karin Viard.

Les projections seront effectuées en « EclairColor » à l’Espace Franquin, l’un des 6 lieux de projection du festival.

Commission de contrôle de la réglementation

Nouvelle Commission de contrôle de la réglementation

La Commission qui a débuté sa mission le 5 juillet au CNC est chargée de contrôler le respect de la réglementation dans les secteurs du cinéma et de l’image animée et de sanctionner les éventuels manquements. Désormais, lorsque des agents du CNC constateront un manquement aux règles applicables, un Rapporteur indépendant issu du Conseil d’Etat sera saisi et soumettra l’affaire à cette Commission, composée de 5 professionnels du secteur, de 3 personnalités qualifiées et 2 membres des corps de contrôle de l’Etat. Présentation ici.

SOMMAIRE DES REVUES

couv.postif juill 2018

POSITIF 689-690 | Juillet-Août 2018   

 

Dossier

LE FILM CRIMINEL CONTEMPORAIN

Critique du film Le Poirier sauvage de Nuri Bilge Ceylan et entretien avec le réalisateur

Compte rendu du 71e Festival de Cannes et notes sur les films

Bertrand Tavernier sur Pierre Rissient.

Une réflexion sur deux figures politiques de la guerre froide : John Wayne vs. Jane Fonda.

Un retour sur les films La Femme insecte
et sur la période intimiste de Shin Sang-ok .

 

 

 

sofilm62_couv_JUIL18

SOFILM #62 : spécial SERIES CULTES !

Columbo
Alerte à Malibu
Berlin Alexanderplatz
Claire de Lune

26. Doubleurs français

Portraits. Dans l’imaginaire populaire, on les reconnaît pour avoir prêté leurs voix françaises à KITT, la voiture intelligente de K2000, MacGyver ou encore Laura Ingalls dans La Petite Maison dans la prairie. Mais qui sont vraiment Georges Caudron, Béatrice Bruno ou « la star » des doublages Guy Chapellier ?

32. Tatort

Reportage. Chaque dimanche à 20 h 15, l’Allemagne s’arrête de vivre et se plonge dans l’univers de la série policière Tatort. Parfois dans un bar de quartier, parfois avec ses colocataires. Le plus étonnant derrière cette institution constitutive de l’âme allemande ? Cela dure depuis 46 ans et 1000 épisodes.

36. Pamela Anderson

Interview. Derrière le maillot de bain rouge et les courses filmées au ralenti sur une plage de Malibu, une icône, une vraie. Aujourd’hui, la Canadienne préfère parler préservation animale, Julian Assange, sextapes et projets de cinéma derrière la caméra de Werner Herzog.

42. Columbo

Légende. Comme le mois de mai 68 ou le « Jumpin Jack Flash » des Rolling Stones, une autre révolution fête son demi-siècle. Nom : Columbo. Fonction : une série dans laquelle un petit lieutenant de la criminelle de L.A. confond des meurtriers arrogants. Certains y voient même un sous-texte autour de la lutte des classes. Pour les cinéphiles, la série qui a attiré Spielberg, Cassavetes, Faye Dunaway et bien sûr Peter Falk a aussi forcément quelque chose de singulier. Quant à ceux qui ont survécu à Columbo, ils racontent.

52. Drôles de dames

Table-ronde. À en croire Camille de Castelnau (co-scénariste du Bureau des légendes), un des meilleurs moyens de rater une série serait de vouloir faire une série féministe… D’accord, mais cela n’empêche pas de réunir autour d’une table cinq femmes fortes autour de cette question : comment ont évolué les personnages féminins dans les séries entre les années 70 et aujourd’hui.

58. Les Envahisseurs

Histoire courte. Dans la nuit du 20 février 1968, la chaîne ABC diffuse l’épisode n° 39 des Envahisseurs, série en voie d’essoufflement. Pour les spectateurs, la surprise est de taille. Déjà, le casting fait la part belle à quatre comédiens noirs, mais il y a encore mieux. Sur fond de lutte contre desextraterrestres à l’apparence humaine, ils se déchirent sur le devenir problématique de leur communauté dans la société américaine…

60. Clair de lune

Story. Avant que Cybill Shepherd et Bruce Willis ne s’embrassent, Clair de lune était l’un des plus gros succès des années 80, avec son mélange de comédie screwball à la Hawks et son absurdité extrême. Une émission créée à un rythme fou par Glenn Gordon Caron, 30 ans à l’époque. Mais comment ce jeune homme a-t-il obtenu les pleins pouvoirs pour tourner des épisodes extrêmement chers et souvent WTF ?

64. Le Prisonnier

Reportage. Il y a cinquante ans, les téléspectateurs découvraient Le Prisonnier. Le héros, Patrick McGoohan, se réveillait dans un village mystérieux. Au fil des épisodes, il apprend que le village se situerait en Lituanie ou peut-être sur la côte du Maroc. Sauf qu’en réalité, les bâtisses colorées sont nichées au nord du Pays de Galles, dans un complexe hôtelier qui vit encore au rythme de la série…

72. Berlin Alexanderplatz

Légende. C’est un classique de la littérature germanique qui a aidé Fassbinder à ne pas devenir complètement désespéré. Entre 1979 et 1980, le grand cinéaste allemand décide d’adapter Berlin Alexanderplatz en mini-série pour la télé. Sur fond d’addictions, de désespoir et de gigantisme. Sa grande œuvre au noir ?

78. Buniyaad

Story. Soap opera phare des années 80, Buniyaad reste la seule série télé indienne à avoir réussi à traiter avec tact le drame de la partition des Indes. Retour sur un programme qui a cartonné des deux côtés de la frontière.

82. Alfred Hitchcock présente

Légende. En dix ans, Hitchcock est devenu l’une des figures les plus populaires du petit écran. Mais  comment un tel projet a-t-il pu faire de lui le premier cinéaste icône pop ? La réponse est simple : c’est surtout une question d’orgueil. Contre ceux qui pensaient qu’il ne pourrait pas aller si vite…