RÉOUVERTURE DES SALLES EN DÉCEMBRE ?

Film Français toujours : l’article « Vers une réouverture des cinémas mi-décembre ? » est disponible pour les abonnés sur le site du journal http://www.lefilmfrancais.com/

Dans son article Kevin Bertrand informe que les « Pouvoirs publics travailleraient (…) plus spécifiquement sur une réouverture des salles le mois prochain. ». Le journal précise « qu’aucune décision n’ait à ce jour été prise » mais que certains membres de la profession ont indiqué que les dates des 09 ou 16 décembre seraient envisagées.

Croisons les doigts !

Vers une réouverture des salles ?

Le Film Français annonce que la « La FNCF entame des consultations en vue de la réouverture des salles ».

Les abonnés du Film Français pourront retrouver l’article de Kevin Bertrand sur le site du journal http://www.lefilmfrancais.com/

Dans un contexte où l’on n’a pas de visibilité quant à cette réouverture, la Fédération s’est adressée à ses adhérents les avertissant de ses consultations pour recueillir les avis des Pouvoirs Publics, des distributeurs-éditeurs et des instances de la Fédération.

Espérons que ce travail amène à des bonnes nouvelles.

« Montrer des films à des jeunes, c’est un acte politique, c’est un acte de citoyenneté »

L’association Passeurs d’images, présidée par Laurent Cantet, a vocation à fédérer et à animer l’ensemble du réseau national de l’éducation aux images.
C’est à ce titre qu’elle mobilise le réseau des acteurs de l’éducation aux images et la communauté éducative pour interpeller les ministres de la Culture et de l’Éducation nationale et protester contre l’arrêt des séances scolaires en salle de cinéma dont les dispositifs École et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma sont victimes.

Territoires et Cinéma s’associe à cette démarche. Vous pouvez, vous aussi vous, la soutenir ici !

Le texte de cette tribune : 

Madame la Ministre de la Culture et Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale,
Le cinéma est un art qui se découvre en salle.
Chaque année, dans le cadre des dispositifs scolaires Ecole et cinéma, Collège au cinéma et Lycéens et apprentis au cinéma, plus de deux millions de jeunes sortent de l’école, du collège ou du lycée pour aller découvrir des œuvres cinématographiques qu’ils n’iraient jamais voir par eux-mêmes, dans ce lieu unique qu’est la salle de cinéma.
Emmener les élèves voir des films en salle de cinéma peut sembler commun, or il s’agit d’un acte politique fort, un acte de citoyenneté, un acte de résistance. Plus encore suite aux événements tragiques qui se sont déroulés il y a peu et qui ont ébranlé la communauté éducative. Dans un monde où les fractures semblent s’accentuer chaque jour, l’école est encore le lieu du « pour tous ».

Lire la suite sur le site « Passeurs d’images »

Arte met en ligne 57 courts-métrages (dont des chefs-d’œuvre)

Lu sur le site « Les Inroks »

A l’occasion de la 1000ème émission de Court-Circuit, 57 courts-métrages sont à voir ou à revoir sur arte.tv : du Jane Campion, Arnaud Desplechin, mais aussi le film qui a fait découvrir Poggi & Vinel et deux pépites de l’animation française contemporaine.

Décidément, Arte fait tout pour nous plaire et nous redonner le moral en ces temps moroses. Parmi les 57 courts ou moyens métrages mis en ligne pour le Court-Circuit n°1000, on trouve vraiment du très bon. On conseille notamment Peel, exercice de discipline (1986), le film de fin d’études de Jane Campion qui lui a permis de remporter une première Palme d’or (du court-métrage) avant La Leçon de piano en 1993. Dès ses toutes premières œuvres, on reconnaît le style singulier de la cinéaste, son ambiance toujours un peu malaisante au sein du cocon familial, son ton féministe, très généreux en émotions, en figures de style, cadres étranges et jeux de couleurs. 

Mais on peut aussi voir ou revoir l’excellent moyen métrage d’Arnaud Desplechin, La Vie des morts (1991), qui marque la première collaboration du cinéaste avec son actrice fétiche, Emmanuelle Devos. Ou bien Tant qu’il nous reste des fusils à pompe (2014) du jeune duo de cinéastes à la mode Caroline Poggi et Jonathan Vinel (Jessica Forever). Et encore Ce vieux rêve qui bouge (2001) d’Alain Guiraudie, qui annonçait ses grands films à venir, L’Inconnu du lac (2013) et Rester vertical (2016).

Deux films d’animation (pour les adultes) en or

Côté animation, nous ne saurons que trop conseiller ces deux pépites made in France : Pépé le morse (2017) de Lucrèce Andreae et Le repas dominical (2015) de Céline Devaux, avec entre autres la voix de Vincent Macaigne. Ils ont tous deux remporté le César du meilleur court d’animation à l’époque de leur sortie

HENRI – Des films rares de la Cinémathèque française à voir en ligne

A Territoires et Cinéma nous aurions aimé laisser cet article dans nos archives …

Sobrement intitulée « Henri », pour Henri Langlois, fondateur de la Cinémathèque, cette mise en ligne d’une infime partie de la collection de la Cinémathèque, celle dont elle possède les droits de diffusion, répond bien sûr à un contexte très particulier, l’épidémie de Covid-19 et le confinement, mais aussi à la volonté de diffuser le plus largement possible quelques pépites méconnues du patrimoine cinématographique.

Tous les soirs, à 20h30 et à cette adresse, la Cinémathèque Française propose un film parmi ceux qu’elle a restauré au cours des vingt dernières années. Le site s’enrichira ainsi quotidiennement de merveilles, souvent rares, voire inédites, qui resteront disponibles jusqu’au retour des beaux jours, quand nos salles pourront rouvrir.

Henri : c’est là !