LES FILMS ET LES SÉRIES SUR LES PLATEFORMES DE STREAMING

Dans notre récente lettre « en bref«  nous vous proposions notre analyse sur la fréquentation des salles entre le premier trimestre 2019 et le même trimestre 2022. Cette période fut difficile pour les exploitants. Certains spectateurs ont changé leurs habitudes.

source AFCAE :
Depuis début 2020 et la pandémie de Covid-19, l’exploitation et la filière cinéma ont vécu une crise exceptionnelle avec deux longues fermetures des salles et une reprise marquée par une baisse significative de la fréquentation depuis bientôt une année. Dans le même temps, l’abonnement aux plateformes et le visionnement de séries et de films sur ces services audiovisuels payants se sont considérablement développés.

Mais, alors que les audiences des médias traditionnels (presse, télé, radio, cinéma) sont analysées et connues en détail, celles des services de streaming ne font l’objet d’aucune étude publique et communication.

Afin de pouvoir mesurer la réalité du développement de ces plateformes de streaming, l’Association Française des Cinémas Art et essai (qui rassemble 1200 cinémas) a commandé une étude à l’Institut de sondages d’opinion IFOP.

Cette enquête a été réalisée entre le 31 mars et le 5 avril 2022, selon un mode de recueil en ligne (sollicitation des membres de l’access panel Bilendi, partenaire de l’IFOP), auprès d’un échantillon de 2 000 personnes âgées de 15 ans et plus (représentativité assurée par la méthode des quotas en termes de sexe, âge, PCS individu, taille d’agglomération et région). L’enquête a porté sur les abonnements aux offres Netflix, Prime Vidéo, Disney+, OCS, My Canal, Salto, Apple+ et SFR Play, en particulier sur une sélection de 38 séries et films grands publics et Art et Essai proposés par ces opérateurs.

Objectifs : connaître les taux d’abonnement aux plateformes pour chaque opérateur, les principales motivations et usages des abonnés, les éventuelles conséquences sur leur fréquentation des salles et enfin avoir des repères sur les niveaux de visionnement des séries et films très grands publics comme des films d’auteur.

Retrouvez ici les résultats de cette étude


et l’analyse qu’en fait l’AFCAE

Festival international du film social

L’ASPAC (Association de Soutien aux Projets Audiovisuels et Cinématographiques) organise la 2ème édition du festival international du film social.

Cette association, créée en 2016, regroupe une vingtaine de passionnés du cinéma sous la houlette d’un travailleur social et… réalisateur !

Elle propose de favoriser et soutenir une production cinématographique Loirétaine en faisant intervenir des amateurs aidés par des professionnels motivés par les projets. En 2020 elle a décidé de lancer sont festival de films courts-métrages de fiction avec comme thème « le film social : société et mode d’emploi ».

Organisée à Ingré, commune de la métropole Orléanaise (Loiret), la seconde édition se déroulera du 3 au 5 juin 2022 avec des projections de courts métrages, en présence des réalisateurs, des tables rondes et masterclasses de professionnels du cinéma (acteurs, réalisateurs, producteurs,…)

Dès les 26 et 27 mars les 10 films en compétition seront présentés. Trois projections sont programmées dans le week-end, à l’Espace Boutrouche à Ingré : Samedi 15h et 20h30 et Dimanche 15h

Choisissez votre séance, venez voter pour votre film préféré, et participer au Prix du Public.

Billetterie en ligne :  https://www.payasso.fr/aspac-billetterie/paiement

Ouverture des portes 30 minutes avant l’heure de la projection

« Caméras des Champs » 23ème !

Festival « Caméras des Champs » 23ème édition et encore plus de cinéma en ruralité :

C’est vrai, parfois les tweets ont du bon. Car grâce à l’un d’entre eux, émanant de nos amis de l’AMRF, que nous avons appris l’existence du Festival, consacré aux films documentaires sur la ruralité.

L’édition 2022 se déroulera du 19 au 22 mai à Ville-sur-Yron (54).Tous les renseignements sur @cameras_champs et camerasdeschamps.fr 

Retrouvez sur leur site les liens vers les festivals amis : Les Conviviales de Nannay,  les Rencontres cinématographiques de Saint-Julien-en-Vercors, Les rencontres du film documentaire de Mellionnec, Ciné-Champêtre à St-Pierre-sur-Dives etc… Et même avec « A Travers Champs » Rochefort…en Belgique ! http://camerasdeschamps.fr/festivalsamis.html

EN BREF Mars-Avril 2022

Un peu en retard, voici En Bref.

Parmi les informations, un nouveau décret important dont voici l’objet : « modification du fonctionnement du Centre national du cinéma et de l’image animée et de la commission du contrôle de la réglementation; modernisation de la réglementation applicable aux registres du cinéma et de l’audiovisuel, à certaines représentations cinématographiques ainsi qu’à l’aménagement cinématographique et à l’exploitation cinématographique; modification de la procédure de conciliation devant le médiateur du cinéma. »

Bonne lecture !

Appel à soutien à la découvrabilité des contenus culturels francophones

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie franco-québécoise pour la découvrabilité en ligne des contenus culturels francophones, le ministère de la Culture français (DGMIC) et le ministère de la Culture et des Communications du Québec s’associent et lancent un double appel à candidatures. (date limite 4/07/2022)

Cet appel à candidatures vise à financer des projets dont l’objectif consiste à renforcer la découvrabilité numérique des contenus culturels francophones.

La découvrabilité d’un contenu dans l’environnement numérique se réfère à sa disponibilité en ligne et sa capacité à être repéré parmi un vaste ensemble d’autres contenus, notamment par une personne qui n’en faisait pas précisément la recherche.

Le ministère de la Culture soutient et subventionne le développement d’initiatives numériques et de projets de recherche en faveur de la découvrabilité numérique des contenus culturels.

La notion de découvrabilité des contenus culturels est essentielle dans un écosystème numérique caractérisé par l’hyper-abondance de l’offre, par la concentration de la diffusion sur quelques grandes plateformes extra-européennes et par le rôle des mécanismes de recommandation algorithmique dans l’accès aux contenus culturels.
Les acteurs des industries culturelles et créatives francophones doivent donc s’adapter à ces changements et faire de la découvrabilité numérique une priorité de leur stratégie de valorisation des contenus, sous peine de subir une invisibilité de leur production culturelle.

Lancée en avril 2019 par les ministres de la Culture du Québec et de la France, la mission francoquébécoise sur la découvrabilité en ligne des contenus culturels francophones a pour objectif d’établir un diagnostic des différents enjeux et de proposer des solutions qui permettront d’assurer une meilleure visibilité des artistes, des œuvres et des contenus francophones sur Internet.

Toutes les informations de cet appel à projet sur le site du ministère de la culture