Archives pour la catégorie Sommaire des revues – Archives-

Sommaire des revues

juillet

POSITIF 677 – 678 | Juillet – Août 2017

Dossier

LES FEMMES DANS LE CINÉMA AMÉRICAIN – DE L’ÂGE D’OR AUX SÉRIES TÉLÉVISÉES

Le compte-rendu complet de Cannes – 96 films

Critique et entretien du film Le Jour d’après de Hong Sang-soo

Critique et entretien du film Ava de Léa Mysius et Paul Guilhaume

Woody Allen, “Son carnet noir”, texte sur Mary Astor

Une réflexion sur Ida Lupino et Kinuyo Tanaka, deux sœurs de cinéma

Un retour sur le film L’ombre d’un doute d’ Alfred Hitchcock

 

Couv-les cahiers juillert

Juillet-Aout 2017 N°735

Éditorial

Non existant par Stéphane Delorme
Événement
Twin Peaks, saison 3

Time and Time Again par Stéphane Delorme
Les Enfants par Pacôme Thiellement
Faire une série par Cyril Béghin
Postures par Jean-Philippe Tessé
Le spectre de la sénilité par Jean-Sébastien Chauvin
The Alphabet Au-delà – Boîte – Bris – Carrosserie – Couché – Couleurs – Couples – Déviation – Drogue – Électricité – Fifties – Galerie – Holy Motors – Hulot – Interrogatoire – Jeu vidéo – Larmes – Rideau – Station – Suie – Têtes – Vomi
Résumés Épisodes 1-8
Cahier critique

Gabriel et la montagne de Fellipe Barbosa – par Ariel Schweitzer
Les traces de Gabriel entretien avec Fellipe Barbosa – par Joachim Lepastier & Ariel Schweitzer
Une femme douce de Sergei Loznitsa – par Cyril Béghin
Office de Johnnie To – par Jean-Sébastien Chauvin
Petit paysan de Hubert Charuel – par Laura Tuillier

Notes sur d’autres films Avant la fin de l’été (Maryam Goormaghtigh) – Entre deux rives (Kim Ki-duk) – Les Filles d’avril (Michel Franco) – Les Hommes du feu (Pierre Jolivet) – Le Caire confidentiel (Tarik Saleh) – Love Hunters (Ben Young) – Lumières d’été (Jean-Gabriel Périot) – On the Milky Road (Emir Kusturica) – Out (György Kristóf) – La Planète des singes : Suprématie (Matt Reeves) – La Région sauvage (Amat Escalante) – Sans pitié (Byun Sung-hyun) – Song to Song (Terrence Malick) – Une femme fantastique (Sebastián Lelio) – Une vie violente (Thierry de Peretti)
Journal

Exploitation Les cinémas parisiens abattent leur carte
Salle L’expérience Écran voisin
Entretien Steve De Jarnatt, miraculé
Reprise Au gré du courant & Nuages épars : Naruse, mélo d’été
CD Async de Ryuichi Sakamoto : Pour Tarkovski
DVD La Planète sauvage de René Laloux : Sublime planète
DVD Coffret documentaires de Sergueï Loznitsa / Tuez Charley Varrick ! de Don Siegel
Livres Proust au temps du cinématographe : un écrivain face aux médias (Revue d’études proustiennes / Continental Films, l’incroyable Hollywood nazie de Jean-Louis Ivani.
Festival 8 Super 8 à La Corogne
Festival Les promesses de Filmadrid
Festival Surgissements à Pantin
Cinéma en plein air L’agenda de l’été
Disparitions Roger Moore, John G. Avildsen, Anita Pallenberg
Réplique

Poétique du grain de beauté par Stéphane Delorme
Cinéma retrouvé
Andreï Tarkovski

L’harmonie vue du chaos par Florent Guézengar
Vittorio Cottafavi

Genre idéal par Emiliano Morreale
Cottafavi épique par Vincent Malausa
Les Rolling Stones

Les Stones 24 fois par seconde par Nicolas Stanzick
Entretien
Jacques Rozier

Un été 63 entretien avec Jacques Rozier – par Joachim Lepastier

 

couv juilletsofilm

Sofilm N°52

SPECIAL POLITIQUE ET CINEMA

18. Pablo Iglesias

Extra. Avant d’incarner le renouveau de la gauche européenne avec son parti Podemos, Pablo Iglesias a patronné des ouvrages dans lesquels Game of Thrones est traité comme espace de théorie du pouvoir, et donné des cours d’analyse politique du cinéma à l’université. « Grâce au cinéma on peut expliquer des concepts très complexes »

22. Saddam, le film

Story. Pendant son règne sur l’Irak, Saddam Hussein a toujours nourri un amour particulier pour la télévision et le cinéma, jusqu’à faire des films sur sa propre personne. Tout sauf une mince affaire, comme le rejouent ceux qui connaissent cette histoire de mégalomanie et de violence.

26. Le jour où… Khadafi a voulu faire sa Liste de Schindler

Story. Mais pourquoi diable Mouammar Khadafi a-t-il offert un budget illimité à un film finalement inachevé intitulé Dhulm : Years of Torment ? Réponse : pour mettre un peu de pression sur l’Italie et sa dette coloniale.

28. Norodom, roi du Cambodge et cinéaste

Story. Le roi du Cambodge Norodom Sihanouk a tout fait. Même survivre à l’un des plus tragiques génocides de l’Histoire. Mais dans le fond, la seule chose que voulait vraiment faire ce roi au destin shakespearien, c’était du cinéma.

32. Berlusconi, le Parrain

Enquête. C’est l’histoire d’un champion. Et comme dans n’importe quelle histoire de champion, toutes les victoires ne font pas l’unanimité. Quand l’ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi se met à envisager le cinéma comme un nouveau territoire à annexer, certaines dents grincent en Italie. Car le Cavaliere ne connaît qu’une loi : celle du profit rapide, mais aussi du rapport de force subtil avec ceux qui voudraient contester sa mainmise . On peut raconter l’histoire de l’Italie à travers celle de Berlusconi et du cinéma.

46. Filmer la politique, un sacerdoce ?

Table ronde. Entre coups de pression de l’Elysée, hordes de communicants et messes basses de nos dirigeants, six réalisateurs de documentaires et de fictions politiques reviennent autour d’une table sur ce genre à part qu’est le film politique. Garantie sans langue de bois.

46. Filmer un débat de l’entre-deux-tours ?

Décryptage. Avec les récentes présidentielles françaises, l’art du débat politique à la télé a-t-il basculé dans une nouvelle ère ? Le critique Hervé Aubron et le cinéaste Pierre Léon décryptent les enjeux de la mise en scène politique en 2017.

48. Patrick Leahy, sénateur « Batman »

Portrait.Si chaque nouveau film Marvel réserve une apparition furtive au scénariste Stan Lee, l’écurie DC a aussi son amateur de caméos : Patrick Leahy, sénateur de l’Etat du Vermont et fan obsessionnel de Batman, apparu dans presque tous les films du super-héros depuis Batman Forever. Entre rencontres secrètes avec Fidel Castro, attaque à l’anthrax et tête-à-tête avec le Joker, la vie hors du commun de celui qui se fera surnommer le Top Cop n’a pas grand-chose à envier à celle de Bruce Wayne.

 

 

 

 

SOFILM n°51 : Les secrets de Terrence MALICK

sofilm51_
Terrence Malick
Pierre Bellemare
Amy Schumer
Bong Joon-ho

18. Barbet Schroeder

Hors Cadre. Avec Le Vénérable W., le grand Barbet Schroeder clôt sa « Trilogie du mal » et revient sur sa passion pour les dictateurs, Jacques Vergès, les errements d’Oliver Stone, le traitement des homosexuels à Cuba, etc.

22. Nothingwood

Infiltré. C’était une des petites sensations cannoises : un documentaire sur Salim Shaheen, acteur, producteur et cinéaste afghan haut en couleur, auteur de plus d’une centaine de séries Z populaires jusque chez les migrants de Calais. Rencontre avec le Ed Wood afghan en pleine Croisette et son équipe.

24. En tournage avec Loznitsa

Reportage. Le 16 août prochain sort A Gentle Creature, troisième film de fiction de Sergei Loznitsa après My Joy et Dans la brume, une fresque dostoïevskienne trempée dans l’esthétique saumâtre du réalisateur ukrainien qui nous avait invité sur son tournage à Daugavpils, Lettonie. A entendre la garde rapprochée du cinéaste un tournage et une expérience particulière car : « Il y a la Lettonie et il y a Daugavpils. Ici c’est spécial… »

28. Sean Flynn, dans l’enfer du Vietnam

Story. Le 6 avril 1970, Sean Flynn a disparu sur la Highway One dans le bas du Cambodge. Sans laisser de trace. L’homme de 29 ans avait pris son ticket pour la guerre du Vietnam en tant que photo reporter. Un hasard ? Par forcément quand on a été le fils de la superstar hollywoodienne du film d’aventure Errol Flynn et qu’on a toujours préféré l’odeur de la mort et du danger à la vie du père. Récit.

34. Amy Schumer & Judd Apatow

Dialogue. Un savoureux échange sucré-salé entre le king of comedy Judd Apatow et celle qui a fait son dernier spectacle en tenue 100 % cuir, Amy Schumer. Où il est question des femmes en comédie, d’éveil sexuel précoce et de pénis beaucoup trop gros, évidemment.

42. Bong Joon-Ho

Dossier. Il était attendu en patron à Cannes ou, au moins, en scandale du festival. Finalement le grand cinéaste coréen Bong Joon-ho a débarqué en capitaine de navire imperturbable au milieu du tourbillon polémique « Netflix ». Avec Okja, fresque écolo SF à la fois naïve et grinçante, l’homme derrière The Host et Memories of Murder a même mis tout le monde d’accord. Rencontre avec un cinéaste au sommet pour éclaircir la Big Bong théorie.

68. Le mystère Malick

Enquête. Depuis la fin des années 70, Terrence Malick est devenu une sorte de J.D. Salinger ou de Thomas Pynchon du cinéma. Costumiers, maquilleurs, storyboarders, acteurs et monteurs reviennent ici pour la première fois en détail sur la méthode sauvage dont use, et parfois abuse, Malick.

80. Charles Burnett

Interview. Pionnier du cinéma néo-réaliste black avec Killer of Sheep, Charles Burnett était récemment de passage à Paris. L’occasion d’une discussion sans langue de bois autour de la place des Noirs aux Etats-Unis et dans son cinéma. Autant d’histoires de luttes sans fin pour les mêmes revendications qu’il y a cinquante ans…

86. Pierre Bellemare

POSITIF 676 | Juin 2017

couv positif juin

Dossier

LA NATURE DANS
LE CINÉMA CONTEMPORAIN

Critique et entretien du film
Song to Song de Terrence Malick

Critique et entretien du film
L’Amant double de François Ozon

Critique et entretien du film Visages, Villages d’Agnès Varda et JR

Marcel Ophuls, Mr Deeds va à Nuremberg

Une réflexion sur Hollywood Endings. Cinéma américain de l’âge d’or, le temps retrouvé ?

À découvrir, les expositions Mômes et Cie, L’androgyne alchimique de PascALEjandro et Montmartre, décor de cinéma.

Un retour sur le film Le Privé de Robert Altman et sur le Cinéma d’animation de Jiří Brdečka.

 

Les cahiers du cinéma

Couv-734-444x600

Éditorial

Body Snatchers  par Stéphane Delorme

Événement

Cannes 2017

Pattinson l’apprenti  entretien avec Robert Pattinson – par Cyril Béghin & Stéphane Delorme
Retour de Cannes  Festival de New York – Des migrants à toutes fins utiles – Néo-réacs – Claire’s camera : Cannes l’année d’avant – Eastern – Jeune Italie – Confirmation par le picaresque – Où est passé le numérique ? – Il suffit d’une idée – Twin Peaks : le temps qu’il faut pour revenir – Anesthésie générale – S’effondrer ou être enfoncé – Cinéma positif – Moments musicaux – Tant d’enfants, si peu de sortilèges ! – Visages, visages – Vive les excentriques ! – Fraîcheur ACID
Et le film continue…  entretien avec Ahmad Kiarostami – par Nicholas Elliott
Okja  de Bong Joon-ho – par Joachim Lepastier
Visages Villages  d’Agnès Varda & JR – par Nicholas Elliott

Le Jour d’après  de Hong Sang-soo

24 heures dans la vie d’un homme  par Vincent Malausa
Jour après jour  entretien avec Hong Sang-soo – par Vincent Malausa
Magique  entretien avec Kim Min-hee – par Joachim Lepastier & Vincent Malausa

Cahier critique

Creepy  de Kiyoshi Kurosawa – par Stéphane du Mesnildot
Les Derniers jours d’une ville  de Tamer El Said – par Ariel Schweitzer
Miracle Mile  de Steve De Jarnatt – par Joachim Lepastier

Notes sur d’autres films  Album de famille (Mehmet Can Mertoglu) – Alien : Covenant (Ridley Scott) – L’Amant double (François Ozon) – Ava (Léa Mysius) – Ce qui nous lie (Cédric Klapisch) – Free Fire (Ben Weathley) – It Comes at Night (Trey Edward Shults) – K.O. (Fabrice Gobert) – The Last Girl – Celle qui a tous les dons (Colm McCarthy) – Nothingwood (Sonia Kronlund) – Retour à Montauk (Volker Schlöndorff) – Le Vénérable W. (Barbet Schroeder) – The Wall (Doug Liman) – Wallay (Berni Goldblat)

Journal

Télévision Bruno Deloye, partenaire particulier
Entretien Dominic Gagnon et les zombies du net
Exposition Le Golem sort de terre
Festival  L’Iran dévoilé
Rétrospective Le siècle d’Andrei Ujica
DVD  Zeder de Pupi Avati
DVD  L’Empereur du Nord de Robert Aldrich
News internationales
Disparitions 
Jonathan Demme, Daliah Levi, Don Gordon, Michael Parks, Manuel Pradal, Emmanuèle Bernheim

Voyage

Barcelone

Promenade cinéphile à Barcelone  par Quentin Papapietro
« Je ne suis pas un cinéaste expérimental »  entretien avec Pere Portabella – par Quentin Papapietro

Cinéma retrouvé

Marlen Khoutsiev

Courants d’âme  par Florence Maillard

Carl Theodor Dreyer

Vampyr : Le monde vampyr  par Stéphane du Mesnildot
Jour de colère : Épuration  par Florent Guézengar
Ordet : Puissance de la croyance  par Nicolas Azalbert
Gertrud : L’amour est tout  par Jean-Philippe Tessé

Derek Jarman

L’Angleterre brûle  par Cyril Béghin

BD

Misfits  par Luz

Les revues « Spécial Cannes »

SOFILM N°50    CANNES

Ssofilm50

18. 1939, festival année zéro
La toute première édition aurait dû se jouer en 1939, comme un pied de nez à Hitler et Mussolini. Mais l’Histoire en a décidé autrement…

22. Les petites histoires qui ont fait la grande légende
Lennon, Cocteau, Duras, Mitchum, Léaud, Buñuel… Quand les icônes descendaient sur la Croisette, c’était souvent pour le meilleur et parfois pour le pire.

31. Jack Lang
L’ex-ministre de la Culture fait, calmement, le bilan de chaque instant.

32. Gilles Jacob, producteur
Dix ans plus tôt, Gilles Jacob fêtait le 60e anniversaire de Cannes avec le plus gros film à sketchs jamais produit. Dont il raconte les coulisses, en exclusivité.

34. Claudia Cardinale
Retouchée sur l’affiche de cette année, le mythe Cardinale livre quelques souvenirs de sa carrière et de ses déambulations sur la Croisette.

38. La folie Apocalypse Now
Quand le clan Coppola débarque à l’improviste avec une copie à peine terminée du dernier chef d’œuvre de big Francis, ce n’est pas pour beurrer les sandwichs…

42. Pialat en colère
Un poing levé rageusement, une Palme que personne n’attendait, une polémique russe… Les dessous d’une des éditions les plus chaudes de l’histoire de Cannes.

46. Le festival de « Cannon »
Dans les années 80, les tontons flambeurs Golan et Globus étaient les rois de Cannes. Golan parti, il reste Globus, qui ne désespère pas de revenir un jour…

48. Vincent Maraval
Sans langue de bois, le boss de Wild Bunch livre ses conseils avisés pour gagner des Palmes et durer sur la Croisette.

53. Paulo Branco
Producteur de légende et recordman du Festival de Cannes, le Portugais se souvient du jour où il a réussi à avoir un prix… pour un film qui n’était pas en compétition.

54. Jerry Schatzberg
Sa palme pour L’Epouvantail avait consacré l’avènement du Nouvel Hollywood. Et ça, Jerry ne l’a jamais oublié.

58. Entartages sur le tapis rouge
A Cannes, Noël Godin a barbouillé de crème chantilly les trognes de Godard, de BHL et de bien d’autres illustres invités. Comment ? Pourquoi ? Voici les recettes de Noël.

62. Miss Koka
La rondeur extravagante du travesti Miss Koka a injecté son zest de folie dans les plus longues nuits cannoises, avant de disparaître récemment. La fin d’une belle époque.

66. Jeff Domenech
Ceci est l’histoire d’un directeur du McDonald’s de Grasse devenu pote avec Bebel, jusqu’à réaliser un documentaire sur son idole. Etonnant, non ?

69. La dernière Femme Panthère
Avec sa maman Pascaline, Esmeralda s’est toujours habillée en « panthère ». Alors, à force de traîner sur la Croisette, elles sont devenues les mascottes du festival. De quoi ronronner de plaisir le reste de l’année ?

72. Taxis vs Uber
Quand la flotte de berlines noires estampillées Uber déferle de Paris pour trimballer le festivalier pressé, les taxis locaux voient rouge. La guerre est déclarée.

76. La Cité de la peur
Prenez un chewing-gum et régalez-vous de l’histoire du film le plus drôle jamais tourné à Cannes. Racontée par ceux qui l’ont fait, évidemment.

86. James Toback
Le franc-tireur d’Hollywood est descendu un jour au festival avec Alec Baldwin et un projet de film zinzin. Il en a tiré un docu rigolo, et son regard sur ce grand cirque n’a rien perdu de son acuité.

88. Cannes Man
Les années 90, une équipe de tournage sans réalisateur, Seymour Cassel en faux producteur avec de vrais caméos de Jarmusch et Johnny Depp. Mais qu’est-ce que c’est que ce binz ?

90. Femme fatale
Idée tordue de Brian de Palma : faire une fausse montée de marches avec un vrai cinéaste (Wargnier) et un vrai président du Festival (Jacob) pour filmer le faux vol d’un collier en plein Palais. Un coup réussi ?

92. La CGT sans tambour ni paillette
Que serait le festival sans son tapis rouge cousu par des ouvrières zélées ? Entre Front populaire et films engagés, Bernard Thibault et ses camarades posent une évidence : red is not dead.

96. Les rappeurs de La Haine
1995. Cassel et Kasso fracassent le festival avec un film de banlieue en noir et blanc. Et traînent dans leur sillage une bande de rappeurs parisiens bien décidés à faire monter la température…

99. Kanye West
En 2012, le rappeur a voulu révolutionner l’histoire du cinéma avec son film tourné au Qatar. Pour le projeter, il a même fait construire sa propre pyramide à Cannes. Histoire d’un  op.

100. Yves Mourousi
Qui se souvient que le présentateur star du JT dans les années 80 était à l’origine de la mise en scène du tapis rouge actuel ? Et pourtant.

102. Boulistes Blues
Pour renouer le lien entre les locaux et les stars de cinéma, quoi de mieux qu’une bonne partie de pétanque ? Une fausse bonne idée pour les boulistes de la ville qui ont vu Xavier Dolan pointer…

104. Le Variété Club de Cannes
Au temps jadis, se déroulait chaque année un match de foot de prestige pendant le festival. Où Drucker pouvait dribbler Pelé. Si, si.

106. L’AS Cannes sur tapis vert
Le club de foot local de Luis Fernandez et de Zizou a souvent observé les vedettes d’un œil curieux, sans jamais trop s’y mêler… A tort ou à raison ?

112. Les paparazzis des nobodys
En meute, ils shootent les anonymes les plus « show-off » de la Croisette. Quelques secondes de célébrité, en échange d’une carte : «Vous passerez acheter vos photos, hein ?»

116. Lars von Trier en caravane
L’enfant terrible de Cannes a toujours préféré son camping-car aux grands hôtels. Mais il aura suffi d’une mauvaise blague pour que ce grand provocateur soit persona non grata

122. Après La Vie est belle
Il y a 20 ans, Giorgio Cantarini était un peu l’enfant-star du festival. Balade sur les petites routes de l’Italie avec le gamin de La Vie est belle qui ne désespère pas de retrouver le feu des projecteurs.

126. Le cri « Raoul »
Depuis combien de temps entend-on brailler « Raooooouuuuuul » en salle Debussy au début de chaque projo ? Et surtout pourquoi ? Le journaliste-crieur Bruno Cras lève le mystère.

POSITIF 675 | Mai 2017

couv

Dossier

SINGULARITÉS DE LA MUSIQUE DE FILM, DE QUINCY JONES À BRUNO COULAIS

Critique et entretien du film
Rodin
de Jacques Doillon

Focus et entretien sur
Le Cinéma de Jean Rouch

Focus et entretien sur Reda Kateb et le film Django d’Etienne Comar

Critique et entretien du film
Le Vénérable W. de Barbet Schroeder

Andreï Kontchalovski, Fellini et Gogol

Une réflexion sur L’Homme à la caméra,
un monologue intérieur de Dziga Vertov

Découvrez l’exposition Golem au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme de Paris.

Un retour sur quatre films de Claude Miller, Je la connaissais bien d’Antonio Pietrangeli et Taipei Story de Edward Yang

> Accéder au sommaire détaillé

LES CAHIERS DU CINEMA

les cahiers avril 2017

Éditorial

Être acteur aujourd’hui par Stéphane Delorme
Événement
Jeunes acteurs français

Soko et Garance Marillier « Pourquoi c’est vital »
Adèle Exarchopoulos « J’ai peur de décevoir »
Stacy Martin « L’action vient avant la pensée »
Raph « Vous inquiétez pas, vous me reverrez ! »
Lou Roy-Lecollinet « Je découvre un monde »
Zita Hanrot « J’aime bien travailler sur la colère »
Jenna Thiam « J’ai arrêté de croire qu’on ne contrôle rien »
Manal Issa « Comme une perle dans ma vie »
Diane Rouxel « Je prends le jeu dans sa dimension ludique »
Sarah-Megan Allouch « Être un petit fantôme »
Guslagie Malanda « L’expérience d’un vertige »
Niels Schneider « Il faut y laisser quelque chose »
Rabah Naït Oufella « Ni doute ni peur »
Jonathan Genet « Pour jouer, il faut vivre »
Quentin Dolmaire « J’ai envie qu’on me demande beaucoup »
Jonas Bloquet « Marre d’attendre »
Damien Chapelle « On manque de possédés »
Basile Meilleurat et Rémi Taffanel Les garçons du Sud
Alain Demaria Le plongeon

Au jeu des écoles le Conservatoire, le Cours Florent, L’École du jeu – par Cyril Béghin
Les agents et leurs talents entretiens avec Isabelle de La Pattellière et Grégory Weill, agents – par Stéphane Delorme
Les entremetteurs entretien avec Sarah Teper et Stéphane Batut, directeurs de casting – par Jean-Sébastien Chauvin & Jean-Philippe Tessé
Acteurs documentaires ? Rencontre avec les acteurs de Swagger, Pas comme des loups et Gorge cœur ventre par Mathis Badin & Florence Maillard
Cahier critique

Sayonara de Koji Fukada – par Stéphane du Mesnildot
Au revoir l’humanité entretien avec Koji Fukada – par Stéphane du Mesnildot
Après la tempête de Hirokazu Kore-eda – par Vincent Malausa
Pas comme des loups de Vincent Pouplard – par Camille Bui

Notes sur d’autres films 11 minutes (Jerzy Skolimowski) – 14 ans, premier amour (Andreï Zaytsev) – Adieu Mandalay (Midi Z) – La Belle Occasion (Isild Le Besco & Nicolas Hidiroglou) – La Consolation (Cyril Mennegun) – Corporate (Nicolas Silhol) – Django (Étienne Comar) – Emily Dickinson, a Quiet Passion (Terence Davies) – Heis (Chroniques) (Anaïs Volpé) – Je danserai si je veux (Maysaloun Hamoud) – Mister Universo (Tizza Covi & Rainer Frimmel) – L’Opéra (Jean-Stéphane Bron) – Paris est une fête (Sylvain George) – Retour à Forbach (Régis Sauder) – Revenger (Walter Hill) – Tunnel (Kim Seong-hun)
Journal

Rétrospective Hailé Gerima, l’Africain américain
Festival Tanger-Rennes dream
Distribution Des nouvelles d’Abounaddara
Tournage Le chagrin sans fin du « han » coréen : Jeon Soo-il en tournage
Rétrospective SF à l’Est
Reprise Rivière Fango, rives excentralistes (Au long de rivière Fango de Sotha)
DVD Elem et Larissa (coffret Klimov / Cheptiko)
DVD Visite ou mémoires et confessions de Manoel de Oliveira
DVD Ornette , Made in America de Shirley Clarke
Livre Jeu d’acteurs : corps et gestes au cinéma de Christophe Damour (dir.) / Montgomery Clift : premier acteur moderne de Christophe Damour
Livre Brakhage en entier
Internet Godard, jeune voix
News internationales
Disparitions Jean-Christophe Averty, Nikos Koúndouros, Bill Paxton, Brunella Bovo, Miriam Colón
Hommage
Seijun Suzuki

Le maître Seijun est retourné dans le plafond par Shinji Aoyama
Réplique

Stephen Bannon, une filmographie par Cyril Béghin
Cinéma retrouvé
Jacques Becker

En attendant Becker par Stéphane du Mesnildot
Antonio Pietrangeli

Les masques sceptiques d’Antonio Pietrangeli par Esther Hallé
Une jeune actrice entretien avec Stefania Sandrelli – par Esther Hallé
BD

Misfits par Luz

POSITIF 674 / Avril 2017

positf couv avril 17

Dossier

ABBAS KIAROSTAMI,
LE GOÛT DE LA BEAUTÉ

Focus et entretien sur
Le Cinéma d’Aki Kaurismäki

Critiques et entretiens des films
L’Opéra de Jean-Stéphane Bron
United States of Love de Tomasz Wasilewski

Focus sur La 67e Berlinale

Michael Moore, « Cinq raisons pour lesquelles Trump va gagner »

Une réflexion sur le parler québécois, du Roi Soleil à Xavier Dolan
Hommages à John Hurt, Seijun Suzuki et Jacques Maréchal

Découvrez l’exposition Eli Lotar (1905-1969)

Un retour sur Six films de Li Han-Hsiang, La Grande espérance de Jacques Becker et Description d’un combat de Chris Marker

SOFILM 49

sofilm_49_couv

18. Eric Benzekri & Jean-Baptiste Delafon

Hors Cadre. En pleine préparation de la saison 2 de Baron noir, les deux showrunners expliquent comment le storytelling télévisuel infuse la politique et commentent le rapport intime de nos représentants à l’adrénaline des séries. Rien ne les surprend, et surtout pas la passion de François Fillon pour Mad Men.

22. Michael Pitt

Portrait. Semi-clochard, bellâtre pour midinette dans Dawson, égérie indé pour Bertolucci, rock star suicidée pour Gus van Sant, bad boy en costume dans Boardwalk Empire … A 35 ans, l’angelot blond semble déjà revenu de tout, mais pointe son nez dans un blockbuster pour la première fois avec Ghost in the Shell. Qu’est-ce qui fait courir le bel écorché ? Sera-t-il vieux un jour ? Peut-être ne le sait-il pas lui-même.

26. Les Belles Gosses

Tournage. Après le succès de son moyen-métrage Haramiste, Antoine Desrosières compte enfoncer le clou avec son tandem infernal de jeunes tchatcheuses musulmanes obsédées par les garçons dans une comédie à combustion rapide de trois heures. L’objectif ? Rien de moins que ringardiser Kéchiche. A Strasbourg et en équipe réduite au minimum, sa petite bande a tout donné.

Rien moins=pas du tout ringardiser, rien de moins= positivement ringardiser. C’est le deuxième ?

30. Koweït Confidential

Reportage. Autrefois havre de paix pour la cinéphilie, ce petit royaume pétrolier contrôle aujourd’hui étroitement la production cinéma de son pays, essentiellement pour ne pas froisser ses intimidants voisins. Comment fonctionne la censure, pourquoi et à quel prix ? Enquête dans les rouages d’un système bien rôdé.

34. Jean Eustache

Couverture. Peu de cinéastes portent mieux que lui l’étiquette « bigger than life ». Pourtant, quand il arrive à Paris, il n’a rien d’autre pour lui qu’un petit boulot à la SNCF et une timidité maladive. Rien ne laisse présager son destin de cinéaste maudit. La Maman et la Putain devient en 1973 le film français culte, mais avec Mes petites amoureuses, il voit les portes se refermer aussitôt. Sa vie tumultueuse d’oiseau de nuit et sa culture sauvage ont nourri ses films: le nom d’Eustache est inséparable de ses errances nocturnes parisiennes, de ses femmes, de ses alcools forts et surtout de sa quête d’absolu romantique. Retour sur le destin et les tournages d’un homme qui, trente-cinq ans après son suicide, fascine encore.

72. Les Youtubeurs ciné

Dossier. Ils s’appellent Durendal, Le Fossoyeur ou Karim Debbache, ils parlent de cinéma face caméra sur YouTube ou Dailymotion et enquillent les millions de vues, surtout auprès des jeunes. Entre coups de cœur larmoyants et efforts de pédagogie, et si c’était eux les nouveaux passeurs de la cinéphilie ?

80. Return to Oz

Story. 1985. Disney propose au public un nouveau voyage en compagnie de Dorothée, la jeune héroïne du Magicien d’Oz. Mais Return to Oz, suite directe du chef-d’œuvre de Victor Fleming sorti en 1939, effraye l’Amérique et se plante au box-office. Comment la suite d’une franchise ultra-populaire a pu à ce point rebuter les kids biberonnés au classique de la MGM ? Récit d’un tournage épique.

86. Yves-Marie Le Bourdonnec

Extra. A la tête de plusieurs boucheries de haut-standing et auteur d’un doc remarqué, Steak (R)Evolution, Yves-Marie Le Bourdonnec se verrait bien tirer un film de sa vie d’artisan star. En attendant, il affûte ses couteaux et sa cinéphilie, qui penche sévèrement du côté du cinéma français des années 70.

SOFILM

sofilm48_couv-mars17

18. Alain Gomis

Hors Cadre. Sortant en salles le beau Félicité, centré sur une chanteuse de Kinshasa, Alain Gomis en profite pour papoter jazz, afro-funk et autres musiques électrisantes. Il s’épanche aussi sur la situation politique et explique en quoi l’Afrique se pose les questions que l’Occident ne se pose plus.

22. Solène Rigot

Portrait. Remarquée dans 17 Filles, révélée dans Tonnerre, elle explose à présent dans Orpheline d’Arnaud des Pallières. Cette petite banlieusarde, mi-garçon manqué, mi-femme fatale, intrigue et déroute, mais bouffe la caméra à tous les coups. Itinéraire d’une enfant du cirque formée chez les Scouts.

26. Acteurs indigènes au Brésil

Reportage. Ils s’appellent Zahy ou Miguelito et comme tous les apprentis acteurs, ils rêvent de fouler les tapis rouges. Le problème ? Au Brésil, ces Indiens indigènes restent au mieux cantonnés à des rôles naïfs en tenues traditionnelles ou sont tout simplement éjectés des castings. Un racisme qui ne dit pas son nom et contre lequel ils continuent à se battre. Pour eux et pour ceux qui leur succèderont.

32. Hollywood vs. Trump

Dossier de couverture. Depuis l’élection de Donald Trump, un vent d’engagement souffle sur Hollywood. Mais s’agit-il d’une vraie révolte, ou d’une énième révolution de salon ? Enquête, réponses des Hollywoodiens les plus engagés, et retour infiltré dans le happening politico-artistique de Shia Labeouf.

44. Darius Khondji

Interview. Il est aussi brillant que discret, à l’image de son métier de chef opérateur. Et pourtant, célébré ce mois-ci à la Cinémathèque, l’homme a bossé avec quelques-uns des plus grands, de Fincher à Haneke en passant par Wong Kar-wai. Rencontre avec l’homme qui a cherché l’ombre avant de trouver la lumière.

64. Hongriewood

Reportage. En Hongrie, à l’ombre du leader xénophobe Victor Orban, un magnat a édifié un empire et l’un des plus gros studios d’Europe à des tarifs défiant toute concurrence. De quoi attirer les tournages des Hellboy 2 et autres Die Hard 5. Un business juteux pour un homme, Andy Vajna, qui sait faire des affaires, tant qu’il y en a qui peuvent payer… Visite guidée – et enneigée – des studios Korda.

70. Le plus grand figurant du monde

Specimen. Depuis le début du millénaire, Jesse Heiman a joué le geek dans une centaine de films et de séries, avec à son C.V. des Spielberg, Fincher ou Michael Bay. Précision utile : à chaque fois que le garçon pointe sa bouille ronde, c’est en tant que figurant. A 38 ans, le bon Heiman est réputé pour être le « world’s greatest extra ».

74. Go, go , Power Rangers !

Story. Alors qu’un film en forme de revival nostalgique sort en salles ce mois-ci, retour sur la saga qui a accompagné les goûters de la jeunesse des années 90. Un improbable show complètement fauché à base de robots-dinosaures et de bastons en costume lycra produit par le parolier de Mike Brant et qui aura cartonné pendant près d’une décennie chez les plus jeunes.

78. John Milius

Légende. Il se murmure que l’auteur du script d’Apocalypse Now et réalisateur de Conan le Barbare serait aussi le scénariste le plus prolifique d’Hollywood. Le vilain petit canard de la bande des Barbus (Lucas, Spielberg, Coppola) est aussi et surtout incollable sur la guerre en général, surfeur devant l’éternel, conservateur patenté et co-créateur du M.M.A. Bref, cet homme est une légende

Extra. Grand reporter à Libé puis au Monde, auteur célébré du Quai de Ouistreham, Florence Aubenas a arpenté la Croisette et porte un regard aussi curieux que rigolard sur le petit monde du cinéma. Sans oublier de poser quelques réserves concernant le « cinéma social » français.

Cahier Critique

52. The Lost City of Z de James Gray

54. Grave de Julia Ducournau

56. Utu de Geoff Murphy

58. Jours de France de Jérôme Reybaud

60. Le Casting du mois

61. Séquence Star : Princesse Mononoké, vu par Claude Barras

62. Le Saut du tigre dans le passé, une chronique de Serge Bozon

63. Les bonnes feuilles du Cinémaboule, par Noël Godin

couv-731-350x472-les-cahiers-mars-17

Mars 2017 – n°731

Éditorial

Composer pour le cinéma par Stéphane Delorme
Événement
Musiques de film

Un monde en soi par Thierry Jousse
La musique au premier plan entretien avec Cliff Martinez – par Thierry Méranger
Mica Levi, Math and Meat par Cyril Béghin
Les images ne mentent pas entretien avec Ryuichi Sakamoto – par Nicholas Elliott
Musique paysage entretien avec David Wingo – par Joachim Lepastier
Hong Sang-soo et Jeong Yong-jin, en miroir par Vincent Malausa
Une voix à l’intérieur du film entretien avec Olivier Maguerit – par Florence Maillard
Une musique remarquable entretien avec Rob – par Laura Tuillier
Romantisme planant Jean-Benoît Dunckel – par Jean-Sébastien Chauvin
John Williams, compositeur d’émotions par Chloé Huvet
Moments musicaux
The Neon Demon (Nicolas Winding Refn / Cliff Martinez)
Ce sentiment de l’été u(Mikhaël Hers / Tahiti Boy)
Carol (Todd Haynes / Carter Burwell)
Queen of Earth (Alex Ross Perry / Keegan DeWitt)
Brooklyn Village (Ira Sachs / Dickon Hinchliffe)
The Fits (Anna Rose Holmer / Danny Bensi & Saunder Jurriaans)

Cahier critique

La Cité perdue de Z de James Gray – par Jean-Sébastien Chauvin
Une approche tendre et généreuse entretien avec James Gray – par Jean-Philippe Tessé
Félicité d’Alain Gomis – par Jean-Philippe Tessé
Le blues de Kinshasa entretien avec Alain Gomis – par Stéphane Delorme & Jean-Philippe Tessé
Jours de France de Jérôme Reybaud – par Joachim Lepastier
Grave de Julia Ducournau – par Stéphane du Mesnildot
La morale des cannibales entretien avec Julia Ducournau – par Stéphane du Mesnildot

Notes sur d’autres films 20th Century Women (Mike Mills) – L’Autre Côté de l’espoir (Aki Kaurismäki) – Bienvenue à Madagascar (Franssou Prenant) – Citoyen d’honneur (Mariano Cohn & Gastón Duprat) – Orpheline (Arnaud des Pallières) – Patients (Grand Corps Malade & Mehdi Idir) – Pris de court (Emmanuelle Cuau) – Le Secret de la chambre noire (Kiyoshi Kurosawa) – Tombé du ciel (Wissam Charaf) – Traque à Boston (Peter Berg) – Wrong Elements (Jonathan Littell) – Zoologie (Ivan I. Tverdovsky)
Journal

Exploitation Le petit vingtième du Nova
Festival Manosque, en signe de traces et d’amitié
Premier pas Jérôme Reybaud, fraternités
Portrait Garance Marillier rayonne
Lettre des Philippines Peque Gallaga, toujours vif
Ciné-club Tel-Aviv, Rive gauche
Activités culturelles La Règle du jeu, mise en scène de Christiane Jatahy / Les Indes Galantes de Salut c’est cool / Motion Picture de Lucy Guerin
Livre The Freak de Pierre Smolik : Chaplin, dernier envol
Livre Bernard Herrmann, un génie de la musique de film de Vincent Haegele : Le sens du passé
DVD Suzan Pitt, pépites
DVD La trilogie de la guerre de Roberto Rossellini
DVD L’Esprit de Caïn de Brian De Palma
Festival Berlin, états critiques
News internationales
Disparitions Emmanuelle Riva, John Hurt, Luce Vigo
Répliques

Retour sur Les Derniers Parisiens par Nicole Brenez
Le nouveau souffle des cinémas indépendants européens par Mikael Arnal et Agnès Salson
Tournage
Karim Moussaoui

L’envol : un tournage en Algérie par Laura Tuillier
Cinéma retrouvé
Walerian Borowczyk

L’étrange cas du docteur Boro par Paola Raiman
Josef von Sternberg

La pensée Sternberg par Jean Douchet
BD

Misfits par Luz

positif-mars-17

POSITIF 673 | Mars 2017

Dossier

ANDRZEJ WAJDA (1926-2016)

Critique et entretien
du film The Lost City of Z de James Gray

Focus et entretien sur le Cinéma
de Darius Khondji

Critique et entretien
du film Grave de Julia Ducournau

Raoul Ruiz à travers ses cahiers : des notes, souvenirs et séquences de choses vues (1993-2011)

Une réflexion autour de 4 films-dispositifs qui nous regardent
Hommages à Emmanuelle Riva et Jean-Paul Török

Un retour sur Il Posto d’Ermanno Olmi
et Mandy d’Alexander Mackend

sofilm_fev-2017

SOFILM n°47

Reda Kateb & La Rumeur !
Michael Fassbender
Damien Bonnard
Le cinéma birman
Neil Druckmann

22. Raging Boll

Histoire orale. Un jour, dans un casino, Uwe Boll – aka « le pire cinéaste du monde » – a fait ce que tout réalisateur a un jour rêvé de faire : casser la gueule des critiques sur un ring de boxe. Dix ans plus tard, les quatre jeunes geeks qui ont mordu la poussière face à lui se souviennent.

26. Michael Fassbender

Interview. Il est plus souvent à l’affiche au cinéma qu’à la une des tabloïds, le Britannique Fassbender n’en reste pas moins une star et un sex-symbol. Un homme qui a commencé enfant de chœur, avant de se découvrir une passion pour le heavy métal et les grosses bagnoles. En voiture, Mickey.

30. Cinéma birman : qu’est-ce qui cloche

Reportage. En Birmanie, il y a eu de beaux films, puis des décennies de junte militaire. Alors que la population redécouvre petit à petit le charme discret de la démocratie et la pop culture qui va avec, quel cinéma ambitieux est-il possible dans une industrie où règnent le plagiat, les bluettes et les DVD pirates ?

46. Barry Jenkins

Interview. C’est la sensation américaine du moment. Avec l’acclamé Moonlight, récit d’apprentissage centré sur un jeune Black dans un ghetto de Miami, Barry Jenkins casse la baraque sous influence Wong Kar-wai et Claire Denis. Retour sur la success story d’un élève modèle qui part de loin, entre Lavomatics et blues post-Obama.

64. Ang Lee, l’Américain

Analyse. Avec Un jour dans la vie de Billy Lynn, Lee s’aventure dans la technologie de pointe (4K, 3D, 120 images/seconde) pour une vision dark de l’armée américaine. Enorme bide aux Etats-Unis et pourtant une œuvre complètement fascinante. Décryptage.

70. Profit

Histoire orale. Au milieu des 90’s, sur la Fox, une série inventait quasiment à elle seule le modèle de l’anti-héros à la télé, bien avant Dexter et Breaking Bad. Profit, c’était le monde des yuppies passé à la moulinette d’American Psycho. Trop avant-gardiste ? Trop trash ? Le show est un bide à l’époque avant de se parer d’un vernis culte de bon aloi. Ceux qui ont participé à l’aventure racontent.

78. Damien Bonnard

Portrait. Sans faire de bruit, ni déranger personne, Damien Bonnard a imposé sa présence songeuse dans Rester vertical avant de faire le grand écart cette année entre l’expérimental à la Ossang et le blockbuster à la Nolan. Pas mal pour un mec capable d’aller chercher des plantes rares au Nouveau-Brunswick.

82. Le streaker des Oscars

Fait divers. En 1974, il se promenait tout nu sur la scène des Oscars, faisant une entrée remarquée dans l’histoire de la cérémonie. Plus tard, il a enchaîné les provocations contre la police de Los Angeles, s’est battu pour les droits LGBT et monté sa galerie d’art à San Francisco… Mais voilà, un soir de l’été 1979, Opel est assassiné. Par qui ? Le doute persiste.

86. Neil Drukmann

Extra. Dans le business florissant du jeu vidéo, Neil est devenu un maître. Uncharted, The Last of Us… Certains n’hésitent pas à parler de chef-d’œuvre et les acteurs se pressent pour faire de la motion capture sous ses ordres. Sa cinéphilie 80’s, Romero et Les Evadés mais aussi surtout sa méthode de travail… Druckmann se raconte.

Cahier Critique

52. Split de M. Night Shyamalan
54. Brothers of the Night de Patric Chiha
55. Certaines femmes de Kelly Reichardt
56. Yourself and Yours de Hong Sang-soo
57. Dans la forêt de Gilles Marchand
58. Jackie de Pablo Larrain
59. Un court à voir à la télé : Les Pantouflards
60. Séquence Star : Dead Man vu par Fabrice Gobert
61. Le Casting du mois
62. Le Saut du tigre dans le passé, une chronique de Serge Bozon
63. Les bonnes feuilles du Cinémaboule, par Noël Godin7

couv-les-cahiers-fevrier-2017

LES CAHIER DU CINEMA N°730

Éditorial

Portraits d’Amérique par Stéphane Delorme
Événement
Jackie de Pablo Larraín

Vertige et vanité par Jean-Philippe Tessé
Raide dingue de Natalie Portman par Nicolas Maury
Les yeux de Jackie entretien avec Pablo Larraín – par Cyril Béghin
Un portait cubiste entretien avec Stéphane Fontaine – par Jean-Philippe Tessé
Larraín, l’ironie reine par Joachim Lepastier

Cahier critique

Loving de Jeff Nichols – par Cyril Béghin
Avec les Loving entretien avec Jeff Nichols – par Cyril Béghin & Nicholas Elliott
Certaines femmes de Kelly Reichardt – par Nicolas Azalbert
Le vent du Montana entretien avec Kelly Reichardt – par Jean-Sébastien Chauvin
David Lynch, The Art Life de Jon Nguyen, Rick Barnes et Olivia Neergaard-Holm – par Stéphane Delorme
Yourself and Yours de Hong Sang-soo – par Florence Maillard
Split de M. Night Shyamalan – par Vincent Malausa
Gimme Danger de Jim Jarmush – par Joachim Lepastier
Un jour dans la vie de Billy Lynn d’Ang Lee – par Florence Maillard
Le Concours de Claire Simon – par Louis Séguin
La Femme qui est partie de Lav Diaz – par Jean-Sébastien Chauvin
Brothers of the Night de Patric Chiha – par Laura Tuillier

Notes sur d’autres films American Honey (Andrea Arnold) – Chez nous (Lucas Belvaux) – Dans la forêt (Gilles Marchand) – Les Derniers Parisiens (Hamé & Ékoué) – L’Indomptée (Caroline Deruas) – Moonlight (Barry Jenkins) – Quelques minutes après minuit (Juan Antonio Bayona) – Rock’n Roll (Guillaume Canet) – Sac la mort (Emmanuel Parraud) – Silence (Martin Scorsese)
Journal

Réalité virtuelle  VR le futur
Production Arcs in progress
Salle Polygone étoilé : l’étoile de Marseille
Programmation Équation à un inconnu à la Cinémathèque
Vidéo Infinie perfection sans faille (les most satisfying vidéos)
DVD Mad Max High-Octane de George Miller
DVD Sudden Fear (Le Masque arraché) de David Miller
DVD Tokyo Sonata de Kiyoshi Kurosawa
DVD Rusty James de Francis Ford Coppola
Livre Un homme cruel de Gilles Jacob
Livre Au travail avec Eustache de Luc Béraud
Festival Sevcikova à Porto
Festival Montpellier, les autres fictions du Cinemed
Festival Séville, si loin, si proche
News internationales
Disparitions Debbie Reynolds, Carrie Fisher, Zsa Zsa Gabor, Claude Gensac, Marc Nicolas
Hommage
Michèle Morgan

Une étrange destinée par Paul Vecchiali
Au travail
Le costume

Les coutures du film par Laura Tuillier
Voyage
Brésil

Paysage après coup par Joachim Lepastier
Cinéma retrouvé
William Wellman

Beau geste par Cyril Béghin
William Wellman en DVD
Entretien
Enrique Vila-MÉcrireatas

Vivre dans la fiction entretien avec Enrique Vila-Matas – par Nicolas Azalbert
BD

Misfits par Luz

couv-fevrier-positif

POSITIF 672 | Février 2017

Dossier

GEORGE STEVENS

Un retour sur le cinéma de José Luis Guerin

Un Focus sur la Corée du Sud

Critiques et entretiens des films Le Concours de Claire Simon et Loving de Jeff Nichols

Cristian Mungiu nous parle de son film Baccalauréat

Une réflexion sur la Guerre 2.0 à travers trois films contemporains
Hommages à Michèle Morgan, Debbie Reynolds, Michel Delahay et Jean-Loup Passek

Retrouvez l’exposition La France d’Avedon : Vieux Monde New Look

Un retour sur Walerian Borowczyk, Lumière ! de Thierry Frémaux et Le Roi de cœur de Philippe de Broca

Sofilm n°46 : EASTWOOD CONFIDENTIEL !

 

18. Edouard Baer

Hors cadre . De retour avec un nouveau film (Ouvert la nuit).

22. Le ciné sous Fidel

Interview. A Cuba, Luis Alberto Garcia est une sorte de Gégé national. Au lendemain de la mort de Castro, il raconte les coulisses d’une industrie du cinéma passablement sinistrée dans un contexte forcément un peu particulier…

26. Michelle Williams

Portrait. A l’affiche ce mois-ci du très beau Manchester by the Sea, elle raconte une trajectoire moins rectiligne qu’il n’y paraît… Où se croisent, entre autres, un père mythomane et le fantôme d’Heath Ledger.

30. Shinya Tsukamoto

Rencontre. Assis en tailleur en face d’une tasse de thé dans son grand atelier, ce vieux monsieur n’a l’air de rien mais traîne une solide réputation de cinéaste le plus punk de sa génération.

34. Les derniers jours du cinéma itinérant en Inde

Reportage . Dans l’Etat du Maharashtra, les incontournables festivals religieux ont longtemps fait le plein grâce aux films programmés par les projectionnistes itinérants.

64. Plus belle la vie

Décryptage. Douze ans que ça dure, plongée dans les rouages d’une très grosse machine qui pourrait aussi bien être le meilleur cours d’éducation civique des Français de 7 à 77 ans.

72. Jim Jarmusch

Promenade.les Del-Byzanteens. ballade nostalgique auprès de ses camarades de jeunesse, dans le souvenir d’un New York où tout était possible, et qui leur appartenait.

82. Qui étais-tu, le cinéma « Quinqui » ?

Légende. Dans les années 80 en Espagne, il y avait les excentricités de la Movida et d’Almodovar, mais aussi les laissés-pour-compte des faubourgs : les « Quinquis ».

88. The Flaming Lips

Extra. Une apparition dans Berverly Hills, des clips en 16 mm et un long métrage complètement barré…

Les Cahiers Du Cinéma n°729 janvier 2017

3331-320-729

Cuba années 60
The Fits
Des Giallos à gogo
Raoul Coutard

POSITIF 671 | Janvier 2017

couv

Dossier

DU NOUVEAU EN AMERIQUE LATINE

Grand entretien avec Clint Eastwood

Entre Amacord et Sully

Damien Chazelle

La La Land

Le cinéma de Kenneth Lonergan

J’ai une idée, hommage de Petros Markaris à Theo Angelopoulos
Georges Didi-Huberman fait de l’œil à l’Histoire

Hommages à Pierre Billard, Claude Jean-Philippe et Raoul Coutard

Retrouvez les expositions De Méliès à la 3D – la Machine Cinéma, La peinture américaine des années 1930, The Color Line et Ludwig Van, Le mythe Beethoven

Un retour sur Miklós Jancsó, Eclairage intime de Ivan Passer et Quand une femme monte l’escalier de Mikio Naruse

Lire l’éditorial de Michel Ciment