Archives pour la catégorie Sommaire des revues – Archives-

LES CAHIERS DU CINÉMA

Novembre 2018 – n°749

cahier couv nov

 

Événement

Écouter le cinéma

Tout oreille  entretien avec Daniel Deshays – par Cyril Béghin
«Qu’est-ce que tu veux entendre ?»  entretien avec François Musy – par Nicolas Azalbert
«Le son est moteur»  entretien avec Nicolas Becker – par Cyril Béghin
«On doit sentir que c’est vrai»  entretien avec Chris Gebert – par Nicholas Elliott
«Du nouveau pour chaque film»  entretien avec Andreas Hildebrandt – par Joachim Lepastier
À côté d’Hollywood  entretien avec Tom Johnson – par Cyril Béghin
Une manufacture des sons (une journée à Polyson)  par Cyril Béghin
3 films français :
Coincoin et les z’inhumains  avec Emmanuel Croset
Un couteau dans le cœur  avec Damien Boitel et Xavier Thieulin
Les Garçons sauvages  avec Simon Apostolou
Séquences son :
Phanthom Thread – Les Bonnes Manières – Burning – Grass – Zama

Cahier critique

High Life   de Claire Denis – par Nicholas Elliott
Tabou  entretien avec Claire Denis – par Jean-Sébastien Chauvin & Stéphane Delorme
Samouni Road  de Stefano Savona – par Camille Bui
Gaza archéologie  entretien avec Stefano Savona – par Cyril Béghin
Diamantino  de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt – par Stéphane du Mesnildot
Sans frontières  entretien avec Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt – par Ariel Schweitzer & Jean-Philippe Tessé
Amanda  de Mikhaël Hers – par Florence Maillard
Filmer Paris aujourd’hui  entretien avec Mikhaël Hers – par Joachim Lepastier & Florence Maillard
Sophia Antipolis  de Virgil Vernier – par Jean-Sébastien Chauvin
«Montrer les nouvelles ruines de la civilisation»  entretien avec Virgil Vernier – par Joachim Lepastier
After My Death  de Kim Ui-seok – par Vincent Malausa
Trou noir  entretien avec Kim Ui-seok – par Vincent Malausa
Heureux comme Lazzaro  d’Alice Rohrwacher – par Cyril Béghin
Premières solitudes  de Claire Simon – par Laura Tuillier

Notes sur d’autres films  Célébration (Olivier Meyrou) – Derniers jours à Shibati (Hendrick Dusollier) – Les Filles du soleil (Eva Husson) – Game Girls (Alina Skrzeszewska) – Sami, une jeunesse en Laponie(Amanda Kernell) – The Spy Gone North (Yoon Jong-bin) – Suspiria (Luca Guadagnino) – Terra Franca(Leonor Teles) – Un amour impossible (Catherine Corsini) – Les Veuves (Steve McQueen) – Voyage à Yoshino (Naomi Kawase) – Yomeddine (A.B. Shawky)

Journal

Pédagogie  Le feu sacré, avec Sarah Logereau, enseignante
Festival  40e édition du F3C à Nantes, entretien avec Jérôme Baron
Exploitation  L’Odyssée à Strasbourg
Numérique  Tumo, la « tech school » du Forum des Images
Internet  Le cimetière des trottinettes
Internet  Rêve de feu (Blue d’Apichatpong Weerasethakul)
Reprise  Les Camarades : Monicelli tragique
DVD  Mise en scène au carré (collection « Films de théâtre » de l’INA)
Livre  Hop op op ! (Le Voyeur et l’Halluciné de Pauline Mari)
Festival  Strasbourg halluciné
Festival  Aperçus du festival de New York
Festival  San Sebastián dans les marges
Notes DVD  The Seven-Ups  de Philip D’Antoni / Hérédité  d’Ari Aster
Notes livres  Le Diable trouve à faire  de James Baldwin / Dictionnaire des acteurs et actrices japonais  de Tomuya Endo et Pascal-Alex Vincent
News internationales
Disparitions  
Charles Aznavour, Marceline Loridan-Ivens, Diourka Medveczky

Cinéma retrouvé

Youssef Chahine

Génie de Youssef Chahine  par Cyril Béghin

Renoir, père & fils

Du côté de chez Jean  par Nicolas Azalbert

Analyse de séquence

Toni  de Jean Renoir

Tous unis  par Laura Tuillier

The End

Pierrot l’enfant

 

 

POSITIF 693 | Novembre 2018

couv.jpg NOV POSIT

Dossier

REALISME ET REALITE DE G. W. PABST

Critique du film Cold War de Pawel Pawlikowski
et entretien avec le réalisateur

Critique du film En Liberté ! de Pierre Salvadori
et entretien avec le réalisateur

Critique du film The Mumbai Murders d’Anurag Kashyap et entretien avec le réalisateur

94 Les scandaleuses de Weimar
Femmes et actrices
dans le cinéma muet de G. W. Pabst Louise Dumas
98 C’est le réalisme intégralde Pabst qui le singulariseprofondémentEntretien avec Benoit Jacquot Pierre Eisenreich
102 La trilogie communautaire Yannick Lemarié
106 Lieux de contraintes, regards perdusAlain Masson
110 De la compromission au rachat
G. W. Pabst et le IIIe ReichPierre Eisenreich
113 Le film du futurGeorg Wilhelm Pabs

Tous les autres s’appellent festival par Gianni Amelio. 

Une réflexion sur Bazin / Renoir au jour le jour (1946-1958).

Un retour sur le film Saint Jack de Peter Bogdanovich.

 

SOFILM n°65 – ROBERT PATTINSON, en kiosque le 9 novembre !

sofilm65_

Robert Pattinson
Fan BingBing
Alice Rohrwacher
Belmondo, grand sportif

22. Anuragh Kashyap

Hors Cadre. Après avoir signé la première série Netflix indienne (Sacred Games), Anurag Kashyap revient avec The Mumbai Murders, tiré de l’histoire vraie d’un serial killer qui avait terrorisé Bombay. Connu pour ses films noirs, il déroule son analyse et son vécu de la violence et du crime organisé dans un pays où la vie n’est pas toujours une comédie musicale.

26. Alice Rohrwacher

Portrait. À Cannes, son troisième film, Heureux comme Lazzaro, a longtemps été le favori de la critique pour la Palme d’or. Finalement, ce sera le prix du meilleur scénario pour Alice Rohrwacher et son conte moral aux accents de fable mystique. Pas un souci pour la jeune cinéaste italienne tant cette dernière a décidé de construire un cinéma par petites touches impressionnistes. Mots-clés de ce parcours en ligne brisée : littérature, femme-orchestre et néoréalisme.

32. Jia Zhangke, l’empereur du milieu

Reportage. Au cœur du Shanxi et en quelques années, le cinéaste chinois s’est fait élire député, a monté son propre festival à Pingyao avec des fonds privés, mais aussi une école de cinéma à Shanghai, une plateforme de courts métrages en ligne, un centre culturel… Au risque de se disperser? Réponse sur place.

38. Fan Bingbing, star déchue

Enquête. Actrice la mieux payée du monde en 2018, égérie d’une quinzaine de marques de luxe, Fan Bingbing a repoussé les limites de la notoriété. En Chine, sa simple présence sur un tournage provoque des émeutes, au point d’appeler l’armée en renfort. Sauf que voilà, à 37 ans, Fan Bingbing en voulait davantage et ambitionnait même de conquérir Hollywood avant qu’un gigantesque scandale fiscal la rattrape. Histoire secrète d’une ascension aussi fulgurante que la déchéance qui va suivre.

46. La Passion selon Daniel

Story. Il a situé l’action de son film en Vendée, en 1793 et lui a même trouvé un titre de superproduction hollywoodienne : Rébellion cachée. Objectif de la manœuvre ? Livrer une version « non autorisée » de l’histoire de France sous la Révolution à quelques fidèles catholiques très pratiquants. Quand il prend son bâton de pèlerin et sillonne le pays, le Franco-Américain Daniel Rabourdin sort un vidéoprojecteur du coffre de sa voiture, ambiance un peu les quelques curieux et fait passer son message…

54. Robert Pattinson

Interview. Comment passe-t-on d’une romance vampirique (Twilight) à un trip sensoriel dans l’espace avec Juliette Binoche ? Alors que sort ce mois-ci High Life, le nouveau Claire Denis, Robert Pattinson paie son burger à l’heure de la pause dej’ dans un restaurant chic de Londres, pour raconter une carrière sans temps morts, qui a vu le bellâtre idole des ados se muer en icône à fleur de peau d’un cinéma d’auteur aussi chic que dérangé : Cronenberg, les frères Safdie, Herzog, James Gray… Le gamin qui écumait les soirées open mic’, en imitant Bebel est désormais un grand garçon.

76. Gillian Flynn

Portrait. Elle a donné un coup de neuf non seulement au storytelling américain, mais à tout un système de représentation. Depuis le choc Gone Girl, et plus récemment avec Sharp Objects, la romancière Gillian Flynn a mis fin à la dictature des personnages féminins « sympathiques ». Portrait d’une femme qui ne peut pas s’empêcher « de préférer toujours la sorcière à la princesse »

80. Belmondo le grand sportif

Légende. Avant de bifurquer vers la comédie, notre Bebel national a caressé l’espoir de devenir boxeur professionnel. Et plus tard ? Il sera aussi question de football, de tennis et de cyclisme. Pas anormal venant d’un homme qui répondait toujours « L’Équipe » quand ses professeurs du Conservatoire l’interrogeaient sur ses lectures.

86. Michael Chabon

Extra. Le romancier multi-décoré Michael Chabon se pose un moment pour évoquer son activité de scénariste, qui assure encore la couverture médicale de sa petite famille. Où il est question des frères Coen, de Spider-Man 2 et de Lego étalés sur la moquette d’une chambre d’enfant.

 

 

 

 

 

Les cahiers du cinema

Couv-746-LES CAHIERS SEPT

Juillet-Août 2018 – n°746

Éditorial
Génie du lieu par Stéphane Delorme

Événement
Guide de voyage : 60 pages pour explorer la planète
Une carte du monde
Italie : Rome, Bologne, Turin, Toscane, Venise, Naples, Sicile, Capri
Espagne, Portugal, Grèce
Angleterre, Irlande, Suède
Arménie, Israël
France : Paris, La Seine, Nord, Sud, Alpes
Afrique
La Réunion, Inde, Corée, Japon
États-Unis : New York, San Francisco, Los Angeles
Brésil, Argentine

Cahier critique
Au poste ! de Quentin Dupieux – par Joachim Lepastier
Ouvrir l’œil et le bon entretien avec Quentin Dupieux – par Joachim Lepastier
L’Île au trésor et Contes de juillet de Guillaume Brac – par Camille Bui
Traits d’union entretien avec Guillaume Brac – par Camille Bui & Stéphane Delorme
Zama de Lucrecia Martel – par Nicolas Azalbert
Paul Sanchez est revenu ! de Patricia Mazuy – par Jean-Philippe Tessé
Un petit bout de France entretien avec Patricia Mazuy – par Jean-Philippe Tessé
La Saison du diable de Lav Diaz – par Cyril Béghin
La musique de l’âme entretien avec Lav Diaz – par Joachim Lepastier
BlacKkKlansman de Spike Lee – par Nicholas Elliott
L’Empire de la perfection de Julien Faraut – Stéphane Delorme
Ultra Rêve de Caroline Poggi et Jonathan Vinel, Yann Gonzalez et Bertrand Mandico – par Joachim Lepastier

Notes sur d’autres films Caniba (Verena Pavel & Lucien Castaing-Taylor) – Dark River (Clio Barnard) – Dogman (Matteo Garrone) – Fleuve Noir (Erick Zonca) – Il se passe quelque chose (Anne Alix) – Mary Shelley (Haifaa al Mansour) – Le monde est à toi (Romain Gavras) – Paranoïa (Steven Soderbergh) – Le Poirier sauvage (Nuri Bilge Ceylan) – Sans un bruit (John Krasinski) – Silent Voice (Naoko Yamada) – The Strange Ones (Christopher Radcliff, Lauren Wolkstein) – Trois Contes de Borges (Maxime Martinot) – Under the Silver Lake (David Robert Mitchell) – Une pluie sans fin (Dong Yue)– Woman at War (Benedikt Erlingsson)

Journal
Festival À Taipei, des fenêtres ouvertes sur l’Asie + entretien avec Wood Lin
Inédit La Belle d’Arunas Žebriunas : astre pâle
Reprise Laura nue de Nicolò Ferrari : trouver Laura
Reprise A Brighter Summer Day d’Edward Yang : une adolescence à Taïwan
Festivals L’arrivée du train en gare de Cosquín,
Festivals Tui : révélations brésiliennes en Galice
DVD Lisboa Crónica Anedótica de José Leitão de Barros / Hello Happiness : 10 courts métrages de Marie Losier
Livres La Voix manquante de Frédérique Berthet / Devant mes yeux le désert de Shuji Terayama
Cinéma en plein air

Manifeste
Flamme par Caroline Poggi / Jonathan Vinel, Yann Gonzalez et Bertrand Mandico

BD
Misfits par Luz

Positif-691 | Septembre 2018

 

couv. 691 positif sept 2018

Jacques Audiard
7 Les Frères Sisters
Western des origines
Jean-Dominique Nuttens
10 Entretien avec Jacques Audiard
Un conte dans le style
southern gothic
Philippe Rouyer et Yann Tobin
Lee Chang-dong
17 Burning
La vérité de l’absence
Alain Masson
19 Entretien avec Lee Chang-dong
La réalité visible et la réalité
invisible
Michel Ciment et Hubert Niogret
Debra Granik
23 Leave No Trace
Mettre ses pas dans les pas
de ses pairs
Emmanuel Raspiengeas
26 Entretien avec Debra Granik
La marge ne peut qu’offrir
de nouvelles perspectives
Michel Cieutat
LES FILMS
32 Sofia
de Meryem Benm’Barek
Denitza Bantcheva
34 Whitney
de Kevin Macdonald
Hubert Niogret
35 Thunder Road
de Jim Cummings
Ariane Allard
36 Mission : Impossible – Fallout
de Christopher McQuarrie
et Détective Dee : La légende
des rois célestes
de Tsui Hark
Adrien Gombeaud
37 De chaque instant
de Nicolas Philibert
Dominique Martinez
38 Shéhérazade
de Jean-Bernard Marlin
Nicolas Bauche
39 L’amour est une fête
de Cédric Anger
Philippe Rouyer
40 Mademoiselle de Joncquières
d’Emmanuel Mouret
Nicolas Bauche
de A à Z
NOTES SUR LES FILMS
41 Arythmie
Au poste !
Bonhomme
Le Cercle littéraire de Guernesey
Climax
Destination Pékin
Dovlatov
Filles du feu
Have a Nice Day
Les Indestructibles 2
Invasion
Ma fille
Mary Shelley
Mes frères
Moi et le Che
O grande circo mistico
Paul Sanchez est revenu !
Photo de famille
Première Année
Searching
Silent Voice
Skyscraper
Sur la plage de Chesil
Trois Contes de Borges
Tulip Fever
Tully
Les Yeux de la parole
VOIX OFF
52 Sur John Garfield
Abraham Polonsky
BLOC-NOTES
56 Juin au cimetière
La mort aux trousses
Éric Derobert
CHANTIER DE RÉFLEXION
59 La parole en suspens
L’acteur de cinéma muet en France
Noël Herpe
SHINSUKE OGAWA
& OGAWA PRO
65 La révolution-Ogawa
Élise Domenach
AMIR NADERI
66 Jusqu’à l’excès…
Amélie Galli
HOMMAGES
68 Paul Louis Thirard
Une esquisse d’autobiographie
70 Lucian Pintilie
La nécessité d’interroger l’Histoire
Michel Ciment
72 Stanley Cavell
Les murs de Jéricho
Élise Domenach
RÉTROSPECTIVE
74 Les films de Pierre Sauvage
Se tenir debout face aux vents
de l’histoire
Ophir Levy
NOTES FESTIVALIÈRES
76 Annecy 2018 :
42e
Festival international
du film d’animation
La Rochelle 2018 :
46e
Festival international du film
NOTES DE LECTURE
79 Glissements progressifs du réel
Radici. L’Italie au miroir de son
cinéma, volume 2. Entre déclin,
transition et renaissance. Les
années 1980-2000
Journal de bord d’un tournage
inachevé. Le dernier film
de Théo Angelopoulos
Du parti pris des lieux dans le
cinéma contemporain
Les Frères Coen. 30 ans de films
cultes
Delphine Seyrig, une vie
SÉLECTION DVD
82 Coffrets Rainer Werner Fassbinder
Vol. 1 et 2
Dieu seul le sait
Le Barbare et la Geisha
Les Aventures de Tom Pouce
Valmont
Chicago
Les Portes de la nuit
Les amoureux sont seuls au monde
La Vérité sur Bébé Donge
Visages, villages
Happy End
LE CINÉMA
RETROUVÉ
86 Pascal Thomas
La nostalgie durera toujours
Jean-Dominique Nuttens
88 JSA – Joint Security Area
Géopolitique de l’amitié
Nicolas Geneix
LA RÉVOLUTION FRANÇAISE
AU CINÉMA
92 Un peuple et son roi
Le nouveau soleil du peuple
Pierre Eisenreich
94 Entretien avec Pierre Schœller
La Révolution n’est pas encore
cicatrisée
Fabien Baumann et Bernard Génin
98 Fraternité ?
Révolution française, cape et épée,
tradition feuilletonesque
Christian Viviani
102 38 images de l’ADN d’un peuple
Georges Mourier
106 Rêveries révolutionnaires
au féminin
Points de vue sur la Révolution
française dans Lady Oscar
Oriane Sidre
109 … et 80 ans plus tôt, La Marseillaise
Olivier Curchod
112 L’Anglaise et le Duc
Le sexe et l’effroi : pour une
érotique de la Terreur
Louise Dumas
114 Versailles, château de Dame Tartine
Vincent Amiel
Italie : Rome, Bologne, Turin, Toscane, Venise, Naples, Sicile, Capri
Espagne, Portugal, Grèce
Angleterre, Irlande, Suède
Arménie, Israël
France : Paris, La Seine, Nord, Sud, Alpes
Afrique
La Réunion, Inde, Corée, Japon
États-Unis : New York, San Francisco, Los Angeles
Brésil, Argentine

Cahier critique
Au poste ! de Quentin Dupieux – par Joachim Lepastier
Ouvrir l’œil et le bon entretien avec Quentin Dupieux – par Joachim Lepastier
L’Île au trésor et Contes de juillet de Guillaume Brac – par Camille Bui
Traits d’union entretien avec Guillaume Brac – par Camille Bui & Stéphane Delorme
Zama de Lucrecia Martel – par Nicolas Azalbert
Paul Sanchez est revenu ! de Patricia Mazuy – par Jean-Philippe Tessé
Un petit bout de France entretien avec Patricia Mazuy – par Jean-Philippe Tessé
La Saison du diable de Lav Diaz – par Cyril Béghin
La musique de l’âme entretien avec Lav Diaz – par Joachim Lepastier
BlacKkKlansman de Spike Lee – par Nicholas Elliott
L’Empire de la perfection de Julien Faraut – Stéphane Delorme
Ultra Rêve de Caroline Poggi et Jonathan Vinel, Yann Gonzalez et Bertrand Mandico – par Joachim Lepastier

Notes sur d’autres films Caniba (Verena Pavel & Lucien Castaing-Taylor) – Dark River (Clio Barnard) – Dogman (Matteo Garrone) – Fleuve Noir (Erick Zonca) – Il se passe quelque chose (Anne Alix) – Mary Shelley (Haifaa al Mansour) – Le monde est à toi (Romain Gavras) – Paranoïa (Steven Soderbergh) – Le Poirier sauvage (Nuri Bilge Ceylan) – Sans un bruit (John Krasinski) – Silent Voice (Naoko Yamada) – The Strange Ones (Christopher Radcliff, Lauren Wolkstein) – Trois Contes de Borges (Maxime Martinot) – Under the Silver Lake (David Robert Mitchell) – Une pluie sans fin (Dong Yue)– Woman at War (Benedikt Erlingsson)
Journal
Festival À Taipei, des fenêtres ouvertes sur l’Asie + entretien avec Wood Lin
Inédit La Belle d’Arunas Žebriunas : astre pâle
Reprise Laura nue de Nicolò Ferrari : trouver Laura
Reprise A Brighter Summer Day d’Edward Yang : une adolescence à Taïwan
Festivals L’arrivée du train en gare de Cosquín,
Festivals Tui : révélations brésiliennes en Galice
DVD Lisboa Crónica Anedótica de José Leitão de Barros / Hello Happiness : 10 courts métrages de Marie Losier
Livres La Voix manquante de Frédérique Berthet / Devant mes yeux le désert de Shuji Terayama
Cinéma en plein air

Manifeste
Flamme par Caroline Poggi / Jonathan Vinel, Yann Gonzalez et Bertrand Mandico

BD
Misfits par Luz

Dossier

LA RÉVOLUTION FRANÇAISE AU CINÉMA

Critique du film Burning de Lee Chang-Dong et entretien avec le réalisateur

Critique du film Les Frères Sisters de Jacques Audiard et entretien avec le réalisateur

Critique du film Leave No Trace de Debra Granik et entretien avec la réalisatrice

Abraham Polonsky sur John Garfield.

Une réflexion sur La parole en suspens – L’acteur de cinéma muet en France

Un retour sur les films Pascal Thomas
et sur la période intimiste de JSA – Joint Security Area.

 

sofilm63_couv.sept08

 

SOFILM n°63
Debra Granik
L’école de Luc Besson
Ron Perlman
Jacques Audiard

22. Ron Perlman
Hors Cadre. À 68 ans, le New-Yorkais Ron Perlman connu pour ses rôles de méchant ne dit « jamais non à une bagarre ». Qu’il s’agisse de Twitter, du cinéma américain et même de Donald Trump.

26. L’école de Luc Besson
Story. Au départ, la grande utopie de Luc Besson : une école de cinéma gratuite, socialement mixte, domiciliée dans la prestigieuse Cité du cinéma. Après seulement cinq ans, l’École de la Cité ferme… jusqu’à nouvel ordre. Ceux qui ont vécu entre ces murs livrent leur réalité.

32. Jim Cummings
Portrait. En un film, Thunder Road, il fait une irruption pétaradante dans le petit commerce du cinéma indé américain. Non content de pousser la « dramédie » dans ses retranchements, il prodigue aussi ses conseils aux jeunes cinéastes sans modération.

36. Les cinéastes russes contre Poutine
Enquête. Ces dernières années, l’arrestation de Kirill Serebrennikov et d’Oleg Sentsov, et la grève de la faim de ce dernier, ont suscité une véritable levée de boucliers à grand renfort de pétitions adressées à Vladimir Poutine. La nouvelle politique culturelle du Kremlin est-elle largement cinéphobe ?

44. Kyle MacLachlan
Couverture. Identifié à l’agent Dale Cooper, reconnu comme une icône, mais jamais devenu l’égal d’un George Clooney, d’un Tom Hanks ou d’un Brad Pitt. Ni même un grand acteur de cinéma, ainsi va la vie de muse de David Lynch. Un an après le nouveau voyage à Twin Peaks.

66. Jacques Audiard
Blind test. Avec Les Frères Sisters, Audiard sort un des meilleurs westerns de l’année. Pourtant, quand il est question de parler de cette mythologie « made in USA », il l’avoue sans fausse modestie : « Je ne sais pas si j’ai ma place là-dedans. »

72. James Baldwin
Bonnes feuilles. Un an après le succès de I Am Not Your Negro, voilà que sort un livre inédit en France, Le diable trouve à faire, dans lequel Baldwin raconte son rapport au cinéma et le rôle qu’il a pu jouer dans ses prises de conscience progressives des questions de race et de classe.

76. Debra Granik
Rencontre. Elle était apparue comme la manifestation d’un cinéma US doté d’une conscience de classe avec l’impeccable Winter’s Bone. Sept ans ont passé depuis ce coup de semonce et Debra Granik revient avec Leave No Trace. Et si cette femme de conviction était tout simplement la dernière cinéaste insoumise ?

80. Bulgarie: il était une fois dans l’Est
Reportage. Avant la chute de l’URSS en 1989, les studios Nu Boyana, à Sofia, servaient d’écrin à l’industrie du cinéma soviétique. Mais depuis leur rachat par une société californienne, les fresques patriotiques ont laissé la place aux blockbusters américains. Ceux qui ont vécu l’avant et l’après Expendables 3 racontent.

84. Anatahan
Légende. Grand film maudit, déroutant … Les qualificatifs pour évoquer Anatahan ne manquent pas. Il suffit d’imaginer les ingrédients épicés de l’aventure : un von Sternberg en fin de carrière et en roue libre. Un producteur japonais. Un fait divers publié dans Life. Une île. Une femme. Un tas de soldats japonais qui vont s’entretuer pour elle.

22. Ron Perlman
Hors Cadre. À 68 ans, le New-Yorkais Ron Perlman connu pour ses rôles de méchant ne dit « jamais non à une bagarre ». Qu’il s’agisse de Twitter, du cinéma américain et même de Donald Trump.

26. L’école de Luc Besson
Story. Au départ, la grande utopie de Luc Besson : une école de cinéma gratuite, socialement mixte, domiciliée dans la prestigieuse Cité du cinéma. Après seulement cinq ans, l’École de la Cité ferme… jusqu’à nouvel ordre. Ceux qui ont vécu entre ces murs livrent leur réalité.

32. Jim Cummings
Portrait. En un film, Thunder Road, il fait une irruption pétaradante dans le petit commerce du cinéma indé américain. Non content de pousser la « dramédie » dans ses retranchements, il prodigue aussi ses conseils aux jeunes cinéastes sans modération.

36. Les cinéastes russes contre Poutine
Enquête. Ces dernières années, l’arrestation de Kirill Serebrennikov et d’Oleg Sentsov, et la grève de la faim de ce dernier, ont suscité une véritable levée de boucliers à grand renfort de pétitions adressées à Vladimir Poutine. La nouvelle politique culturelle du Kremlin est-elle largement cinéphobe ?

44. Kyle MacLachlan
Couverture. Identifié à l’agent Dale Cooper, reconnu comme une icône, mais jamais devenu l’égal d’un George Clooney, d’un Tom Hanks ou d’un Brad Pitt. Ni même un grand acteur de cinéma, ainsi va la vie de muse de David Lynch. Un an après le nouveau voyage à Twin Peaks.

66. Jacques Audiard
Blind test. Avec Les Frères Sisters, Audiard sort un des meilleurs westerns de l’année. Pourtant, quand il est question de parler de cette mythologie « made in USA », il l’avoue sans fausse modestie : « Je ne sais pas si j’ai ma place là-dedans. »

72. James Baldwin
Bonnes feuilles. Un an après le succès de I Am Not Your Negro, voilà que sort un livre inédit en France, Le diable trouve à faire, dans lequel Baldwin raconte son rapport au cinéma et le rôle qu’il a pu jouer dans ses prises de conscience progressives des questions de race et de classe.

76. Debra Granik
Rencontre. Elle était apparue comme la manifestation d’un cinéma US doté d’une conscience de classe avec l’impeccable Winter’s Bone. Sept ans ont passé depuis ce coup de semonce et Debra Granik revient avec Leave No Trace. Et si cette femme de conviction était tout simplement la dernière cinéaste insoumise ?

80. Bulgarie: il était une fois dans l’Est
Reportage. Avant la chute de l’URSS en 1989, les studios Nu Boyana, à Sofia, servaient d’écrin à l’industrie du cinéma soviétique. Mais depuis leur rachat par une société californienne, les fresques patriotiques ont laissé la place aux blockbusters américains. Ceux qui ont vécu l’avant et l’après Expendables 3 racontent.

84. Anatahan
Légende. Grand film maudit, déroutant … Les qualificatifs pour évoquer Anatahan ne manquent pas. Il suffit d’imaginer les ingrédients épicés de l’aventure : un von Sternberg en fin de carrière et en roue libre. Un producteur japonais. Un fait divers publié dans Life. Une île. Une femme. Un tas de soldats japonais qui vont s’entretuer pour elle.

22. Ron Perlman
Hors Cadre. À 68 ans, le New-Yorkais Ron Perlman connu pour ses rôles de méchant ne dit « jamais non à une bagarre ». Qu’il s’agisse de Twitter, du cinéma américain et même de Donald Trump.

26. L’école de Luc Besson
Story. Au départ, la grande utopie de Luc Besson : une école de cinéma gratuite, socialement mixte, domiciliée dans la prestigieuse Cité du cinéma. Après seulement cinq ans, l’École de la Cité ferme… jusqu’à nouvel ordre. Ceux qui ont vécu entre ces murs livrent leur réalité.

32. Jim Cummings
Portrait. En un film, Thunder Road, il fait une irruption pétaradante dans le petit commerce du cinéma indé américain. Non content de pousser la « dramédie » dans ses retranchements, il prodigue aussi ses conseils aux jeunes cinéastes sans modération.

36. Les cinéastes russes contre Poutine
Enquête. Ces dernières années, l’arrestation de Kirill Serebrennikov et d’Oleg Sentsov, et la grève de la faim de ce dernier, ont suscité une véritable levée de boucliers à grand renfort de pétitions adressées à Vladimir Poutine. La nouvelle politique culturelle du Kremlin est-elle largement cinéphobe ?

44. Kyle MacLachlan
Couverture. Identifié à l’agent Dale Cooper, reconnu comme une icône, mais jamais devenu l’égal d’un George Clooney, d’un Tom Hanks ou d’un Brad Pitt. Ni même un grand acteur de cinéma, ainsi va la vie de muse de David Lynch. Un an après le nouveau voyage à Twin Peaks.

66. Jacques Audiard
Blind test. Avec Les Frères Sisters, Audiard sort un des meilleurs westerns de l’année. Pourtant, quand il est question de parler de cette mythologie « made in USA », il l’avoue sans fausse modestie : « Je ne sais pas si j’ai ma place là-dedans. »

72. James Baldwin
Bonnes feuilles. Un an après le succès de I Am Not Your Negro, voilà que sort un livre inédit en France, Le diable trouve à faire, dans lequel Baldwin raconte son rapport au cinéma et le rôle qu’il a pu jouer dans ses prises de conscience progressives des questions de race et de classe.

76. Debra Granik
Rencontre. Elle était apparue comme la manifestation d’un cinéma US doté d’une conscience de classe avec l’impeccable Winter’s Bone. Sept ans ont passé depuis ce coup de semonce et Debra Granik revient avec Leave No Trace. Et si cette femme de conviction était tout simplement la dernière cinéaste insoumise ?

80. Bulgarie: il était une fois dans l’Est
Reportage. Avant la chute de l’URSS en 1989, les studios Nu Boyana, à Sofia, servaient d’écrin à l’industrie du cinéma soviétique. Mais depuis leur rachat par une société californienne, les fresques patriotiques ont laissé la place aux blockbusters américains. Ceux qui ont vécu l’avant et l’après Expendables 3 racontent.

84. Anatahan
Légende. Grand film maudit, déroutant … Les qualificatifs pour évoquer Anatahan ne manquent pas. Il suffit d’imaginer les ingrédients épicés de l’aventure : un von Sternberg en fin de carrière et en roue libre. Un producteur japonais. Un fait divers publié dans Life. Une île. Une femme. Un tas de soldats japonais qui vont s’entretuer pour elle.

SOMMAIRE DES REVUES

couv.postif juill 2018

POSITIF 689-690 | Juillet-Août 2018   

 

Dossier

LE FILM CRIMINEL CONTEMPORAIN

Critique du film Le Poirier sauvage de Nuri Bilge Ceylan et entretien avec le réalisateur

Compte rendu du 71e Festival de Cannes et notes sur les films

Bertrand Tavernier sur Pierre Rissient.

Une réflexion sur deux figures politiques de la guerre froide : John Wayne vs. Jane Fonda.

Un retour sur les films La Femme insecte
et sur la période intimiste de Shin Sang-ok .

 

 

 

sofilm62_couv_JUIL18

SOFILM #62 : spécial SERIES CULTES !

Columbo
Alerte à Malibu
Berlin Alexanderplatz
Claire de Lune

26. Doubleurs français

Portraits. Dans l’imaginaire populaire, on les reconnaît pour avoir prêté leurs voix françaises à KITT, la voiture intelligente de K2000, MacGyver ou encore Laura Ingalls dans La Petite Maison dans la prairie. Mais qui sont vraiment Georges Caudron, Béatrice Bruno ou « la star » des doublages Guy Chapellier ?

32. Tatort

Reportage. Chaque dimanche à 20 h 15, l’Allemagne s’arrête de vivre et se plonge dans l’univers de la série policière Tatort. Parfois dans un bar de quartier, parfois avec ses colocataires. Le plus étonnant derrière cette institution constitutive de l’âme allemande ? Cela dure depuis 46 ans et 1000 épisodes.

36. Pamela Anderson

Interview. Derrière le maillot de bain rouge et les courses filmées au ralenti sur une plage de Malibu, une icône, une vraie. Aujourd’hui, la Canadienne préfère parler préservation animale, Julian Assange, sextapes et projets de cinéma derrière la caméra de Werner Herzog.

42. Columbo

Légende. Comme le mois de mai 68 ou le « Jumpin Jack Flash » des Rolling Stones, une autre révolution fête son demi-siècle. Nom : Columbo. Fonction : une série dans laquelle un petit lieutenant de la criminelle de L.A. confond des meurtriers arrogants. Certains y voient même un sous-texte autour de la lutte des classes. Pour les cinéphiles, la série qui a attiré Spielberg, Cassavetes, Faye Dunaway et bien sûr Peter Falk a aussi forcément quelque chose de singulier. Quant à ceux qui ont survécu à Columbo, ils racontent.

52. Drôles de dames

Table-ronde. À en croire Camille de Castelnau (co-scénariste du Bureau des légendes), un des meilleurs moyens de rater une série serait de vouloir faire une série féministe… D’accord, mais cela n’empêche pas de réunir autour d’une table cinq femmes fortes autour de cette question : comment ont évolué les personnages féminins dans les séries entre les années 70 et aujourd’hui.

58. Les Envahisseurs

Histoire courte. Dans la nuit du 20 février 1968, la chaîne ABC diffuse l’épisode n° 39 des Envahisseurs, série en voie d’essoufflement. Pour les spectateurs, la surprise est de taille. Déjà, le casting fait la part belle à quatre comédiens noirs, mais il y a encore mieux. Sur fond de lutte contre desextraterrestres à l’apparence humaine, ils se déchirent sur le devenir problématique de leur communauté dans la société américaine…

60. Clair de lune

Story. Avant que Cybill Shepherd et Bruce Willis ne s’embrassent, Clair de lune était l’un des plus gros succès des années 80, avec son mélange de comédie screwball à la Hawks et son absurdité extrême. Une émission créée à un rythme fou par Glenn Gordon Caron, 30 ans à l’époque. Mais comment ce jeune homme a-t-il obtenu les pleins pouvoirs pour tourner des épisodes extrêmement chers et souvent WTF ?

64. Le Prisonnier

Reportage. Il y a cinquante ans, les téléspectateurs découvraient Le Prisonnier. Le héros, Patrick McGoohan, se réveillait dans un village mystérieux. Au fil des épisodes, il apprend que le village se situerait en Lituanie ou peut-être sur la côte du Maroc. Sauf qu’en réalité, les bâtisses colorées sont nichées au nord du Pays de Galles, dans un complexe hôtelier qui vit encore au rythme de la série…

72. Berlin Alexanderplatz

Légende. C’est un classique de la littérature germanique qui a aidé Fassbinder à ne pas devenir complètement désespéré. Entre 1979 et 1980, le grand cinéaste allemand décide d’adapter Berlin Alexanderplatz en mini-série pour la télé. Sur fond d’addictions, de désespoir et de gigantisme. Sa grande œuvre au noir ?

78. Buniyaad

Story. Soap opera phare des années 80, Buniyaad reste la seule série télé indienne à avoir réussi à traiter avec tact le drame de la partition des Indes. Retour sur un programme qui a cartonné des deux côtés de la frontière.

82. Alfred Hitchcock présente

Légende. En dix ans, Hitchcock est devenu l’une des figures les plus populaires du petit écran. Mais  comment un tel projet a-t-il pu faire de lui le premier cinéaste icône pop ? La réponse est simple : c’est surtout une question d’orgueil. Contre ceux qui pensaient qu’il ne pourrait pas aller si vite…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

couv.positivjuin18

POSITIF 688 | Juin 2018

Dossier

LE SINGE A L’ECRAN

Critique du film En guerr

e de Stéphane Brizé et entretien avec le réalisateur

Critique du film Une année polaire de Samuel Collardey et entretien avec le réalisateur

Compte rendu sur la carrière de Costa Gavras et sa fiction de gauche et entretien avec le réalisateur

Vanya on 42nd Street par Arnaud Desplechin

Une réflexion autour du cas Netflix

Un retour sur les films Duel au soleil
et Cinq et la peau
7 En guerre
Sur le front
Philippe Rouyer
9 Entretien avec Stéphane Brizé
et Vincent Lindon
Faire état du système le plus
froidement possible
Dominique Martinez et Franck
Garbarz
Samuel Collardey
15 Une année polaire
Aujourd’hui, l’aurore
Eithne O’Neill
17 Entretien avec Samuel Collardey
Filmer là-bas m’a donné des envies
de western !
Adrien Gombeaud et Yann Tobin
Costa-Gavras
23 Costa-Gavras et la fiction de gauche
Retour sur une mythologie
Pascal Binétruy
26 Entretien avec Costa-Gavras
Un enfant adopté du cinéma
français
Michel Cieutat
LES FILMS
34 Trois Visages
de Jafar Panahi
Stéphane Goudet
36 L’Homme qui tua Don Quichotte
de Terry Gilliam
Pierre Eisenreich
38 Bécassine !
de Bruno Podalydès
Nicolas Bauche
40 Les 7 Déserteurs
Train de vies
de Paul Vecchiali
Alain Masson

 

Couv-745-les cahiers juin 18

Éditorial
Viva Varda ! par Stéphane Delorme

Événement 
Agnès Varda
Le bonheur entretien avec Agnès Varda – par Louis Séguin

Retour de Cannes
Impressions cannoises Cannes, livre d’images / Une ambition dans le désert / L’axe Gonzalez-Abrantes-Mandico / Cannes et les femmes : un paradoxe / L’image de l’homme / Les heureux imbéciles / Dans la fraîcheur de l’ACID / Le retour du fils prodigue / Forces asiatiques / Faible récolte américaine
Découvertes Au risque du sujet / Brésil halluciné / Deux rattrapages / Monstres

Un couteau dans le cœur de Yann Gonzalez
Dans les replis de la chair par Stéphane du Mesnildot
Des films d’imaginaire entretien avec Yann Gonzalez – par Stéphane du Mesnildot & Jean-Philippe Tessé

Sorties cannoises
Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré – par Joachim Lepastier
Trois Visages de Jafar Panahi – par Thierry Méranger

Cahier critique
Football infini de Corneliu Porumboiu – par Joachim Lepastier
But de Sisyphe entretien avec Corneliu Porumboiu – par Joachim Lepastier
Bécassine ! de Bruno Podalydès – par Vincent Malausa

Notes sur d’autres films

3 Jours à Quiberon (Emily Atef) – À genoux les gars (Antoine Desrosières) – The Cakemaker (Ofir Raul Graizer) – Désobéissance (Sebastián Lelio) – Everybody Knows (Asghar Farhadi) – L’homme qui tua Don Quichotte (Terry Gilliam) – Madame Fang (Wang Bing) – Pororoca, pas un jour ne passe (Constantin Popescu) – Sicilian Ghost Story (Fabio Grassadonia & Antonio Piazza) – Une prière avant l’aube (Jean-Stéphane Sauvaire) – Volontaire (Hélène Fillières)

Journal
Entretien Une conversation avec Peter Kubelka
Voyage Semaine des Cahiers au Japon et en Roumanie
Voyage Semaine des Cahiers en Roumanie
Exploitation L’INA au Reflet
Métier Rencontre avec Yov Moor, étalonneur
Séries Premiers pas vers le Japon
Plateforme Psychokinesis de Yeon Sang-ho
VR Forum des NewImages
Télévision Drive-in Movie Channel, canal fantôme
Hommage Tombeau de Christian Chaussex, par Arthur Harari
Hommage Nelson Pereira Dos Santos, le Brésil d’hier et de demain
Expérimental Oberhausen underground
DVD Street Trash et Society, matière hurlante
DVD Paris 1900 de Nicole Vedrès / De Palma de Noah Baumbach & Jake Paltrow
Festival La Flor s’ouvre à Buenos Aires
Festival Aubagne syncopé
News internationales
Disparitions Pierre Rissient, Lester James Peries, Lucian Pintille, Ermanno Olmi, Michael Anderson

Analyse de séquence
Pulsions de Brian De Palma
Lost in abstraction par Stéphane du Mesnildot

Cinéma retrouvé
Cinéma soviétique
Souvenirs de la perestroïka par Eugénie Zvonkine

Diagonale
L’expérience Diagonale par Florence Maillard
Jouer et déjouer entretien avec Marie-Claude Treilhou – par Hugues Perrot

Entretien
Peter Emanuel Goldman
Mystique de l’underground entretien avec Peter Emanuel Goldman – par Ariel Schweitzer

BD
Misfits par Luz

 

sofilm61juin

SOFILM n°61 : NICOLAS CAGE, clown ou génie ?
Nicolas Cage
David Robert Mitchell
Wakaliwood
Lio

18. David Cameron Mitchell
Hors Cadre. Dans How to Talk to Girls at Parties, il y a du sexe, sans doute de la drogue, des extraterrestres en combinaisons de latex fluo et surtout l’odeur du punk. Mais pas n’importe lequel. Celui qui a déferlé sur l’Angleterre puis dans le monde entier au cours de l’année 1977. Celui dont l’impeccable John Cameron Mitchell, chaînon manquant entre Todd Haynes, John Waters et Derek Jarman n’a jamais complètement oublié le message.

22. À genoux les gars 
Infiltré Cannois. Ils sont cinq, ont la vingtaine, et ils ont été sélectionnés dans la catégorie Un certain regard du Festival de Cannes édition 2018. Inas Chanti, Souad Arsane et toute la bande venaient présenter À genoux les gars d’Antoine Desrosières. Un film co-écrit par les acteurs eux-mêmes, où sont évoqués en vrac consentement, fellations, et « grecs » sauce algérienne, en salles fin juin et adapté en série sur le net. Mais avant ça il y a eu le passage sur la Croisette.

24. Quentin Dupieux
Entretien. Après plusieurs films tournés aux États-Unis, le fantasque Quentin Dupieux revient en France avec Au poste, pour payer son hommage au cinéma français de papa qu’il adore. L’occasion de balayer sa cinéphilie de VHS avec lui, de Bebel à maître Blier, sans oublier de mettre un petit tacle à Delon.

30. Netflix do Brazil
Enquête. Des abonnés qui résilient en masse, des journalistes qui invitent l’ex-présidente Dilma Rousseff à faire un procès à Netflix, des accusations de « terrorisme d’État »… Mais quelle est donc cette mini-série télé qui agite tant la société brésilienne ? Réponse : une fiction politique réalisée par José Padilha (Narcos, Tireur d’élite), sobrement intitulée O Mecanismo.

34. Dogman
Histoire vraie. Côté pile : Dogman, dernier film du cinéaste italien Matteo Garrone. Côté face : un fait divers sordide qui, depuis maintenant trente ans, n’en finit pas de questionner l’Italie dans son rapport à la violence. Le fait divers, c’est celui qui a transformé Pietro De Negri, toiletteur canin en apparence pacifique, en assassin impitoyable. Ceux qui dorment toujours mal avec le souvenir de cette histoire racontent.

 

LES CAHIERS DU CINEMA Mai 2018

Couv-744-444x600

Cannes 2018
Promesses cannoises

Compétition :
Asako I & II de Ryusuke Hamaguchi – par Hidetake Yuki & Abi Sakamoto
L’Été de Kirill Serebrennikov – par Eugénie Zvonkine
3 Visages de Jafar Panahi – par Mamad Haghighat
Hors compétition :
10 ans en Thaïlande – par Aliosha Herrera
Un Certain regard :
In My Room d’Ulrich Köhler – par Stéphane Delorme

Quinzaine des réalisateurs :
Les Oiseaux de passage de Ciro Guerra et Cristina Gallego – par Nicolas Azalbert
Semaine de la critique :
Diamantino – dialogue entre Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt

ACID :
La valeur d’exemple entretien avec Fabienne Hanclot, Régis Sauder et Idir Serghine

Cinq entretiens sur la production :
Charles Gillibert La marge au centre
Emmanuel Chaumet Prises de risques
Marianne Slot Les vies de Marianne
David Thion Une logique de désir
Sandra Da Fonseca Jeune productrice

Cannes 68
Historique par la rédaction (Cahiers du Cinéma n°203, août 1968)
Fin d’un festival : Cannes par Michel Delahaye (Cahiers du Cinéma n°203, août 1968)

Cahier critique
Le ciel étoilé au-dessus de ma tête d’Ilan Klipper – par Vincent Malausa
L’épouvantail entretien avec Ilan Klipper – par Stéphane Delorme
Manhattan Stories de Dustin Guy Defa – par Ariel Schweitzer
Ghost World + Peanuts entretien avec Dustin Guy Defa – par Nicholas Elliott
Retour à Bollène de Saïd Hamich – par Jean-Philippe Tessé
Revoir Bollène entretien avec Saïd Hamich – par Jean-Philippe Tessé
Senses de Ryusuke Hamaguchi – par Nicholas Elliott
Trains de vie / Les 7 Déserteurs de Paul Vecchiali – par Jean-Sébastien Chauvin
En guerre de Stéphane Brizé – par Jean-Philippe Tessé
Ready Player One de Steven Spielberg – par Jean-Philippe Tessé

Notes sur d’autres films Les anges portent du blanc (Vivian Qu) – Cornelius, le meunier hurlant (Yann Le Quellec) – Corpo Elétrico (Marcelo Caetano) – Daphné (Peter Mackie Burns) – Des spectres hantent l’Europe (Maria Kourkouta & Niki Giannari) – Une année polaire (Samuel Collardey)
Journal
Découverte Georges Nasser, histoire d’un retour
Box-office Les Garçons sauvages tiennent le cap
Hommage Milos Forman, quand la scène craque
Hommage Stéphane Audran, un regard au-dedans
Plateforme Netflix, annihilation ?
Reprise La Femme insecte de Shohei Imamura : histoire du Japon par les insectes
Reprise Une certaine rencontre de Robert Mulligan : étrangers intimes

Festival Brive : des jeux et des expériences
Festival Cinéma du Réel : quel réel ?
Festival Cinélatino : dans l’intensité de 68

Analyse de séquence
Le Conte de la Princesse Kaguya d’Isao Takahata
Terreur de la douceur par Stéphane Delorme

Le cinéma militant à l’heure des collectifs. Slon et Iskra dans la France de l’après-1968 de Catherine Roudé (livre)
Les Fantômes de mai 68 de Jacques Kebadian et Jean-Louis Comolli (livre)
Sur un film oublié de Jean-Luc Godard – Un film comme les autres de Jean-Luc Godard

Portfolio
Chris Marker
L’archive infinie – documents commentés par Raymond Bellour, Jean-Michel Frodon et Christine Van Assche
Cent soleils par Cyril Béghin

POSITIF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MAI 68, TRACES ET REFLETS

Critique du film Everybody Knows d’Asghar Farhadi et entretien avec le réalisateur

Critique du film Foxtrot de Samuel Maoz
et entretien avec le réalisateur

Critique du film La Jetée, Sans soleil de Chris Marker et entretien avec la réalisatrice

Lettre de Billie Wilder à Conrad Weidt.

Une réflexion sur les charmes discrets de la bourgeoisie et les cercles de la corruption.

Un retour sur les films Une certaine rencontre
et Made In Hong Kong.

Asghar Farhadi
9 Everybody Knows Laura, vida mía Jean-Loup Bourget
11 Entretien avec Asghar Farhadi Une langue, c’est davantage que des mots Nicolas Bauche et Grégory Valens
Samuel Maoz
17 Foxtrot Danse macabre Jean-Dominique Nuttens
19 Entretien avec Samuel Maoz Donnez-leur un chameau ! Adrien Gombeaud et Ophir Levy
Chris Marker
25 Sur La Jetée et Sans soleil : Un cinéaste, son écrivain-phare, le monde entier et une langue Michel Chion
28 Orphée Chris Marker
LES FILMS
34 Transit de Christian Petzold Vincent Thabourey
36 Ready Player One de Steven Spielberg Pierre Eisenreich
38 Manifesto de Julian Rosefeldt Eithne O’Neill
40 Les anges portent du blanc de Vivian Qu Nicolas Bauche
41 Senses de Ryusuke Hamaguchi Élise Domenach
42 Milla de Valérie Massadian Jean-Dominique Nuttens
de A à Z
NOTES SUR LES FILMS
44 Los Adioses Amoureux de ma femme Annihilation Après l’ombre Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête Comme des garçons Comme des rois Cornélius, le meunier hurlant Dans la brume Daphné Eternity Has No Door of Escape Frost Hotel Salvation Je vais mieux Jersey Affair Jesús, petit criminel Kings Land Manhattan Stories Nobody’s Watching Occidental On a 20 ans pour changer le monde Otages à Entebbe La Révolution silencieuse Southern Belle Tout le monde debout Une femme heureuse
VOIX OFF
54 Le premier à revenir de Hollywood : bienvenue, Conny ! Billy Wilder
BLOC-NOTES
56 Mars en cinéma Grandeur et décadence des petits commerces de cinéma Emmanuel Raspiengeas
CHANTIER DE RÉFLEXION
60 Le Charme discret de la bourgeoisie ou les cercles de la corruption Pierre Samson
HOMMAGES
66 Stéphane Audran Michel Cieutat
67 Dorothy Malone Christian Viviani
68 Hugo Santiago Hubert Niogret
69 André S. Labarthe Michel Ciment
70 Hilton McConnico Hubert Niogret
71 2001 : l’Odyssée de l’espace (I) Le faux du vrai et le vrai du faux Stanislas Bouvier
75 Jacques Prévert : sortir du cadre Yannick Lemarié
NOTES FESTIVALIÈRES
78 Etiuda & Anima 2017

 

SOFILM n°60 – NOLAN face à KUBRICK
Chloë Sevigny
François Damiens
Liv Ullmann
Antoine de Caune

20. Stéphane Brizé

Hors Cadre. A Cannes cette année, Stéphane Brizé, présentera En Guerre, nouveau brûlot sur fond de conflit social dans une usine cherchant à délocaliser. L’occasion de soumettre le Rennais à un entretien dont les mots-clés sont : ultra-libéralisme, mépris de classe, mouvement social et commémorations de 68.

24. François Damiens

Interview sans embrouilles. Fleuron de l’humour belge truculent, François Damiens reste discret et ne hausse jamais la voix. Tout le contraire de la figure du beauf encombrant et crade qu’il ranime dans Mon Ket. L’occasion de converser sur la gentillesse des Belges, les perruques, la voile et la difficulté de suivre le rythme imposé par Benoît Poelvoorde en tournée.

30. Chloë Sevigny

Cool tchat. New-yorkaise jusqu’au bout des Converse, icône du cinéma indé comme de certaines séries de qualité, apprentie productrice récemment passée par Sundance… Chloë Sevigny, tout juste 43 ans, n’a plus rien de la jeune fashionista traînant avec les skateurs de Washington Square. Elle revient sur sa trajectoire moins déjantée qu’on pourrait l’imaginer. Un parcours sans peur et sans reproche au pays des années 90 où les kids sont « alright ».

34. Décapita(lisa)tion

Reportage sans dieu ni maître. Peut-on faire trembler sur ses bases le capitalisme tout entier au moyen du cinéma ? Pas forcément évident. C’est pourtant le genre de projet un peu fou que s’est fixé le réalisateur Pierre Zellner, avec son équipe bénévole et quelques-uns des 1 600 habitants de Cransac, Aveyron. Reste à savoir si le film éveillera les consciences. Reportage au cœur de l’utopie, sur le tournage du bien nommé Décapita(lisa)tion.

40. Christopher Nolan : 2001, mon amour

En couverture. Christopher Nolan parle rarement, voire pas du tout. Pour expliquer la restauration de 2001 : L’Odyssée de l’espace – le chef-d’œuvre absolu de Kubrick qui fête cette année son demi-siècle – qu’il a supervisée en secret, le cinéaste anglais a pourtant fait une exception. Sous la forme d’un entretien géant où le réalisateur passe en revue tout le cinéma actuel, ses rêves d’expérience en salle, et ne cache pas sa peur quand il s’agit de faire dialoguer ses films avec ceux du maître.

64. Make Cinema Génial Again

Dossier rouge. « L’imagination au pouvoir ». Parmi les centaines de slogans promus au cours des évènements de mai 1968, celui-là dit bien comment le vent de révolte qui a saisi la France a voulu tout changer par les idées. Un demi-siècle plus tard, ce thème de l’utopie redonne des idées à toutes celles et ceux à qui nous avons demandé de raconter comment ils pourraient rendre le cinéma plus proche, plus innovant, plus vivant qu’il ne l’a jamais été. Il est interdit d’interdire ces idées en forme de think tank décontracté.

70. Là-Haut

Reportage perché. 4 500 mètres. C’est l’altitude à laquelle se trouve le Cerro del Cóndor, au milieu de la cordillère des Andes. Ici des rivières sauvages, des montagnes impraticables, quelques lamas et… un ciné-club. Les Collas, indigènes locaux, ont trouvé dans le cinéma une façon d’entretenir leur culture. Quitte à faire des projections itinérantes à dos d’âne.

80. Liv Ullmann

Légende glacée. Difficile de séparer la vie de Liv Ullmann de celle de son mentor suédois Ingmar Bergman puisque les deux ont été associés sur des films aussi marquants que Persona, Cris et chuchotements et Scènes de la vie conjugale. De cette histoire de la cinéphilie européenne, la dame ne cache rien : ni les démons, ni les années sur l’île de Fårö, ni ces moments où l’austère maître scandinave lisait la presse féminine.

86. Antoine De Caunes

Extra. À la grande époque de Canal +, il lui est parfois arrivé de lancer des saucisses sur des stars en smoking. Cette expérience a-t-elle conditionné le rapport qu’entretient Antoine de Caunes au cinéma ? Pas forcément puisque l’enfant du rock et de la télé a aussi fait l’acteur pour Chabrol, réalisé des fictions sur Napoléon et Coluche. Affaire Weinstein, films « springsteeniens », éducation cinéphile : Antoine de Caunes parle avec la fougue d’un jeunes amoureux de son obscur objet du désir. Comme nulle part ailleurs.

Couv-744-444x600

Cannes 2018
Promesses cannoises

Compétition :
Asako I & II de Ryusuke Hamaguchi – par Hidetake Yuki & Abi Sakamoto
L’Été de Kirill Serebrennikov – par Eugénie Zvonkine
3 Visages de Jafar Panahi – par Mamad Haghighat
Hors compétition :
10 ans en Thaïlande – par Aliosha Herrera
Un Certain regard :
In My Room d’Ulrich Köhler – par Stéphane Delorme

Quinzaine des réalisateurs :
Les Oiseaux de passage de Ciro Guerra et Cristina Gallego – par Nicolas Azalbert
Semaine de la critique :
Diamantino – dialogue entre Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt

ACID :
La valeur d’exemple entretien avec Fabienne Hanclot, Régis Sauder et Idir Serghine

Cinq entretiens sur la production :
Charles Gillibert La marge au centre
Emmanuel Chaumet Prises de risques
Marianne Slot Les vies de Marianne
David Thion Une logique de désir
Sandra Da Fonseca Jeune productrice

Cannes 68
Historique par la rédaction (Cahiers du Cinéma n°203, août 1968)
Fin d’un festival : Cannes par Michel Delahaye (Cahiers du Cinéma n°203, août 1968)

Cahier critique
Le ciel étoilé au-dessus de ma tête d’Ilan Klipper – par Vincent Malausa
L’épouvantail entretien avec Ilan Klipper – par Stéphane Delorme
Manhattan Stories de Dustin Guy Defa – par Ariel Schweitzer
Ghost World + Peanuts entretien avec Dustin Guy Defa – par Nicholas Elliott
Retour à Bollène de Saïd Hamich – par Jean-Philippe Tessé
Revoir Bollène entretien avec Saïd Hamich – par Jean-Philippe Tessé
Senses de Ryusuke Hamaguchi – par Nicholas Elliott
Trains de vie / Les 7 Déserteurs de Paul Vecchiali – par Jean-Sébastien Chauvin
En guerre de Stéphane Brizé – par Jean-Philippe Tessé
Ready Player One de Steven Spielberg – par Jean-Philippe Tessé

Notes sur d’autres films Les anges portent du blanc (Vivian Qu) – Cornelius, le meunier hurlant (Yann Le Quellec) – Corpo Elétrico (Marcelo Caetano) – Daphné (Peter Mackie Burns) – Des spectres hantent l’Europe (Maria Kourkouta & Niki Giannari) – Une année polaire (Samuel Collardey)
Journal
Découverte Georges Nasser, histoire d’un retour
Box-office Les Garçons sauvages tiennent le cap
Hommage Milos Forman, quand la scène craque
Hommage Stéphane Audran, un regard au-dedans
Plateforme Netflix, annihilation ?
Reprise La Femme insecte de Shohei Imamura : histoire du Japon par les insectes
Reprise Une certaine rencontre de Robert Mulligan : étrangers intimes

Festival Brive : des jeux et des expériences
Festival Cinéma du Réel : quel réel ?
Festival Cinélatino : dans l’intensité de 68

Analyse de séquence
Le Conte de la Princesse Kaguya d’Isao Takahata
Terreur de la douceur par Stéphane Delorme

Le cinéma militant à l’heure des collectifs. Slon et Iskra dans la France de l’après-1968 de Catherine Roudé (livre)
Les Fantômes de mai 68 de Jacques Kebadian et Jean-Louis Comolli (livre)
Sur un film oublié de Jean-Luc Godard – Un film comme les autres de Jean-Luc Godard

Portfolio
Chris Marker
L’archive infinie – documents commentés par Raymond Bellour, Jean-Michel Frodon et Christine Van Assche
Cent soleils par Cyril Béghin

 v

Couv cahier du cinema-743 avril 17

LES CAHIERS DU CINEMA 

Avril 2018 – n°743

Éditorial
Animation minutieuse par Stéphane Delorme

Événement
L’Île aux chiens de Wes Anderson
Poubelle aux trésors par Joachim Lepastier
Chien par Vincent Malausa
Des chiens et des ordures entretien avec Wes Anderson, Jason Schwartzman et Roman Coppola – par Joachim Lepastier & Vincent Malausa
La vie des marionnettes documents choisis et commentés par Wes Anderson

Cahier critique
Frost de Sharunas Bartas – par Cyril Béghin
Sur la ligne de front entretien avec Sharunas Bartas – par Cyril Béghin & Nicholas Elliott
Nul homme n’est une île de Dominique Marchais – par Jean-Sébastien Chauvin
Beauté et désastre entretien avec Dominique Marchais – par Florence Maillard
Nico, 1988 de Susanna Nicchiarelli – par Joachim Lepastier
L’Héroïque Lande, la frontière brûle de Nicolas Klotz et Élisabeth Perceval – par Florence Maillard
Madame Hyde de Serge Bozon – par Florence Maillard
The Rider de Chloé Zhao – par Mathis Badin

Notes sur d’autres films

Après l’ombre (Stéphane Mercurio) – Coby (Christian Sonderegger) – Les Destinées d’Asher (Matan Yair) – Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot (Gus van Sant) – Eva (Benoît Jacquot) – Foxtrot (Samuel Maoz) – Kings (Deniz Gamze Ergüven) – Marie-Madeleine (Garth Davis) – Mes Provinciales (Jean Paul Civeyrac) – Milla (Valérie Massadian) – My Wonder Women (Angela Robinson) – Occidental (Neil Beloufa) – Southern Belle (Nicolas Peduzzi) – The Third Murder (Hirokazu Kore-eda) – Transit (Christian Petzold)

Journal
Enquête Cinéma israélien : année zéro ?
Cinémathèque Rencontre avec Franck Lubet, programmateur de la Cinémathèque de Toulouse
Festival Berlin, chants et paroles
Rencontre Josephine Decker et Ted Fendt, de New York à Berlin
Hommage Idrissa Ouedraogo, éternelle jeunesse
Hommage Adiós a Hugo Santiago
Série Gomorra, les pleins pouvoirs
Exposition Helmar Lerski : visages et lumière
Reprises Stévenin, Stevenson
Animation Les toy stories d’Hermina Tyrlova
Découverte L’Heure de la libération a sonné d’Heiny Srour
DVD Alexander Mackendrick, à hauteur d’enfant
DVD La Villa & Ki Lo Sa ? de Robert Guédiguian / Le Portrait de Jennie de William Dieterle
Festival Même pas peur à La Réunion
Festival Travelling : de Vienne à Rennes
News internationales
Disparitions Angela Ricci Lucchi, John Gavin

Analyse de séquence
Faust de F.W. Murnau
Un vent mauvais par Cyril Béghin

Hommage
André S. Labarthe
André S. Labarthe et le ruban de Mœbius par Nicolas Azalbert

Télé retrouvée
Fassbinder, réalisateur de séries
(Pas encore) tout à fait détruits par Alban Lefranc

Cinéma retrouvé
Shinsuke Ogawa
Les champs de Shinsuke Ogawa par Camille Bui & Hugues Perrot

sofilm59_

SOFILM n°59

WES ANDERSON
Wes Anderson
Kad Merad
Stefania Sandrelli
Jo Nesbo

20. André S. Labarthe
Hommage. Membre secret de la Nouvelle Vague, critique pointu et réalisateur de la célèbre série documentaire Cinéastes de notre temps, André S. Labarthe nous a quittés le 5 mars à 86 ans. Jean-Louis Comolli raconte comment son œuvre a, mine de rien, révolutionné la télé française.

22. Samuel Maoz
Hors Cadre. L’Israélien Samuel Maoz signe Foxtrot, récit allégorique et hypnotique d’un fils qui ne reviendra pas du front et d’une très grosse bavure. Un sujet qui n’a pas beaucoup plu à la ministre de la Culture… État des lieux, avec lui, d’un pays en « guerre permanente ».

26. Pierre Woodman, baroudeur du X
Portrait. Enfant terrible du X français formé à l’école Hot Vidéo, le sulfureux acteur-réalisateur règne sur une multinationale du casting recrutant essentiellement des femmes plantureuses issues des pays de l’Est. Itinéraire d’un pervers gaulois à la mécanique bien huilée dans la capitale européenne du porno.

30. La Belle du Sud sauvage
Story. C’est l’histoire d’une jeune Texane qui se débat avec une histoire familiale « fucked up » où circulent les vieilles rancœurs, la came et les restes d’un gros héritage. C’est en tout cas ainsi qu’elle apparaît dans un long métrage, Southern Belle. Problème, depuis le tournage, elle l’assure : ce docu est une fiction…

34. Wes Anderson
Couverture. En une poignée de films cultes, Wes Anderson et sa bande ont inventé un pan entier de la pop culture, de la décoration d’intérieur à la mode en passant par l’animation. Le tout, sous le haut patronage de saint Bill Murray et saint James L. Brooks. Anderson, c’est aussi une esthétique de maison de poupées immédiatement identifiable, à l’intérieur de laquelle il fabrique des films à la fois hyper-modernes et hors du temps. L’homme a accepté de se livrer ici avec coquetterie, mais sans fausse pudeur.
+ L’Île aux chiens : décryptage
+ Wes Side Story : reportage autour de la « WesAndersonisation » de New York
+ Portfolio : les illustrateurs de « Bad Dads »

68. Christopher Doyle
Interview. Australien installé à Hong-Kong devenu chef opérateur sur le tas après une bien mystérieuse vie de bohème, Christopher Doyle s’est fait un nom dans la pénombre et les néons du Wong Kar-wai période In the Mood for Love ou Chungking Express, avant de travailler avec Gus Van Sant, Jim Jarmusch ou M. Night Shyamalan. Un original, un vrai.

72. Kad Merad
Interview. Kad sans O n’a plus peur d’alterner la grosse comédie « légère » et le drama façon Tchao Pantin. Peut-être parce que le Baron noir qui restera dans les annales, c’est lui, plutôt que Julien Dray ? Du Club Med à Delarue, des faubourgs de Ris-Orangis au 6e arrondissement de Paris, confessions d’un inconnu passé Superstar sans jamais arrêter de faire le pitre.

80. Stefania Sandrelli
Légende. Arrivée au cinéma par hasard, elle est devenue l’une des actrices clés de cette farandole de comédies brocardant les mœurs de l’Italie dans les années 60 et 70, et même des grands films politiques de Bertolucci et Scola… Stefania Sandrelli est un des ultimes témoins de cet âge d’or, et des films qui l’ont marqué. À tel point qu’elle ne peut voir la situation politique et culturelle italienne actuelle sans une certaine rage très « Sandrelli »…

86. Jo Nesbo
Extra. Derrière les millions d’exemplaires écoulés et sa dégaine de flic tendu échappé d’un épisode de The Shield, Nesbø sait aussi théoriser le mariage pas toujours évident entre cinéma et littérature policière. Comment ? En slalomant tout schuss entre Martin Scorsese, True Detective et même… la perfection narrative de Toy Story 3.

 

couv (1)

POSITIF 686 | Avril 2018

Dossier

L’AUTOPORTRAIT

Critique du film Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot de Gus Van Sant et entretien avec le réalisateur

Critique du film The Rider de Chloé Zhao
et entretien avec le réalisateur

Critique du film Notre enfant de Diego Lerman
et entretien avec la réalisatrice

Le style photographie néo-réaliste par Nestor Almendros.

Une réflexion autour de Jacques-B Brunius et de l’affaire Woody Allen.

Un retour sur les films Mon XXeme siècle
et Le Bel Antonio.

BD
Misfits par Luz