Tous les articles par eliseterritoire

SOMMAIRE DES REVUES

 

POSITIF 683 | Janvier 2018

JANV 18 POSIT

Dossier

HONG SANG-SOO, LE REEL INSAISISSABLE

Critique et entretien du film Wonder Wheel de Woody Allen

Critique et entretien du film 3 Billboards, les panneaux de la vengeance de Martin McDonagh

Critique et entretien du film La Douleur d’Emmanuel Finkiel

Wong Kar-wai
par Bertrand Tavernier et Olivier Assayas.

Une réflexion autour de La Guerre des boutons d’Yves Robert.

Hommages à Danielle Darrieux.

Un retour sur le cinéma de Max Ophuls et sur cinq films de Carl Theodor Dreyer

 

Janvier 2018

  LES CAHIERS DU CINEMA n°740

Couv-740 JANV 18 CAHIER DU CINEMA

Éditorial

Films et séries par Stéphane Delorme

Top Ten 2017 des lecteurs
Textes de lecteurs
Événement
Les films les plus attendus de 2018

The Death and Life of John F. Donovan de Xavier Dolan
High Life de Claire Denis
Amanda de Mikhaël Hers
Coin-Coin et les z’inhumains de Bruno Dumont
Ash is Purest White de Jia Zhang-ke
Au Poste ! de Quentin Dupieux
The House That Jack Built de Lars von Trier
L’Île aux chiens de Wes Anderson
Un couteau dans le cœur de Yann Gonzalez
Paul Sanchez est revenu ! de Patricia Mazuy
Long Day’s Journey into Night de Bi Gan
Jessica Forever de Jonathan Vinel & Caroline Poggi
Season of the Devil de Lav Diaz
Synonymes de Nadav Lapid
Sophia Antipolis de Virgil Vernier
Le Bel Été de Guillaume Brac
Les Garçons sauvages de Bertrand Mandico
Les autres films et séries de 2018
Le deuxième continent (bientôt sur petits écrans)
Cahier critique

Seule sur la plage la nuit de Hong Sang-soo – par Joachim Lepastier
The Last Family de Jan P. Matuszynski – par Ariel Schweitzer
Les masques de l’artiste entretien avec Jan P. Matuszynski – par Jean-Philippe Tessé
Cœurs purs de Roberto De Paolis – par Vincent Malausa
Fireworks de Nobuyuki Takeuchi – par Stéphane du Mesnildot
Les Films de l’été d’Emmanuel Marre et Claude Schmitz – par Camille Bui
Peut-on être et avoir l’été ? entretien avec Emmanuel Marre et Claude Schmitz – par Joachim Lepastier
Star Wars – Les Derniers Jedi de Rian Johnson – par Vincent Malausa

Notes sur d’autres films 3 Billboards : les panneaux de la vengeance (Martin McDonagh) – Belinda (Marie Dumora) – La Douleur (Emmanuel Finkiel) – Downsizing (Alexander Payne) – Le Grand Jeu (Aaron Sorkin) – Les Heures sombres (Joe Wright) – In The Fade (Fatih Akin) – Last Flag Flying (Richard Linklater) – El Presidente (Santiago Mitre) – Que le diable nous emporte (Jean-Claude Brisseau) – Taste of Cement (Ziad Kalhtoum) – Tharlo, le berger tibétain (Pema Tseden) – Vers la lumière (Naomi Kawase)
Journal

Exploitation Top Ten et box-office : les jeux dans le désordre
Exploitation Sans faute pour Sans adieu
Métier Coup de froid chez les projectionnistes
Rencontre La production sonore de Ricardo Steinberg
Internet Youtube, le continent inconnu
Série Mindhunter, science amusante
Série BoJack Horseman, la chute du cheval
Rétrospective Les mille peaux de Shin Sang-ok
Livres Samuel Fuller, violent humaniste
DVD Trois films de Philippe Garrel / Trilogie de la cabane d’Eric Pauwels
Expérimental Festival des Cinémas Différents : Mémoire rèche
Expérimental Aux rendez-vous de l’argentique
Expérimental Semaine Asymétrique de Marseille : à brûle pour poing
Festival Thessalonique : littérature et cinéma balkanique
Festival Tokyo : jeunes auteurs et turbulents vétérans
Festival Ji.Lhava : les armes du peuple
Festival Nantes : la Chine à fleur de peau
News internationales
Disparitions Ulli Lommel, Alain Jessua, Johnny Hallyday, Matthieu Poirot-Delpech, Juan Luis Buñuel

Courrier

5 questions à Jean-Pierre Léaud
Cinéma retrouvé
Nobuhiko Obayashi

La folie Obayashi par Stéphane du Mesnildot
En souvenir de la guerre entretien avec Nobuhiko Obayashi – par Stéphane du Mesnildot
Télé retrouvée

Les cinéastes français et la télévision par Cyril Béghin
Entretien
Édith Scob

La fantastique entretien avec Édith Scob – par Nicolas Stanzick
BD

Misfits par Luz

 

jlg_14-150315_7

SOFILM 56 : JIM CARREY

18. Raymond Depardon

Hors Cadre. Douze jours. Voilà le temps après lequel toute personne hospitalisée contre sa volonté dans un hôpital psychiatrique passe devant un juge pour décider de la prolongation ou non de son séjour. Quand la loi rencontre la folie, parfois les deux se touchent plus que prévu. Rajoutons le cinéma dans l’équation et le résultat peut-être très troublant. Discussion avec Depardon, réalisateur du film, Marion Primevert, magistrate, et Nathalie Giloux, psychiatre.

22. Sean Baker

Entretien. Il tique un peu quand on le présente comme le cinéaste des « sans voix », mais il y a pourtant de ça. Qu’il filme à l’iPhone des travestis tchatcheurs (Tangerine) ou qu’il transforme en conte de fées l’errance d’une mère sans emploi et de sa fille domiciliées dans un motel crasseux (The Florida Project), Sean Baker a su saisir quelque chose de l’Amérique post-crise.

28. L’Usine de rien

Histoire orale. Au départ, une usine de la banlieue industrielle de Lisbonne vidée de ses machines. Des cols bleus décident de rester malgré tout. Que faire quand il n’y a plus rien à produire ? Les protagonistes de ce film singulier racontent les coulisses d’une histoire qui en dit plus sur le monde de l’entreprise que bien des discours.

34. Jim Carrey

Couverture. On l’a longtemps décrit comme un homme instable et hanté par des épisodes dépressifs. Obsédé par l’idée de devenir une superstar. Ces derniers temps, le Canadien aurait trouvé remède à ses angoisses dans une forme de spiritualité nébuleuse. Résultat : il y a quelques mois, Jim Carrey se lançait dans une longue tirade existentielle sur un tapis feutré de la Fashion Week new-yorkaise. Au cœur de la fameuse diatribe : l’idée qu’il n’existait pas. Sans rire.

46. The Kaufman Believers

Story. Le 16 mai 1984, Andy Kaufman mourait d’un cancer du poumon à la clinique Cedars-Sinai de L.A. Du moins officiellement. Trente-trois ans après la disparition du fameux performer, une communauté de fans, les « Andy Kaufman believers », refuse de croire à cette version-là. Plongée dans une théorie du complot digne d’un épisode de Twin Peaks.

60. Anna Karina

Interview. Icône de la Nouvelle Vague, muse et bien plus de Jean-Luc Godard à seulement 21 ans, actrice au centre d’une des plus grosses polémiques proto Mai 68 avec La Religieuse, de Jacques Rivette, cette Danoise qui aimait chanter, peindre et regarder le sport a aussi fait beaucoup plus que ça…

72. Spike Lee

Entretien. Spike Lee adapte son premier long métrage Nola Darling n’en fait qu’à sa tête en série pour Netflix. Preuve d’un embourgeoisement de la part du cinéaste phare de la hip-hop nation ? Envie de boucler la boucle ? Pas exactement.
+ Do the Right Thing
Story. À la fin des années 80, alors que l’affaire Rodney King est sur le point de mettre le feu à Los Angeles, c’est dans son quartier de Brooklyn que Spike Lee joue au pompier pyromane avec ce qui restera comme son plus grand film. Retour sur un été brûlant.

78. Rémy Julienne

Légende. Avec plus de 400 productions audiovisuelles à son actif, Rémy Julienne, 87 ans, concourt au titre de plus grand casse-cou de l’histoire du cinéma. Du Loiret à Hollywood, le cascadeur raconte quarante ans d’une exemplaire carrière vécue pied au plancher. Entre pointes de vitesse et sorties de route.

86. Columbine

Extra. Des clips visionnés des millions de fois et un album (Enfants terribles) considéré comme un des sommets de 2017. Dans le hip-hop français, Columbine a réalisé un hold-up. Et la cinéphilie ? Elle est centrale chez ces très jeunes Rennais. Tarkovski, André

 

 

 

 

 

Les Cahiers du Cinéma de Novembre

 

LES CAHIERS DU CINEMA       

Novembre 2017 – n°738

Éditorial

Une autre histoire par Stéphane Delorme
Événement
Une histoire des cinéastes noirs américains

Get Out et l’Amérique « post-raciale » entretien avec Jordan Peele – par Nicholas Elliott
À la recherche des pionniers entretien avec Jacqueline Najuma Stewart – par Cyril Béghin
1920-2017 Oscar Micheaux – Spencer Williams – Gordon Parks – Gordon Parks Jr. – William Greaves – Melvin Van Peebles – Christopher St. John –­ Bill Gunn – Michael Schultz – Ivan Dixon – Charles Burnett – Hailé Gerima – Julie Dash – Alile Sharon Larkin – Kathleen Collins – Fronza Woods – Camille Billops et James Hatch – Larry Clark – Billy Woodberry – Charles Lane – Spike Lee – Chester Novell Turner – Stan Lathan – Wendell B. Harris Jr. – Marlon Riggs – John Singleton – Cheryl Dunye – Rusty Cundieff – Vondie Curtis-Hall – Années 2000 : le grand paradoxe – Kevin Jerome Everson – Barry Jenkins – Flying Lotus
Film du mois
La Villa de Robert Guédiguian

Droit devant soi par Jean-Sébastien Chauvin
Ceux qu’on aime entretien avec Robert Guédiguian – par Jean-Sébastien Chauvin & Jean-Philippe Tessé
Cahier critique

Jeune femme de Léonor Serraille – par Stéphane du Mesnildot
« Il fallait que ce soit chaotique » entretien avec Leonor Séraille – par Stéphane Delorme
Western de Valeska Grisebach – par Jean-Philippe Tessé
Duel au soleil entretien avec Valeska Grisebach – par Cyril Béghin & Jean-Philippe Tessé
Bangkok Nites de Katsuya Tomita – par Florence Maillard
Ex Libris : The New York Public Library de Frederick Wiseman – par Laura Tuillier
En attendant les hirondelles de Karim Moussaoui – par Vincent Malausa
Braguino de Clément Cogitore – par Florence Maillard

Notes sur d’autres films 12 jours (Raymond Depardon) – A Beautiful Day (Lynne Ramsay) – Argent amer (Wang Bing) – Battle of the Sexes (Jonathan Dayton & Valerie Faris) – Blade Runner 2049 (Denis Villeneuve) – Borg / McEnroe (Janus Metz) – Carré 35 (Éric Caravaca) – D’après une histoire vraie (Roman Polanski) – Le Fidèle (Michaël R. Roskam) – Ice Mother (Bhodan Sláma) – Logan Lucky (Steven Soderbergh) – La Lune de Jupiter (Kornél Mundruczó) – Marvin ou la belle éducation (Anne Fontaine) – Mise à mort du cerf sacré (Yorgos Lanthimos) – Le Musée des merveilles (Todd Haynes) – Rey (Niles Attalah) – Thelma (Joachim Trier)
Journal

En vadrouille Le cinéma kurde, parmi les décombres
Association La grange de Mons
Voyage Brasilia, toujours nouvelle
Expérimental Sandy Ding, arpenteur
Hommage Anne Wiazemsky, ici et ailleurs
Rencontre Kim Dong-won, le parrain
Rétrospective Cinéma argentin : une histoire de barbares (Festival des 3 Continents)
Reprise L’eau, le vent, l’enfant (Le Coureur d’Amir Naderi)
DVD Anticipation of the Night de Stan Brackhage / Hou Hsiao-hsien : 6 œuvres de jeunesse
Livres Nanar Wars d’Emmanuelle Prelle & Emmanuel Vincenot / Le Point de vue du lapin, le roman de Passe Montagne de Yann Dedet
Festival Carl International Film Festival : air baltique
Festival Au Gran Lux, Eden et au-delà
News internationales
Disparitions Joël Magny, Jean Rochefort, Annette Wademant
Cinéma retrouvé
Centenaire Jean Rouch

Jean Rouch dans tous les sens par Cyril Béghin
À l’épreuve du temps par Camille Bui
Entretien
Carter Burwell

Fausses pistes entretien avec Carter Burwell – par Nicholas Elliott
BD   Misfits par Luz

 

couv positf nov 2017

POSITIF 681 | Novembre 2017

Dossier

ACTEURS ET ACTRICES BRITANNIQUES

Critique et entretien du film A Beautiful Day de Lynne Ramsay

Critique et entretien du film Corps et âme d’Ildikó Enyedi

Critique et entretien du film Carré 35 de Eric Caravaca

Raymond Bernard, Quand nous tournions Les Croix de bois.

Une réflexion autour du plan séquence.

Hommages à Martin Landau et Jean-Pierre Jeancolas

Un retour sur le film Le Destin de Madame Yuki de Kenji Mizoguchi.

 

couv so film nov 2017

 

SOFILM n°55 novembre 2017    

PREDATEURS A HOLLYWOOD

Nathalie Baye
Todd Haynes
Honest Trailers
Stranger Things

38. Avant Weinstein : un siècle de harcèlement

Dès ses débuts, Hollywood a tenté de balancer ses porcs. Les grandes stars violeurs, les producteurs adeptes de la promotion canapé, les agents prédateurs et intermédiaires vicelards en tous genres. Retour sur un bon siècle de cochonneries et d’abus de pouvoir.

46. « Les femmes ont lâché leur cri du cœur. Ecoutez. »

Après l’éclatement de l’affaire, plusieurs actrices ont pris la plume, souvent brillamment, dans diverses tribunes afin d’envisager cet « après ». En voici un aperçu.

48. Après Weinstein : reportage sur le territoire de la bête

S’il y a bien une ville où les conséquences autour de l’affaire provoquent un véritable émoi, c’est bien New York. Non seulement le producteur harceleur y a fait ses débuts en partant du quartier du Queens, mais c’est aussi ici que les ONG féministes, les grandes voix de l’Actors Studio et certains politiques entre autres essayent d’inventer un discours et une méthode pour répondre à la fameuse loi du silence.

20. Todd Haynes

Hors cadre. Le cinéaste américain qui a le mieux su filmer le rock et l’émancipation féminine revient avec Le Musée des merveilles, un drôle de conte pour enfants. Normalisation ? Pas exactement. L’homme remet dans le contexte actuel ses années d’ancien hippie et d’ancien punk avant de s’avouer en terra incognita dans l’Amérique de Trump…

24. Stranger Things, une histoire vraie

Enquête. Si Stranger Things a été unanimement saluée pour ses références aux films cultes des années 1980 (Les Goonies, E.T…), elle prend surtout ses racines à Montauk, petite station balnéaire huppée située à 200 km de New York. Depuis trente ans, c’est ici qu’une ancienne base militaire suscite les théories les plus folles. Plongée sur le terrain dans une histoire qui ressemble à un bon vieux X-Files.

30 Filmer le sport

Table ronde. À deux pas du Parc des Princes, c’est dans un café bien connu des supporteurs du PSG, que se sont donné rendez-vous quatre éminents réalisateurs de sport à la télévision. Pendant deux heures d’une conversation passionnée, parfois tendue, ils ont évoqué la fameuse « magie du direct », les envies plus ou moins assouvies de cinéma, et tenté de trancher une question qui aurait sa place au concours d’entrée de la Fémis : « Comment filmer un débordement de Neymar ? »

64. The Evil Within

Story. Un héritier richissime se rêvant en Orson Welles du troisième millénaire, une production chaotique étalée sur plus de dix ans, un inquiétant manoir luxueux… Derrière The Evil Within, thriller horrifique sorti il y a quelques mois en DVD et VOD, se cache le destin tragique d’Andrew Rork Getty, playboy reclus, tourmenté par la drogue, ses démons intérieurs et une histoire familiale compliquée…

70. Nathalie Baye

Entretien. À l’affiche ce mois-ci dans Les Gardiennes de Xavier Beauvois, Nathalie Baye a accepté de fendre un peu son sourire de Joconde. Au programme, ses années de formation à la dure par une prof de danse russe, Claude Brasseur en slip et une mystérieuse admiratrice néo-zélandaise qui lui tricote des chaussettes.

78. Honest Trailers

Story. Dans la foulée des révélations concernant le « Pig » Weinstein, plusieurs femmes décidaient de briser le silence. Dans leur ligne de mire cette fois-ci : Andy Signore, créateur de l’émission Honest Trailers, l’émission satirique aux 150 millions de vues. Un show développé depuis cinq ans par une bande de geeks et de cinéphiles biberonnés aux blockbusters des années 1980, aux critiques de Roger Ebert et aux sourires en coin de David Letterman.

84. Yannick Haenel

Extra. S’il y a un romancier dont la pensée a été marquée par le cinéma c’est bien Yannick Haenel, dont le dernier roman, Tiens ferme ta couronne, tourne autour de Cimino. Il livre ici des indications sur sa cinéphilie mêlant les écrits de Godard, le choc Apocalypse Now et ses après-midi suspendus à regarder un Jason Bourne en remplaçant les dialogues par du free jazz écouté à fond.

 

 

couv posit sept 17

POSITIF 679 | Septembre 2017

Dossier

JEAN-PIERRE MELVILLE REVISITE

Critique et entretien du film Barbara de Mathieu Amalric

Critique et entretien du film 120 Battements par minutes de Robin Campillo

Critique et entretien du film Faute d’amour d’Andreï Zviaguinstev

Jeanne Rucar de Buñuel, Mémoires d’une femme sans piano

Une réflexion sur Déchirer la toile.

À découvrir, les expositions Ed van der Elsken et Chine, art en mouvement.

Un retour sur les films Au gré du courant et Nuages épars et sur le cinéma de Takeshi Kitano.

les cahier sept 2017

LES CAHIERS DU CINEMA/Septembre 2017 – n°736

Éditorial

Génial par Stéphane Delorme

Événement

La rentrée cinéma
Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc de Bruno Dumont

La La Lande par Cyril Béghin
L’éveil entretien avec Bruno Dumont – par Stéphane Delorme
Good Time de Josh & Benny Safdie

Frères de nuit par Joachim Lepastier
Deux en un entretien avec Josh et Benny Safdie par Stéphane Delorme & Nicholas Elliott
« Une version maximaliste de musique minimaliste » entretien avec Oneohtrix Point Never – par Nicholas Elliott
Un beau soleil intérieur de Claire Denis

Mot à mot par Jean-Sébastien Chauvin
L’agonie d’amour entretien avec Claire Denis – par Jean-Sébastien Chauvin & Jean-Philippe Tessé
Des émotions nécessaires entretien avec Juliette Binoche – par Florence Maillard
120 Battements par minute de Robin Campillo

Parade par Jean-Philippe Tessé
Les années folles entretien avec Robin Campillo
Absorber l’esprit de l’époque entretien avec Nahuel Pérez Biscayart – par Jean-Sébastien Chauvin
Barbara de Mathieu Amalric

Double B par Laura Tuillier
Un mensonge consenti entretien avec Mathieu Amalric – par Laura Tuillier
Cahier critique

Dunkerque de Christopher Nolan – par Florent Guézengar
Demain et tous les autres jours de Noémie Lvovsky – par Florence Maillard
Dans un recoin de ce monde de Sunao Katabuchi – par Stéphane du Menildot
A Ciambra de Jonas Carpignano – par Vincent Malausa

Notes sur d’autres films Barry Seal : American Traffic (Doug Liman) – Ça (Andrés Muschietti) – Des rêves sans étoiles (Mehrdad Oskouei) – Faute d’amour (Andreï Zvyagintsev) – Le Jeune Karl Marx (Raoul Peck) – Kiss and Cry (Lila Pinell & Chloé Mahieu) – Lou et l’Île aux sirènes (Masaaki Yuasa) – Napalm (Claude Lanzmann) – Nos années folles (André Téchiné) – O Ka (Souleymane Cissé) – The Party (Sally Potter) – Patty Cake$ (Geremy Jasper) – Le Prix du succès (Teddy Lussi-Modeste) – Les Proies (Sofia Coppola) – Le Redoutable (Michel Hazanavicius) – Upstream Color (Shane Carruth) – Valérian et la Cité des mille planètes (Luc Besson) – Wind River (Taylor Sheridan)
Journal

Restauration Retrouver Bologne (Il Cinema ritrovato)
Rencontre Jonas Mekas, de passage
Hommage Hervé Le Roux, un peu de lui
Festival Colombie : « l’effet génération » à Biarritz
DVD Sentimental Ray (Le Violent et Amère Victoire de Nicholas Ray)
DVD Lino Brocka coffré (Manille et Insiang de Lino Brocka)
DVD Phantasm de jeunesse (Phantasm de Don Coscarelli)
DVD Exquisite Ecstasies (1981-2015) de Peter Tscherkassky / Lost in America d’Albert Brooks
Festival À Locarno, deux métamorphoses, un revenant et six monstres
Festival Un FID en pleine forme
Festival Vila Do Conde, en famille
Disparition Hans Hurch
News internationales
Disparitions George A. Romero, Elsa Martinelli, Martin Landau, Claude Rich, Sam Shepard, Cécile Decugis, Marie-Josèphe Yoyotte, Basilio Martín Patino, Haruo Nakajima
Série
Twin Peaks, saison 3

Après l’explosion par Stéphane du Menildot
Métamorphe par Laurent Dubreuil
Le drôle bizarre par Joachim Lepastier
Hommage
Jeanne Moreau

Amours monstres par Cyril Béghin
BD

Misfits par Luz

 

sofilm sept 2017

SOFILM n°53 – RENTREE NEW-YORKAISE ! Safdie, Ferrara, De Niro & co

FRERES SAFDIE
SARA GIRAUDEAU
ABEL FERRARA
ELISABETH MOSS
DECOUVREZ LE SOMMAIRE COMPL

L’Ouvreuse

8. Rewind. L’actu cinéma comme vous auriez souhaité ne jamais la lire.
12. What If : le poster rétro-futuriste de Peter Stults. Ce mois-ci, Mother !
13. À quoi reconnaît-on… Un fan hardcore de Twin Peaks
14. Les chiffres du mois
14. Le top 3, une B.D. d’Erwann Surcouf
16. La question qui tue : Soderbergh va-t-il disrupter Hollywood ?

18. L’affaire Grégory

Hors Cadre. Récemment de retour dans l’actualité, l’affaire du Petit Grégory a toujours autant des airs de film à la Chabrol. Pourtant le cinéma ne s’y est jamais vraiment attaqué. Pourquoi ? Réponse avec le scénariste et cinéaste Pascal Bonitzer, mais aussi les journalistes Laurence Lacour et Isabelle Baechler.

22. Sara Giraudeau

Interview. Hypnotisante en agent de la DGSE évaporée dans la série Le Bureau des légendes. Avant ça, Sara Giraudeau a gagné un Molière de la révélation théâtrale, pas mal douté de sa condition d’actrice et fille de. Problème : elle se méfie encore de l’autorité, des us et coutumes du cinéma.

28. Mystère Blonde

Enquête. Le 2 juin dernier, le corps sans vie de Karar Noshi, jeune acteur irakien aux origines modestes, est retrouvé dans une benne à ordures de Bagdad. Mais pourquoi ce jeune homme fier de sa chevelure blonde et de son allure efféminée a-t-il été torturé puis assassiné ?

34. Natasha Lyonne

Interview. Natasha Lyonne tente un pas de côté en tant que réalisatrice d’un court métrage pour la marque Kenzo. Tout sauf un hasard puisqu’avant de devenir Nicky Nichols dans Orange Is the New Black – Lyonne a eu son flirt de jeunesse avec le monde de la mode. Ce qui ne l’a pas empêchée ensuite de papillonner entre Woody Allen et les teen movies à la American Pie. L’une des comédiennes les plus hors cadres d’Hollywood se raconte.

NEW-YORK STORIES

36. Safdie Brothers
Interview. D’emblée, Joshua et Benny Safdie préfèrent être clairs : leur inspiration vient avant tout du réel, pas des films. Et pourtant, difficile pour eux de nier leur amour pour Lumet, leur proximité avec Scorsese et leur filiation avec Ferrara. Impossible de dire que tout ça n’a pas eu d’impact sur le frénétique et fiévreux Good Time. Les voilà donc qui déroulent tranquillement sur quelques films de leurs vies. Entre classiques des années 1970, documentaires de Jon Alpert et épisodes fantasques de la série Cops. Balade cinéphile dans le New York des frères Safdie.

44. De Niro, roi de New York

Reportage. Il y a moins de trente ans le quartier de Tribeca et ses paisibles immeubles en briques rouges ne jouissait d’aucun crédit comparé aux plus sauvages et plus mythiques Lower East Side ou Little Italy. Facile dès lors pour un Robert De Niro de plus en plus pépère et ses associés d’y tenter un coup de gentrification en y installant un festival annuel. Dès lors, les prix de l’immobilier s’emballent et les restaurants à concept se multiplient. Sans que cela fasse ciller le dernier nabab De Niro, les doigts de pied en éventail.

48. King of New-York

Story. Au carrefour des années 80 et 90, le cinéaste Abel Ferrara a voulu réaliser son grand polar existentiel et urbain. Avec l’argent des voyous sans doute. Un tournage en forme de balade sauvage qui raconte en creux ce New York d’avant la gentrification.

54. Bleecker Street cinema

Légende. Situé en plein Greenwich Village à Manhattan, le Bleecker Street Cinema, salle mythique de la scène indé new-yorkaise, a révélé Jim Jarmusch ou Spike Lee. Aujourd’hui, il arrive encore à certains de passer devant ce petit immeuble sans savoir qu’il a été un sanctuaire cinéphile où sont passés Kerouac, Truffaut, Scorsese, Godard ou Patti Smith.

72. Elisabeth Moss

Portrait. Il y a eu la révélation en secrétaire qui monte les échelons d’une agence de pub très masculine dans Mad Men, puis la confirmation à travers la mini-série policière de Jane Campion Top of the Lake. Aujourd’hui, l’Américaine Elisabeth Moss coproduit et joue le premier rôle dans la série de l’année The Handmaid’s Tale et apparaît aussi dans la Palme d’or The Square. Mais qui est vraiment celle que certains qualifient de « Meryl Streep de la nouvelle génération » ?

80. Délices à la Turque

Reportage. Depuis le milieu des années 2000, les séries made in Turquie ont le vent en poupe. Élément incontournable du soft power turc, ces feuilletons sont devenus les ambassadeurs d’un pays qui se rêve en leader du monde musulman. Alors que la liberté d’expression ne cesse de reculer en Turquie, les séries télé servent aussi de caisse de résonance aux idées conservatrices du président Recep Tayyip Erdogan. Inquiétant ?

84. Elisabeth Olsen

Rencontre. À côté des deux sœurs Fanning, il y a les trois sœurs Olsen : Marie-Kate, Ashley et donc Elizabeth. Cette dernière est actuellement positionnée sur les starting blocks pour glaner le titre de possible icône du cinéma indé U.S. même si elle avoue être obsédée par les films d’action. Alors, « dur, dur, d’être une Olsen » ?

 

86. Richard Hell

Extra. Celui qu’on tient encore pour le plus grand influenceur de la scène punk underground des années 70 entretient depuis plus de quarante ans une passion pour le cinéma européen. À preuve, ses marottes pour l’œuvre de Jean-Luc Godard et de Robert Bresson.

Sommaire des revues

juillet

POSITIF 677 – 678 | Juillet – Août 2017

Dossier

LES FEMMES DANS LE CINÉMA AMÉRICAIN – DE L’ÂGE D’OR AUX SÉRIES TÉLÉVISÉES

Le compte-rendu complet de Cannes – 96 films

Critique et entretien du film Le Jour d’après de Hong Sang-soo

Critique et entretien du film Ava de Léa Mysius et Paul Guilhaume

Woody Allen, “Son carnet noir”, texte sur Mary Astor

Une réflexion sur Ida Lupino et Kinuyo Tanaka, deux sœurs de cinéma

Un retour sur le film L’ombre d’un doute d’ Alfred Hitchcock

 

Couv-les cahiers juillert

Juillet-Aout 2017 N°735

Éditorial

Non existant par Stéphane Delorme
Événement
Twin Peaks, saison 3

Time and Time Again par Stéphane Delorme
Les Enfants par Pacôme Thiellement
Faire une série par Cyril Béghin
Postures par Jean-Philippe Tessé
Le spectre de la sénilité par Jean-Sébastien Chauvin
The Alphabet Au-delà – Boîte – Bris – Carrosserie – Couché – Couleurs – Couples – Déviation – Drogue – Électricité – Fifties – Galerie – Holy Motors – Hulot – Interrogatoire – Jeu vidéo – Larmes – Rideau – Station – Suie – Têtes – Vomi
Résumés Épisodes 1-8
Cahier critique

Gabriel et la montagne de Fellipe Barbosa – par Ariel Schweitzer
Les traces de Gabriel entretien avec Fellipe Barbosa – par Joachim Lepastier & Ariel Schweitzer
Une femme douce de Sergei Loznitsa – par Cyril Béghin
Office de Johnnie To – par Jean-Sébastien Chauvin
Petit paysan de Hubert Charuel – par Laura Tuillier

Notes sur d’autres films Avant la fin de l’été (Maryam Goormaghtigh) – Entre deux rives (Kim Ki-duk) – Les Filles d’avril (Michel Franco) – Les Hommes du feu (Pierre Jolivet) – Le Caire confidentiel (Tarik Saleh) – Love Hunters (Ben Young) – Lumières d’été (Jean-Gabriel Périot) – On the Milky Road (Emir Kusturica) – Out (György Kristóf) – La Planète des singes : Suprématie (Matt Reeves) – La Région sauvage (Amat Escalante) – Sans pitié (Byun Sung-hyun) – Song to Song (Terrence Malick) – Une femme fantastique (Sebastián Lelio) – Une vie violente (Thierry de Peretti)
Journal

Exploitation Les cinémas parisiens abattent leur carte
Salle L’expérience Écran voisin
Entretien Steve De Jarnatt, miraculé
Reprise Au gré du courant & Nuages épars : Naruse, mélo d’été
CD Async de Ryuichi Sakamoto : Pour Tarkovski
DVD La Planète sauvage de René Laloux : Sublime planète
DVD Coffret documentaires de Sergueï Loznitsa / Tuez Charley Varrick ! de Don Siegel
Livres Proust au temps du cinématographe : un écrivain face aux médias (Revue d’études proustiennes / Continental Films, l’incroyable Hollywood nazie de Jean-Louis Ivani.
Festival 8 Super 8 à La Corogne
Festival Les promesses de Filmadrid
Festival Surgissements à Pantin
Cinéma en plein air L’agenda de l’été
Disparitions Roger Moore, John G. Avildsen, Anita Pallenberg
Réplique

Poétique du grain de beauté par Stéphane Delorme
Cinéma retrouvé
Andreï Tarkovski

L’harmonie vue du chaos par Florent Guézengar
Vittorio Cottafavi

Genre idéal par Emiliano Morreale
Cottafavi épique par Vincent Malausa
Les Rolling Stones

Les Stones 24 fois par seconde par Nicolas Stanzick
Entretien
Jacques Rozier

Un été 63 entretien avec Jacques Rozier – par Joachim Lepastier

 

couv juilletsofilm

Sofilm N°52

SPECIAL POLITIQUE ET CINEMA

18. Pablo Iglesias

Extra. Avant d’incarner le renouveau de la gauche européenne avec son parti Podemos, Pablo Iglesias a patronné des ouvrages dans lesquels Game of Thrones est traité comme espace de théorie du pouvoir, et donné des cours d’analyse politique du cinéma à l’université. « Grâce au cinéma on peut expliquer des concepts très complexes »

22. Saddam, le film

Story. Pendant son règne sur l’Irak, Saddam Hussein a toujours nourri un amour particulier pour la télévision et le cinéma, jusqu’à faire des films sur sa propre personne. Tout sauf une mince affaire, comme le rejouent ceux qui connaissent cette histoire de mégalomanie et de violence.

26. Le jour où… Khadafi a voulu faire sa Liste de Schindler

Story. Mais pourquoi diable Mouammar Khadafi a-t-il offert un budget illimité à un film finalement inachevé intitulé Dhulm : Years of Torment ? Réponse : pour mettre un peu de pression sur l’Italie et sa dette coloniale.

28. Norodom, roi du Cambodge et cinéaste

Story. Le roi du Cambodge Norodom Sihanouk a tout fait. Même survivre à l’un des plus tragiques génocides de l’Histoire. Mais dans le fond, la seule chose que voulait vraiment faire ce roi au destin shakespearien, c’était du cinéma.

32. Berlusconi, le Parrain

Enquête. C’est l’histoire d’un champion. Et comme dans n’importe quelle histoire de champion, toutes les victoires ne font pas l’unanimité. Quand l’ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi se met à envisager le cinéma comme un nouveau territoire à annexer, certaines dents grincent en Italie. Car le Cavaliere ne connaît qu’une loi : celle du profit rapide, mais aussi du rapport de force subtil avec ceux qui voudraient contester sa mainmise . On peut raconter l’histoire de l’Italie à travers celle de Berlusconi et du cinéma.

46. Filmer la politique, un sacerdoce ?

Table ronde. Entre coups de pression de l’Elysée, hordes de communicants et messes basses de nos dirigeants, six réalisateurs de documentaires et de fictions politiques reviennent autour d’une table sur ce genre à part qu’est le film politique. Garantie sans langue de bois.

46. Filmer un débat de l’entre-deux-tours ?

Décryptage. Avec les récentes présidentielles françaises, l’art du débat politique à la télé a-t-il basculé dans une nouvelle ère ? Le critique Hervé Aubron et le cinéaste Pierre Léon décryptent les enjeux de la mise en scène politique en 2017.

48. Patrick Leahy, sénateur « Batman »

Portrait.Si chaque nouveau film Marvel réserve une apparition furtive au scénariste Stan Lee, l’écurie DC a aussi son amateur de caméos : Patrick Leahy, sénateur de l’Etat du Vermont et fan obsessionnel de Batman, apparu dans presque tous les films du super-héros depuis Batman Forever. Entre rencontres secrètes avec Fidel Castro, attaque à l’anthrax et tête-à-tête avec le Joker, la vie hors du commun de celui qui se fera surnommer le Top Cop n’a pas grand-chose à envier à celle de Bruce Wayne.

 

 

 

 

SOFILM n°51 : Les secrets de Terrence MALICK

sofilm51_
Terrence Malick
Pierre Bellemare
Amy Schumer
Bong Joon-ho

18. Barbet Schroeder

Hors Cadre. Avec Le Vénérable W., le grand Barbet Schroeder clôt sa « Trilogie du mal » et revient sur sa passion pour les dictateurs, Jacques Vergès, les errements d’Oliver Stone, le traitement des homosexuels à Cuba, etc.

22. Nothingwood

Infiltré. C’était une des petites sensations cannoises : un documentaire sur Salim Shaheen, acteur, producteur et cinéaste afghan haut en couleur, auteur de plus d’une centaine de séries Z populaires jusque chez les migrants de Calais. Rencontre avec le Ed Wood afghan en pleine Croisette et son équipe.

24. En tournage avec Loznitsa

Reportage. Le 16 août prochain sort A Gentle Creature, troisième film de fiction de Sergei Loznitsa après My Joy et Dans la brume, une fresque dostoïevskienne trempée dans l’esthétique saumâtre du réalisateur ukrainien qui nous avait invité sur son tournage à Daugavpils, Lettonie. A entendre la garde rapprochée du cinéaste un tournage et une expérience particulière car : « Il y a la Lettonie et il y a Daugavpils. Ici c’est spécial… »

28. Sean Flynn, dans l’enfer du Vietnam

Story. Le 6 avril 1970, Sean Flynn a disparu sur la Highway One dans le bas du Cambodge. Sans laisser de trace. L’homme de 29 ans avait pris son ticket pour la guerre du Vietnam en tant que photo reporter. Un hasard ? Par forcément quand on a été le fils de la superstar hollywoodienne du film d’aventure Errol Flynn et qu’on a toujours préféré l’odeur de la mort et du danger à la vie du père. Récit.

34. Amy Schumer & Judd Apatow

Dialogue. Un savoureux échange sucré-salé entre le king of comedy Judd Apatow et celle qui a fait son dernier spectacle en tenue 100 % cuir, Amy Schumer. Où il est question des femmes en comédie, d’éveil sexuel précoce et de pénis beaucoup trop gros, évidemment.

42. Bong Joon-Ho

Dossier. Il était attendu en patron à Cannes ou, au moins, en scandale du festival. Finalement le grand cinéaste coréen Bong Joon-ho a débarqué en capitaine de navire imperturbable au milieu du tourbillon polémique « Netflix ». Avec Okja, fresque écolo SF à la fois naïve et grinçante, l’homme derrière The Host et Memories of Murder a même mis tout le monde d’accord. Rencontre avec un cinéaste au sommet pour éclaircir la Big Bong théorie.

68. Le mystère Malick

Enquête. Depuis la fin des années 70, Terrence Malick est devenu une sorte de J.D. Salinger ou de Thomas Pynchon du cinéma. Costumiers, maquilleurs, storyboarders, acteurs et monteurs reviennent ici pour la première fois en détail sur la méthode sauvage dont use, et parfois abuse, Malick.

80. Charles Burnett

Interview. Pionnier du cinéma néo-réaliste black avec Killer of Sheep, Charles Burnett était récemment de passage à Paris. L’occasion d’une discussion sans langue de bois autour de la place des Noirs aux Etats-Unis et dans son cinéma. Autant d’histoires de luttes sans fin pour les mêmes revendications qu’il y a cinquante ans…

86. Pierre Bellemare

POSITIF 676 | Juin 2017

couv positif juin

Dossier

LA NATURE DANS
LE CINÉMA CONTEMPORAIN

Critique et entretien du film
Song to Song de Terrence Malick

Critique et entretien du film
L’Amant double de François Ozon

Critique et entretien du film Visages, Villages d’Agnès Varda et JR

Marcel Ophuls, Mr Deeds va à Nuremberg

Une réflexion sur Hollywood Endings. Cinéma américain de l’âge d’or, le temps retrouvé ?

À découvrir, les expositions Mômes et Cie, L’androgyne alchimique de PascALEjandro et Montmartre, décor de cinéma.

Un retour sur le film Le Privé de Robert Altman et sur le Cinéma d’animation de Jiří Brdečka.

 

Les cahiers du cinéma

Couv-734-444x600

Éditorial

Body Snatchers  par Stéphane Delorme

Événement

Cannes 2017

Pattinson l’apprenti  entretien avec Robert Pattinson – par Cyril Béghin & Stéphane Delorme
Retour de Cannes  Festival de New York – Des migrants à toutes fins utiles – Néo-réacs – Claire’s camera : Cannes l’année d’avant – Eastern – Jeune Italie – Confirmation par le picaresque – Où est passé le numérique ? – Il suffit d’une idée – Twin Peaks : le temps qu’il faut pour revenir – Anesthésie générale – S’effondrer ou être enfoncé – Cinéma positif – Moments musicaux – Tant d’enfants, si peu de sortilèges ! – Visages, visages – Vive les excentriques ! – Fraîcheur ACID
Et le film continue…  entretien avec Ahmad Kiarostami – par Nicholas Elliott
Okja  de Bong Joon-ho – par Joachim Lepastier
Visages Villages  d’Agnès Varda & JR – par Nicholas Elliott

Le Jour d’après  de Hong Sang-soo

24 heures dans la vie d’un homme  par Vincent Malausa
Jour après jour  entretien avec Hong Sang-soo – par Vincent Malausa
Magique  entretien avec Kim Min-hee – par Joachim Lepastier & Vincent Malausa

Cahier critique

Creepy  de Kiyoshi Kurosawa – par Stéphane du Mesnildot
Les Derniers jours d’une ville  de Tamer El Said – par Ariel Schweitzer
Miracle Mile  de Steve De Jarnatt – par Joachim Lepastier

Notes sur d’autres films  Album de famille (Mehmet Can Mertoglu) – Alien : Covenant (Ridley Scott) – L’Amant double (François Ozon) – Ava (Léa Mysius) – Ce qui nous lie (Cédric Klapisch) – Free Fire (Ben Weathley) – It Comes at Night (Trey Edward Shults) – K.O. (Fabrice Gobert) – The Last Girl – Celle qui a tous les dons (Colm McCarthy) – Nothingwood (Sonia Kronlund) – Retour à Montauk (Volker Schlöndorff) – Le Vénérable W. (Barbet Schroeder) – The Wall (Doug Liman) – Wallay (Berni Goldblat)

Journal

Télévision Bruno Deloye, partenaire particulier
Entretien Dominic Gagnon et les zombies du net
Exposition Le Golem sort de terre
Festival  L’Iran dévoilé
Rétrospective Le siècle d’Andrei Ujica
DVD  Zeder de Pupi Avati
DVD  L’Empereur du Nord de Robert Aldrich
News internationales
Disparitions 
Jonathan Demme, Daliah Levi, Don Gordon, Michael Parks, Manuel Pradal, Emmanuèle Bernheim

Voyage

Barcelone

Promenade cinéphile à Barcelone  par Quentin Papapietro
« Je ne suis pas un cinéaste expérimental »  entretien avec Pere Portabella – par Quentin Papapietro

Cinéma retrouvé

Marlen Khoutsiev

Courants d’âme  par Florence Maillard

Carl Theodor Dreyer

Vampyr : Le monde vampyr  par Stéphane du Mesnildot
Jour de colère : Épuration  par Florent Guézengar
Ordet : Puissance de la croyance  par Nicolas Azalbert
Gertrud : L’amour est tout  par Jean-Philippe Tessé

Derek Jarman

L’Angleterre brûle  par Cyril Béghin

BD

Misfits  par Luz

Les revues « Spécial Cannes »

SOFILM N°50    CANNES

Ssofilm50

18. 1939, festival année zéro
La toute première édition aurait dû se jouer en 1939, comme un pied de nez à Hitler et Mussolini. Mais l’Histoire en a décidé autrement…

22. Les petites histoires qui ont fait la grande légende
Lennon, Cocteau, Duras, Mitchum, Léaud, Buñuel… Quand les icônes descendaient sur la Croisette, c’était souvent pour le meilleur et parfois pour le pire.

31. Jack Lang
L’ex-ministre de la Culture fait, calmement, le bilan de chaque instant.

32. Gilles Jacob, producteur
Dix ans plus tôt, Gilles Jacob fêtait le 60e anniversaire de Cannes avec le plus gros film à sketchs jamais produit. Dont il raconte les coulisses, en exclusivité.

34. Claudia Cardinale
Retouchée sur l’affiche de cette année, le mythe Cardinale livre quelques souvenirs de sa carrière et de ses déambulations sur la Croisette.

38. La folie Apocalypse Now
Quand le clan Coppola débarque à l’improviste avec une copie à peine terminée du dernier chef d’œuvre de big Francis, ce n’est pas pour beurrer les sandwichs…

42. Pialat en colère
Un poing levé rageusement, une Palme que personne n’attendait, une polémique russe… Les dessous d’une des éditions les plus chaudes de l’histoire de Cannes.

46. Le festival de « Cannon »
Dans les années 80, les tontons flambeurs Golan et Globus étaient les rois de Cannes. Golan parti, il reste Globus, qui ne désespère pas de revenir un jour…

48. Vincent Maraval
Sans langue de bois, le boss de Wild Bunch livre ses conseils avisés pour gagner des Palmes et durer sur la Croisette.

53. Paulo Branco
Producteur de légende et recordman du Festival de Cannes, le Portugais se souvient du jour où il a réussi à avoir un prix… pour un film qui n’était pas en compétition.

54. Jerry Schatzberg
Sa palme pour L’Epouvantail avait consacré l’avènement du Nouvel Hollywood. Et ça, Jerry ne l’a jamais oublié.

58. Entartages sur le tapis rouge
A Cannes, Noël Godin a barbouillé de crème chantilly les trognes de Godard, de BHL et de bien d’autres illustres invités. Comment ? Pourquoi ? Voici les recettes de Noël.

62. Miss Koka
La rondeur extravagante du travesti Miss Koka a injecté son zest de folie dans les plus longues nuits cannoises, avant de disparaître récemment. La fin d’une belle époque.

66. Jeff Domenech
Ceci est l’histoire d’un directeur du McDonald’s de Grasse devenu pote avec Bebel, jusqu’à réaliser un documentaire sur son idole. Etonnant, non ?

69. La dernière Femme Panthère
Avec sa maman Pascaline, Esmeralda s’est toujours habillée en « panthère ». Alors, à force de traîner sur la Croisette, elles sont devenues les mascottes du festival. De quoi ronronner de plaisir le reste de l’année ?

72. Taxis vs Uber
Quand la flotte de berlines noires estampillées Uber déferle de Paris pour trimballer le festivalier pressé, les taxis locaux voient rouge. La guerre est déclarée.

76. La Cité de la peur
Prenez un chewing-gum et régalez-vous de l’histoire du film le plus drôle jamais tourné à Cannes. Racontée par ceux qui l’ont fait, évidemment.

86. James Toback
Le franc-tireur d’Hollywood est descendu un jour au festival avec Alec Baldwin et un projet de film zinzin. Il en a tiré un docu rigolo, et son regard sur ce grand cirque n’a rien perdu de son acuité.

88. Cannes Man
Les années 90, une équipe de tournage sans réalisateur, Seymour Cassel en faux producteur avec de vrais caméos de Jarmusch et Johnny Depp. Mais qu’est-ce que c’est que ce binz ?

90. Femme fatale
Idée tordue de Brian de Palma : faire une fausse montée de marches avec un vrai cinéaste (Wargnier) et un vrai président du Festival (Jacob) pour filmer le faux vol d’un collier en plein Palais. Un coup réussi ?

92. La CGT sans tambour ni paillette
Que serait le festival sans son tapis rouge cousu par des ouvrières zélées ? Entre Front populaire et films engagés, Bernard Thibault et ses camarades posent une évidence : red is not dead.

96. Les rappeurs de La Haine
1995. Cassel et Kasso fracassent le festival avec un film de banlieue en noir et blanc. Et traînent dans leur sillage une bande de rappeurs parisiens bien décidés à faire monter la température…

99. Kanye West
En 2012, le rappeur a voulu révolutionner l’histoire du cinéma avec son film tourné au Qatar. Pour le projeter, il a même fait construire sa propre pyramide à Cannes. Histoire d’un  op.

100. Yves Mourousi
Qui se souvient que le présentateur star du JT dans les années 80 était à l’origine de la mise en scène du tapis rouge actuel ? Et pourtant.

102. Boulistes Blues
Pour renouer le lien entre les locaux et les stars de cinéma, quoi de mieux qu’une bonne partie de pétanque ? Une fausse bonne idée pour les boulistes de la ville qui ont vu Xavier Dolan pointer…

104. Le Variété Club de Cannes
Au temps jadis, se déroulait chaque année un match de foot de prestige pendant le festival. Où Drucker pouvait dribbler Pelé. Si, si.

106. L’AS Cannes sur tapis vert
Le club de foot local de Luis Fernandez et de Zizou a souvent observé les vedettes d’un œil curieux, sans jamais trop s’y mêler… A tort ou à raison ?

112. Les paparazzis des nobodys
En meute, ils shootent les anonymes les plus « show-off » de la Croisette. Quelques secondes de célébrité, en échange d’une carte : «Vous passerez acheter vos photos, hein ?»

116. Lars von Trier en caravane
L’enfant terrible de Cannes a toujours préféré son camping-car aux grands hôtels. Mais il aura suffi d’une mauvaise blague pour que ce grand provocateur soit persona non grata

122. Après La Vie est belle
Il y a 20 ans, Giorgio Cantarini était un peu l’enfant-star du festival. Balade sur les petites routes de l’Italie avec le gamin de La Vie est belle qui ne désespère pas de retrouver le feu des projecteurs.

126. Le cri « Raoul »
Depuis combien de temps entend-on brailler « Raooooouuuuuul » en salle Debussy au début de chaque projo ? Et surtout pourquoi ? Le journaliste-crieur Bruno Cras lève le mystère.

POSITIF 675 | Mai 2017

couv

Dossier

SINGULARITÉS DE LA MUSIQUE DE FILM, DE QUINCY JONES À BRUNO COULAIS

Critique et entretien du film
Rodin
de Jacques Doillon

Focus et entretien sur
Le Cinéma de Jean Rouch

Focus et entretien sur Reda Kateb et le film Django d’Etienne Comar

Critique et entretien du film
Le Vénérable W. de Barbet Schroeder

Andreï Kontchalovski, Fellini et Gogol

Une réflexion sur L’Homme à la caméra,
un monologue intérieur de Dziga Vertov

Découvrez l’exposition Golem au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme de Paris.

Un retour sur quatre films de Claude Miller, Je la connaissais bien d’Antonio Pietrangeli et Taipei Story de Edward Yang

> Accéder au sommaire détaillé

LES CAHIERS DU CINEMA

les cahiers avril 2017

Éditorial

Être acteur aujourd’hui par Stéphane Delorme
Événement
Jeunes acteurs français

Soko et Garance Marillier « Pourquoi c’est vital »
Adèle Exarchopoulos « J’ai peur de décevoir »
Stacy Martin « L’action vient avant la pensée »
Raph « Vous inquiétez pas, vous me reverrez ! »
Lou Roy-Lecollinet « Je découvre un monde »
Zita Hanrot « J’aime bien travailler sur la colère »
Jenna Thiam « J’ai arrêté de croire qu’on ne contrôle rien »
Manal Issa « Comme une perle dans ma vie »
Diane Rouxel « Je prends le jeu dans sa dimension ludique »
Sarah-Megan Allouch « Être un petit fantôme »
Guslagie Malanda « L’expérience d’un vertige »
Niels Schneider « Il faut y laisser quelque chose »
Rabah Naït Oufella « Ni doute ni peur »
Jonathan Genet « Pour jouer, il faut vivre »
Quentin Dolmaire « J’ai envie qu’on me demande beaucoup »
Jonas Bloquet « Marre d’attendre »
Damien Chapelle « On manque de possédés »
Basile Meilleurat et Rémi Taffanel Les garçons du Sud
Alain Demaria Le plongeon

Au jeu des écoles le Conservatoire, le Cours Florent, L’École du jeu – par Cyril Béghin
Les agents et leurs talents entretiens avec Isabelle de La Pattellière et Grégory Weill, agents – par Stéphane Delorme
Les entremetteurs entretien avec Sarah Teper et Stéphane Batut, directeurs de casting – par Jean-Sébastien Chauvin & Jean-Philippe Tessé
Acteurs documentaires ? Rencontre avec les acteurs de Swagger, Pas comme des loups et Gorge cœur ventre par Mathis Badin & Florence Maillard
Cahier critique

Sayonara de Koji Fukada – par Stéphane du Mesnildot
Au revoir l’humanité entretien avec Koji Fukada – par Stéphane du Mesnildot
Après la tempête de Hirokazu Kore-eda – par Vincent Malausa
Pas comme des loups de Vincent Pouplard – par Camille Bui

Notes sur d’autres films 11 minutes (Jerzy Skolimowski) – 14 ans, premier amour (Andreï Zaytsev) – Adieu Mandalay (Midi Z) – La Belle Occasion (Isild Le Besco & Nicolas Hidiroglou) – La Consolation (Cyril Mennegun) – Corporate (Nicolas Silhol) – Django (Étienne Comar) – Emily Dickinson, a Quiet Passion (Terence Davies) – Heis (Chroniques) (Anaïs Volpé) – Je danserai si je veux (Maysaloun Hamoud) – Mister Universo (Tizza Covi & Rainer Frimmel) – L’Opéra (Jean-Stéphane Bron) – Paris est une fête (Sylvain George) – Retour à Forbach (Régis Sauder) – Revenger (Walter Hill) – Tunnel (Kim Seong-hun)
Journal

Rétrospective Hailé Gerima, l’Africain américain
Festival Tanger-Rennes dream
Distribution Des nouvelles d’Abounaddara
Tournage Le chagrin sans fin du « han » coréen : Jeon Soo-il en tournage
Rétrospective SF à l’Est
Reprise Rivière Fango, rives excentralistes (Au long de rivière Fango de Sotha)
DVD Elem et Larissa (coffret Klimov / Cheptiko)
DVD Visite ou mémoires et confessions de Manoel de Oliveira
DVD Ornette , Made in America de Shirley Clarke
Livre Jeu d’acteurs : corps et gestes au cinéma de Christophe Damour (dir.) / Montgomery Clift : premier acteur moderne de Christophe Damour
Livre Brakhage en entier
Internet Godard, jeune voix
News internationales
Disparitions Jean-Christophe Averty, Nikos Koúndouros, Bill Paxton, Brunella Bovo, Miriam Colón
Hommage
Seijun Suzuki

Le maître Seijun est retourné dans le plafond par Shinji Aoyama
Réplique

Stephen Bannon, une filmographie par Cyril Béghin
Cinéma retrouvé
Jacques Becker

En attendant Becker par Stéphane du Mesnildot
Antonio Pietrangeli

Les masques sceptiques d’Antonio Pietrangeli par Esther Hallé
Une jeune actrice entretien avec Stefania Sandrelli – par Esther Hallé
BD

Misfits par Luz

POSITIF 674 / Avril 2017

positf couv avril 17

Dossier

ABBAS KIAROSTAMI,
LE GOÛT DE LA BEAUTÉ

Focus et entretien sur
Le Cinéma d’Aki Kaurismäki

Critiques et entretiens des films
L’Opéra de Jean-Stéphane Bron
United States of Love de Tomasz Wasilewski

Focus sur La 67e Berlinale

Michael Moore, « Cinq raisons pour lesquelles Trump va gagner »

Une réflexion sur le parler québécois, du Roi Soleil à Xavier Dolan
Hommages à John Hurt, Seijun Suzuki et Jacques Maréchal

Découvrez l’exposition Eli Lotar (1905-1969)

Un retour sur Six films de Li Han-Hsiang, La Grande espérance de Jacques Becker et Description d’un combat de Chris Marker

SOFILM 49

sofilm_49_couv

18. Eric Benzekri & Jean-Baptiste Delafon

Hors Cadre. En pleine préparation de la saison 2 de Baron noir, les deux showrunners expliquent comment le storytelling télévisuel infuse la politique et commentent le rapport intime de nos représentants à l’adrénaline des séries. Rien ne les surprend, et surtout pas la passion de François Fillon pour Mad Men.

22. Michael Pitt

Portrait. Semi-clochard, bellâtre pour midinette dans Dawson, égérie indé pour Bertolucci, rock star suicidée pour Gus van Sant, bad boy en costume dans Boardwalk Empire … A 35 ans, l’angelot blond semble déjà revenu de tout, mais pointe son nez dans un blockbuster pour la première fois avec Ghost in the Shell. Qu’est-ce qui fait courir le bel écorché ? Sera-t-il vieux un jour ? Peut-être ne le sait-il pas lui-même.

26. Les Belles Gosses

Tournage. Après le succès de son moyen-métrage Haramiste, Antoine Desrosières compte enfoncer le clou avec son tandem infernal de jeunes tchatcheuses musulmanes obsédées par les garçons dans une comédie à combustion rapide de trois heures. L’objectif ? Rien de moins que ringardiser Kéchiche. A Strasbourg et en équipe réduite au minimum, sa petite bande a tout donné.

Rien moins=pas du tout ringardiser, rien de moins= positivement ringardiser. C’est le deuxième ?

30. Koweït Confidential

Reportage. Autrefois havre de paix pour la cinéphilie, ce petit royaume pétrolier contrôle aujourd’hui étroitement la production cinéma de son pays, essentiellement pour ne pas froisser ses intimidants voisins. Comment fonctionne la censure, pourquoi et à quel prix ? Enquête dans les rouages d’un système bien rôdé.

34. Jean Eustache

Couverture. Peu de cinéastes portent mieux que lui l’étiquette « bigger than life ». Pourtant, quand il arrive à Paris, il n’a rien d’autre pour lui qu’un petit boulot à la SNCF et une timidité maladive. Rien ne laisse présager son destin de cinéaste maudit. La Maman et la Putain devient en 1973 le film français culte, mais avec Mes petites amoureuses, il voit les portes se refermer aussitôt. Sa vie tumultueuse d’oiseau de nuit et sa culture sauvage ont nourri ses films: le nom d’Eustache est inséparable de ses errances nocturnes parisiennes, de ses femmes, de ses alcools forts et surtout de sa quête d’absolu romantique. Retour sur le destin et les tournages d’un homme qui, trente-cinq ans après son suicide, fascine encore.

72. Les Youtubeurs ciné

Dossier. Ils s’appellent Durendal, Le Fossoyeur ou Karim Debbache, ils parlent de cinéma face caméra sur YouTube ou Dailymotion et enquillent les millions de vues, surtout auprès des jeunes. Entre coups de cœur larmoyants et efforts de pédagogie, et si c’était eux les nouveaux passeurs de la cinéphilie ?

80. Return to Oz

Story. 1985. Disney propose au public un nouveau voyage en compagnie de Dorothée, la jeune héroïne du Magicien d’Oz. Mais Return to Oz, suite directe du chef-d’œuvre de Victor Fleming sorti en 1939, effraye l’Amérique et se plante au box-office. Comment la suite d’une franchise ultra-populaire a pu à ce point rebuter les kids biberonnés au classique de la MGM ? Récit d’un tournage épique.

86. Yves-Marie Le Bourdonnec

Extra. A la tête de plusieurs boucheries de haut-standing et auteur d’un doc remarqué, Steak (R)Evolution, Yves-Marie Le Bourdonnec se verrait bien tirer un film de sa vie d’artisan star. En attendant, il affûte ses couteaux et sa cinéphilie, qui penche sévèrement du côté du cinéma français des années 70.