Archives pour la catégorie Sommaire des revues

Couv cahier du cinema-743 avril 17

LES CAHIERS DU CINEMA 

Avril 2018 – n°743

Éditorial
Animation minutieuse par Stéphane Delorme

Événement
L’Île aux chiens de Wes Anderson
Poubelle aux trésors par Joachim Lepastier
Chien par Vincent Malausa
Des chiens et des ordures entretien avec Wes Anderson, Jason Schwartzman et Roman Coppola – par Joachim Lepastier & Vincent Malausa
La vie des marionnettes documents choisis et commentés par Wes Anderson

Cahier critique
Frost de Sharunas Bartas – par Cyril Béghin
Sur la ligne de front entretien avec Sharunas Bartas – par Cyril Béghin & Nicholas Elliott
Nul homme n’est une île de Dominique Marchais – par Jean-Sébastien Chauvin
Beauté et désastre entretien avec Dominique Marchais – par Florence Maillard
Nico, 1988 de Susanna Nicchiarelli – par Joachim Lepastier
L’Héroïque Lande, la frontière brûle de Nicolas Klotz et Élisabeth Perceval – par Florence Maillard
Madame Hyde de Serge Bozon – par Florence Maillard
The Rider de Chloé Zhao – par Mathis Badin

Notes sur d’autres films

Après l’ombre (Stéphane Mercurio) – Coby (Christian Sonderegger) – Les Destinées d’Asher (Matan Yair) – Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot (Gus van Sant) – Eva (Benoît Jacquot) – Foxtrot (Samuel Maoz) – Kings (Deniz Gamze Ergüven) – Marie-Madeleine (Garth Davis) – Mes Provinciales (Jean Paul Civeyrac) – Milla (Valérie Massadian) – My Wonder Women (Angela Robinson) – Occidental (Neil Beloufa) – Southern Belle (Nicolas Peduzzi) – The Third Murder (Hirokazu Kore-eda) – Transit (Christian Petzold)

Journal
Enquête Cinéma israélien : année zéro ?
Cinémathèque Rencontre avec Franck Lubet, programmateur de la Cinémathèque de Toulouse
Festival Berlin, chants et paroles
Rencontre Josephine Decker et Ted Fendt, de New York à Berlin
Hommage Idrissa Ouedraogo, éternelle jeunesse
Hommage Adiós a Hugo Santiago
Série Gomorra, les pleins pouvoirs
Exposition Helmar Lerski : visages et lumière
Reprises Stévenin, Stevenson
Animation Les toy stories d’Hermina Tyrlova
Découverte L’Heure de la libération a sonné d’Heiny Srour
DVD Alexander Mackendrick, à hauteur d’enfant
DVD La Villa & Ki Lo Sa ? de Robert Guédiguian / Le Portrait de Jennie de William Dieterle
Festival Même pas peur à La Réunion
Festival Travelling : de Vienne à Rennes
News internationales
Disparitions Angela Ricci Lucchi, John Gavin

Analyse de séquence
Faust de F.W. Murnau
Un vent mauvais par Cyril Béghin

Hommage
André S. Labarthe
André S. Labarthe et le ruban de Mœbius par Nicolas Azalbert

Télé retrouvée
Fassbinder, réalisateur de séries
(Pas encore) tout à fait détruits par Alban Lefranc

Cinéma retrouvé
Shinsuke Ogawa
Les champs de Shinsuke Ogawa par Camille Bui & Hugues Perrot

sofilm59_

SOFILM n°59

WES ANDERSON
Wes Anderson
Kad Merad
Stefania Sandrelli
Jo Nesbo

20. André S. Labarthe
Hommage. Membre secret de la Nouvelle Vague, critique pointu et réalisateur de la célèbre série documentaire Cinéastes de notre temps, André S. Labarthe nous a quittés le 5 mars à 86 ans. Jean-Louis Comolli raconte comment son œuvre a, mine de rien, révolutionné la télé française.

22. Samuel Maoz
Hors Cadre. L’Israélien Samuel Maoz signe Foxtrot, récit allégorique et hypnotique d’un fils qui ne reviendra pas du front et d’une très grosse bavure. Un sujet qui n’a pas beaucoup plu à la ministre de la Culture… État des lieux, avec lui, d’un pays en « guerre permanente ».

26. Pierre Woodman, baroudeur du X
Portrait. Enfant terrible du X français formé à l’école Hot Vidéo, le sulfureux acteur-réalisateur règne sur une multinationale du casting recrutant essentiellement des femmes plantureuses issues des pays de l’Est. Itinéraire d’un pervers gaulois à la mécanique bien huilée dans la capitale européenne du porno.

30. La Belle du Sud sauvage
Story. C’est l’histoire d’une jeune Texane qui se débat avec une histoire familiale « fucked up » où circulent les vieilles rancœurs, la came et les restes d’un gros héritage. C’est en tout cas ainsi qu’elle apparaît dans un long métrage, Southern Belle. Problème, depuis le tournage, elle l’assure : ce docu est une fiction…

34. Wes Anderson
Couverture. En une poignée de films cultes, Wes Anderson et sa bande ont inventé un pan entier de la pop culture, de la décoration d’intérieur à la mode en passant par l’animation. Le tout, sous le haut patronage de saint Bill Murray et saint James L. Brooks. Anderson, c’est aussi une esthétique de maison de poupées immédiatement identifiable, à l’intérieur de laquelle il fabrique des films à la fois hyper-modernes et hors du temps. L’homme a accepté de se livrer ici avec coquetterie, mais sans fausse pudeur.
+ L’Île aux chiens : décryptage
+ Wes Side Story : reportage autour de la « WesAndersonisation » de New York
+ Portfolio : les illustrateurs de « Bad Dads »

68. Christopher Doyle
Interview. Australien installé à Hong-Kong devenu chef opérateur sur le tas après une bien mystérieuse vie de bohème, Christopher Doyle s’est fait un nom dans la pénombre et les néons du Wong Kar-wai période In the Mood for Love ou Chungking Express, avant de travailler avec Gus Van Sant, Jim Jarmusch ou M. Night Shyamalan. Un original, un vrai.

72. Kad Merad
Interview. Kad sans O n’a plus peur d’alterner la grosse comédie « légère » et le drama façon Tchao Pantin. Peut-être parce que le Baron noir qui restera dans les annales, c’est lui, plutôt que Julien Dray ? Du Club Med à Delarue, des faubourgs de Ris-Orangis au 6e arrondissement de Paris, confessions d’un inconnu passé Superstar sans jamais arrêter de faire le pitre.

80. Stefania Sandrelli
Légende. Arrivée au cinéma par hasard, elle est devenue l’une des actrices clés de cette farandole de comédies brocardant les mœurs de l’Italie dans les années 60 et 70, et même des grands films politiques de Bertolucci et Scola… Stefania Sandrelli est un des ultimes témoins de cet âge d’or, et des films qui l’ont marqué. À tel point qu’elle ne peut voir la situation politique et culturelle italienne actuelle sans une certaine rage très « Sandrelli »…

86. Jo Nesbo
Extra. Derrière les millions d’exemplaires écoulés et sa dégaine de flic tendu échappé d’un épisode de The Shield, Nesbø sait aussi théoriser le mariage pas toujours évident entre cinéma et littérature policière. Comment ? En slalomant tout schuss entre Martin Scorsese, True Detective et même… la perfection narrative de Toy Story 3.

 

couv (1)

POSITIF 686 | Avril 2018

Dossier

L’AUTOPORTRAIT

Critique du film Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot de Gus Van Sant et entretien avec le réalisateur

Critique du film The Rider de Chloé Zhao
et entretien avec le réalisateur

Critique du film Notre enfant de Diego Lerman
et entretien avec la réalisatrice

Le style photographie néo-réaliste par Nestor Almendros.

Une réflexion autour de Jacques-B Brunius et de l’affaire Woody Allen.

Un retour sur les films Mon XXeme siècle
et Le Bel Antonio.

BD
Misfits par Luz

Les cahiers du cinéma

SOMMAIRE des Cahiers du cinéma de Février 2018 :

L’Amérique et ses héros par Stéphane Delorme
Événement : Pentagon Papers de Steven Spielberg
Kay ou l’intime conviction par Florence Maillard
Passer à l’action par Jean-Sébastien Chauvin
Se faire entendre entretien avec Liz Hannah et Josh Singer, scénaristes – par Jean-Philippe Tessé
Phantom Thread de Paul Thomas Anderson
Film fantôme par Nicholas Elliott
Trois cimes par Laura Tuillier
Stronger de David Gordon Green
Super Slacker par Joachim Lepastier
Et si ? entretien avec David Gordon Green
Cahier critique
Les Garçons sauvages de Bertrand Mandico – par Stéphane du Mesnildot
Centaure d’Aktan Arym Kubat – par Thierry Méranger
Mary et la fleur de la sorcière de Hiromasa Yonebayashi – par Florent Guézengar
Une Saison en France de Mahamat-Saleh Haroun – par Vincent Malausa
Wajib, l’invitation au mariage d’Annemarie Jacir – par Camille Bui
Notes sur d’autres films L’Apparition (Xavier Giannoli) – Brødre : Markus et Lukas (Aslaug Holm) – Cas de conscience (Vahid Jalilvand) – England is mine (Mark Gill) – Finding Phong (Tran Phuong Thao & Swann Dubus-Mallet) – La forme de l’eau (Guillermo del Toro) – Gaspard va au mariage (Antony Cordier) – Human Flow (Ai Weiwei) – L’insulte (Ziad Doueiri) – Jusqu’à la garde (Xavier Legrand) – Moi, Tonya (Craig Gillespie) – Normandie nue (Philippe Le Guay) – Vivir y otras ficciones (Jo Sol) – Winter Brothers (Hlynur Palmason) – Wonder Wheel (Woody Allen)
Journal
Pédagogie De l’atelier à l’écran
Portrait Les herbes jaunes d’Aktan Arym Kubat
Internet Vlog story
Production France-Taïwan, main dans la main

 

SOMMAIRE :

Adam Curtis : Depuis plus de vingt ans cet Anglais travaille seul sur les archives de la BBC pour en tirer une lecture du monde contemporain. Le résultat ? Une série de films où le found footage, la musique et les entretiens se mêlent à une vitesse vertigineuse, à la recherche de « la vérité »…

Aï Weiwei : Interview.
Quand les super-héros font le trottoir. On les reconnaît à leurs costumes de Spider-Man, Chewbacca ou Bob l’éponge parfois usés. Ils tapent la pose avec les touristes en échange de quelques dollars. Plantés toute la journée le long d’Hollywood Boulevard, ils sont quelques-uns à avoir vu la promesse d’une affaire juteuse. Seulement voilà, depuis quelques années la concurrence fait rage…

Skam Story. Un teen-drama lycéen, en norvégien, sans sous-titres, avec des acteurs pour la plupart amateurs. Voilà comment se présente la série Skam, succès générationnel ayant dépassé toutes les espérances de ses créateurs.

Strip-tease : Jetés par la télé, les créateurs de Strip-tease s’offrent un retour par le cinéma. Pour cela, le cocréateur du programme, Jean Libon, et le réalisateur Yves Hinant ont peaufiné Ni juge, ni soumise, excellent film centré autour de la magistrate Anne Gruwez.
40. Swann Arlaud

Portrait : Éternel « nouveau visage » du cinéma français, Swann Arlaud a fini par opérer sa mue. Au point de pouvoir prétendre à un César pour son rôle dans Petit Paysan ? Retour sur la trajectoire filante d’un enfant de la balle en pleine bourre.

Théories du cinéma de genre : la table ronde

Couverture. Le genre français s’exporte plutôt bien et est même devenu tendance. L’espoir d’un cinéma français fantastique, d’horreur ou SF, renaît à travers une jeune génération de réalisateurs et producteurs élevée aux séries.

Interview de Marina Foïs : elle a réussi un truc pas si évident en France : devenir très populaire sans céder sur la prise de risque. Et puisqu’elle est aussi à l’aise dans le drame tendu que dans la comédie régressive, pas étonnant qu’on passe avec elle sans transition de Dupont-Moretti à Melissa McCarthy.

Oscars Wild, enquête. Cela a commencé par un scandale retentissant autour des affaires de harcèlement sexuel et de viol dont est accusé le nabab Harvey Weinstein. Cela a continué sous la forme d’un cri de ralliement lancé par plusieurs comédiennes, réalisatrices, productrices et scénaristes d’Hollywood.

Stuart Gordon une légende. Derrière Re-Animator, Castle Freak ou encore Space Truckers, se cache un fan de Lovecraft et d’horreur qui a fait ses débuts dans le monde du théâtre d’avant-garde et laissé quelques bijoux populaires (Edmond). Entretien avec quelqu’un qui a peur de ses propres films.
Rencontre Christoph Terhechte : programmer à Berlin

Exposition Hicham Berrada, matière et temps

Rétrospective Reis / Cordeiro : richesse de la pauvreté

Programme Mélodrames italiens, fastes et furieux

Découverte Med Hondo à Saint-Denis

Rétrospective Harun Farocki : les images au travail

Festival Porto, méandres de mémoires

Disparitions Paul Otchakovsky-Laurens, Gerald B. Greenberg, Peggy Cummins, Omar Khlifi,
Dan Talbot

Anna Karina réalisatrice : entretien par Joachim Lepastier

 

 

 

 

 

SOMMAIRE :

JERRY LEWIS, EXCÈS EXQUIS

Critique et entretien du film Phantom Thread de Paul Thomas Anderson

Critique et entretien du film La Forme de l’eau de Guillermo del Toro

Critique et entretien du film Jusqu’à la garde de Xavier Legrand

Gérard Lebovici par Jean-Louis Livi

Une réflexion autour de la question de l’auteur au cinéma.

Hommages à Paul Otchakovsky-Laurens, Alain Jessua
et Walter Lassally.

 

SoFilm – Décembre 2017 –

Avant Weinstein : un siècle de harcèlement
Retour sur un bon siècle de cochonneries et d’abus de pouvoir.« Les femmes ont lâché leur cri du cœur. Ecoutez. »Après l’éclatement de l’affaire, plusieurs actrices ont pris la plume, souvent brillamment, dans diverses tribunes afin d’envisager cet « après ». En voici un aperçu.

Après Weinstein : reportage sur le territoire de la bête

S’il y a bien une ville où les conséquences autour de l’affaire provoquent un véritable émoi, c’est bien New York. Non seulement le producteur harceleur y a fait ses débuts en partant du quartier du Queens, mais c’est aussi ici que les ONG féministes, les grandes voix de l’Actors Studio et certains politiques entre autres essayent d’inventer un discours et une méthode pour répondre à la fameuse loi du silence.

Todd Haynes : Le cinéaste américain qui a le mieux su filmer le rock et l’émancipation féminine revient avec Le Musée des merveilles, un drôle de conte pour enfants. Normalisation ? Pas exactement. L’homme remet dans le contexte actuel ses années d’ancien hippie et d’ancien punk avant de s’avouer en terra incognita dans l’Amérique de Trump…

Stranger Things, une histoire vraie : Si Stranger Things a été unanimement saluée pour ses références aux films cultes des années 1980 (Les Goonies, E.T…), elle prend surtout ses racines à Montauk, petite station balnéaire huppée située à 200 km de New York. Depuis trente ans, c’est ici qu’une ancienne base militaire suscite les théories les plus folles. Plongée sur le terrain dans une histoire qui ressemble à un bon vieux X-Files.

Filmer le sport : Table ronde.The Evil Within : Un héritier richissime se rêvant en Orson Welles du troisième millénaire, une production chaotique étalée sur plus de dix ans, un inquiétant manoir luxueux… Derrière The Evil Within, thriller horrifique sorti il y a quelques mois en DVD et VOD, se cache le destin tragique d’Andrew Rork Getty, playboy reclus, tourmenté par la drogue, ses démons intérieurs et une histoire familiale compliquée…

Nathalie Baye : Entretien.Honest Trailers : Dans la foulée des révélations concernant le « Pig » Weinstein, plusieurs femmes décidaient de briser le silence. Dans leur ligne de mire cette fois-ci : Andy Signore, créateur de l’émission

Honest Trailers : l’émission satirique aux 150 millions de vues. Un show développé depuis cinq ans par une bande de geeks et de cinéphiles biberonnés aux blockbusters des années 1980, aux critiques de Roger Ebert et aux sourires en coin de David Letterman.

Yannick Haenel : S’il y a un romancier dont la pensée a été marquée par le cinéma c’est bien Yannick Haenel, dont le dernier roman, Tiens ferme ta couronne, tourne autour de Cimino. Il livre ici des indications sur sa cinéphilie mêlant les écrits de Godard, le choc Apocalypse Now et ses après-midi suspendus à regarder un Jason Bourne en remplaçant les dialogues par du free jazz écouté à fond.

 

POSITF – Décembre 2017 –

couv Positif
Editorial de Yann Tobin

LA CONTINENTAL : LE CINÉMA FRANÇAIS OCCUPÉ

Critique et entretien du film La Villa de Robert Guédiguian

Critique et entretien du film Un homme intègre de Mohammad Rasoulof

Critique et entretien du film Makala d’Emmanuel Gras

Francesco Rosi, Dans les pas de Che Guevara.

Une réflexion autour de la pensée du mouvement dans le comique chaplinien.

Hommages à Harry Dean Stanton, Tobe Cooper et Jean Rochefort

Un retour sur les rétrospectives consacrées à Henry-Georges Clouzot et Jean-Pierre Melville

Les « Cahiers du cinéma » Décembre 2017

Couv-739-444x600

Éditorial par Stéphane Delorme

Le Top 10  2017
Mystery Man entretien avec David Lynch – par Stéphane Delorme & Jean-Philippe Tessé
Kelly Reichardt : une autre piste par Laura Tuillier
Ang Lee, nouveaux mondes par Florence Maillard
Une année d’épouvante par Florent Guézengar
SF : la grande peur de l’organique par Jean-Sébastien Chauvin
Hong Sang-soo puissance 4 par Joachim Lepastier
Beautés documentaires par Camille Bui
Affaire Weinstein : éloge des actrices par Jean-Philippe Tessé
Cahier critique
L’Intrusa de Leonardo Di Costanzo – par Vincent Malausa
Une suspension du jugement entretien avec Leonardo Di Costanzo – par Cyril Béghin
Lucky de John Carroll Lynch – par Joachim Lepastier
Le sourire d’Harry entretien avec John Carroll Lynch – par Joachim Lepastier
Le lion est mort ce soir de Nobuhiro Suwa – par Jean-Philippe Tessé
Les Bienheureux de Sofia Djama – par Cyril Béghin
Coco de Lee Unkrich et Adrian Molina – par Vincent Malausa
L’Usine de rien de Pedro Pinho – par Nicholas Elliott

Notes sur d’autres films

Au revoir là-haut (Albert Dupontel) – Bienvenue à Suburbicon (George Clooney) – Le Bonhomme de neige (Tomas Alfredson) – The Florida Project (Sean Baker) – Les Gardiennes (Xavier Beauvois) – A Ghost Story (David Lowery) – I Am Not a Witch (Rungano Nyoni) – La Juste Route (Ferenc Török) – Makala (Emmanuel Gras) – Le Portrait interdit (Charles de Meaux) – Revivre (Im Kwon-taek) – Le Rire de Madame Lin (Zhang Tao) – Un homme intègre (Mohammad Rasoulof)

Enquête Résidences : il était une fois, à l’ouest

Festival  : Busan, mortifiantes beautés, Vienne, La Roche-sur-Yon, Lausanne

Disparitions :  Philippe Condroyer, Umberto Lenzi, Maud Linder, Walter Lassally

Les Cahiers du Cinéma de Novembre

 

LES CAHIERS DU CINEMA       

Novembre 2017 – n°738

Éditorial

Une autre histoire par Stéphane Delorme
Événement
Une histoire des cinéastes noirs américains

Get Out et l’Amérique « post-raciale » entretien avec Jordan Peele – par Nicholas Elliott
À la recherche des pionniers entretien avec Jacqueline Najuma Stewart – par Cyril Béghin
1920-2017 Oscar Micheaux – Spencer Williams – Gordon Parks – Gordon Parks Jr. – William Greaves – Melvin Van Peebles – Christopher St. John –­ Bill Gunn – Michael Schultz – Ivan Dixon – Charles Burnett – Hailé Gerima – Julie Dash – Alile Sharon Larkin – Kathleen Collins – Fronza Woods – Camille Billops et James Hatch – Larry Clark – Billy Woodberry – Charles Lane – Spike Lee – Chester Novell Turner – Stan Lathan – Wendell B. Harris Jr. – Marlon Riggs – John Singleton – Cheryl Dunye – Rusty Cundieff – Vondie Curtis-Hall – Années 2000 : le grand paradoxe – Kevin Jerome Everson – Barry Jenkins – Flying Lotus
Film du mois
La Villa de Robert Guédiguian

Droit devant soi par Jean-Sébastien Chauvin
Ceux qu’on aime entretien avec Robert Guédiguian – par Jean-Sébastien Chauvin & Jean-Philippe Tessé
Cahier critique

Jeune femme de Léonor Serraille – par Stéphane du Mesnildot
« Il fallait que ce soit chaotique » entretien avec Leonor Séraille – par Stéphane Delorme
Western de Valeska Grisebach – par Jean-Philippe Tessé
Duel au soleil entretien avec Valeska Grisebach – par Cyril Béghin & Jean-Philippe Tessé
Bangkok Nites de Katsuya Tomita – par Florence Maillard
Ex Libris : The New York Public Library de Frederick Wiseman – par Laura Tuillier
En attendant les hirondelles de Karim Moussaoui – par Vincent Malausa
Braguino de Clément Cogitore – par Florence Maillard

Notes sur d’autres films 12 jours (Raymond Depardon) – A Beautiful Day (Lynne Ramsay) – Argent amer (Wang Bing) – Battle of the Sexes (Jonathan Dayton & Valerie Faris) – Blade Runner 2049 (Denis Villeneuve) – Borg / McEnroe (Janus Metz) – Carré 35 (Éric Caravaca) – D’après une histoire vraie (Roman Polanski) – Le Fidèle (Michaël R. Roskam) – Ice Mother (Bhodan Sláma) – Logan Lucky (Steven Soderbergh) – La Lune de Jupiter (Kornél Mundruczó) – Marvin ou la belle éducation (Anne Fontaine) – Mise à mort du cerf sacré (Yorgos Lanthimos) – Le Musée des merveilles (Todd Haynes) – Rey (Niles Attalah) – Thelma (Joachim Trier)
Journal

En vadrouille Le cinéma kurde, parmi les décombres
Association La grange de Mons
Voyage Brasilia, toujours nouvelle
Expérimental Sandy Ding, arpenteur
Hommage Anne Wiazemsky, ici et ailleurs
Rencontre Kim Dong-won, le parrain
Rétrospective Cinéma argentin : une histoire de barbares (Festival des 3 Continents)
Reprise L’eau, le vent, l’enfant (Le Coureur d’Amir Naderi)
DVD Anticipation of the Night de Stan Brackhage / Hou Hsiao-hsien : 6 œuvres de jeunesse
Livres Nanar Wars d’Emmanuelle Prelle & Emmanuel Vincenot / Le Point de vue du lapin, le roman de Passe Montagne de Yann Dedet
Festival Carl International Film Festival : air baltique
Festival Au Gran Lux, Eden et au-delà
News internationales
Disparitions Joël Magny, Jean Rochefort, Annette Wademant
Cinéma retrouvé
Centenaire Jean Rouch

Jean Rouch dans tous les sens par Cyril Béghin
À l’épreuve du temps par Camille Bui
Entretien
Carter Burwell

Fausses pistes entretien avec Carter Burwell – par Nicholas Elliott
BD   Misfits par Luz

 

couv positf nov 2017

POSITIF 681 | Novembre 2017

Dossier

ACTEURS ET ACTRICES BRITANNIQUES

Critique et entretien du film A Beautiful Day de Lynne Ramsay

Critique et entretien du film Corps et âme d’Ildikó Enyedi

Critique et entretien du film Carré 35 de Eric Caravaca

Raymond Bernard, Quand nous tournions Les Croix de bois.

Une réflexion autour du plan séquence.

Hommages à Martin Landau et Jean-Pierre Jeancolas

Un retour sur le film Le Destin de Madame Yuki de Kenji Mizoguchi.

 

couv so film nov 2017

 

SOFILM n°55 novembre 2017    

PREDATEURS A HOLLYWOOD

Nathalie Baye
Todd Haynes
Honest Trailers
Stranger Things

38. Avant Weinstein : un siècle de harcèlement

Dès ses débuts, Hollywood a tenté de balancer ses porcs. Les grandes stars violeurs, les producteurs adeptes de la promotion canapé, les agents prédateurs et intermédiaires vicelards en tous genres. Retour sur un bon siècle de cochonneries et d’abus de pouvoir.

46. « Les femmes ont lâché leur cri du cœur. Ecoutez. »

Après l’éclatement de l’affaire, plusieurs actrices ont pris la plume, souvent brillamment, dans diverses tribunes afin d’envisager cet « après ». En voici un aperçu.

48. Après Weinstein : reportage sur le territoire de la bête

S’il y a bien une ville où les conséquences autour de l’affaire provoquent un véritable émoi, c’est bien New York. Non seulement le producteur harceleur y a fait ses débuts en partant du quartier du Queens, mais c’est aussi ici que les ONG féministes, les grandes voix de l’Actors Studio et certains politiques entre autres essayent d’inventer un discours et une méthode pour répondre à la fameuse loi du silence.

20. Todd Haynes

Hors cadre. Le cinéaste américain qui a le mieux su filmer le rock et l’émancipation féminine revient avec Le Musée des merveilles, un drôle de conte pour enfants. Normalisation ? Pas exactement. L’homme remet dans le contexte actuel ses années d’ancien hippie et d’ancien punk avant de s’avouer en terra incognita dans l’Amérique de Trump…

24. Stranger Things, une histoire vraie

Enquête. Si Stranger Things a été unanimement saluée pour ses références aux films cultes des années 1980 (Les Goonies, E.T…), elle prend surtout ses racines à Montauk, petite station balnéaire huppée située à 200 km de New York. Depuis trente ans, c’est ici qu’une ancienne base militaire suscite les théories les plus folles. Plongée sur le terrain dans une histoire qui ressemble à un bon vieux X-Files.

30 Filmer le sport

Table ronde. À deux pas du Parc des Princes, c’est dans un café bien connu des supporteurs du PSG, que se sont donné rendez-vous quatre éminents réalisateurs de sport à la télévision. Pendant deux heures d’une conversation passionnée, parfois tendue, ils ont évoqué la fameuse « magie du direct », les envies plus ou moins assouvies de cinéma, et tenté de trancher une question qui aurait sa place au concours d’entrée de la Fémis : « Comment filmer un débordement de Neymar ? »

64. The Evil Within

Story. Un héritier richissime se rêvant en Orson Welles du troisième millénaire, une production chaotique étalée sur plus de dix ans, un inquiétant manoir luxueux… Derrière The Evil Within, thriller horrifique sorti il y a quelques mois en DVD et VOD, se cache le destin tragique d’Andrew Rork Getty, playboy reclus, tourmenté par la drogue, ses démons intérieurs et une histoire familiale compliquée…

70. Nathalie Baye

Entretien. À l’affiche ce mois-ci dans Les Gardiennes de Xavier Beauvois, Nathalie Baye a accepté de fendre un peu son sourire de Joconde. Au programme, ses années de formation à la dure par une prof de danse russe, Claude Brasseur en slip et une mystérieuse admiratrice néo-zélandaise qui lui tricote des chaussettes.

78. Honest Trailers

Story. Dans la foulée des révélations concernant le « Pig » Weinstein, plusieurs femmes décidaient de briser le silence. Dans leur ligne de mire cette fois-ci : Andy Signore, créateur de l’émission Honest Trailers, l’émission satirique aux 150 millions de vues. Un show développé depuis cinq ans par une bande de geeks et de cinéphiles biberonnés aux blockbusters des années 1980, aux critiques de Roger Ebert et aux sourires en coin de David Letterman.

84. Yannick Haenel

Extra. S’il y a un romancier dont la pensée a été marquée par le cinéma c’est bien Yannick Haenel, dont le dernier roman, Tiens ferme ta couronne, tourne autour de Cimino. Il livre ici des indications sur sa cinéphilie mêlant les écrits de Godard, le choc Apocalypse Now et ses après-midi suspendus à regarder un Jason Bourne en remplaçant les dialogues par du free jazz écouté à fond.