Archives pour la catégorie Les brèves – Archives-

Les cinémas Utopia

Souscription Le cinéma Utopia à Avignon 1976-1994, une histoire de militantisme culturel et politique

Nous vous signalons la sortie en avril prochain du livre de Michaël Bourgatte consacré aux premières années de l’aventure Utopia à Avignon :

« Dans la France des années 70, marquée par une crise de la fréquentation des salles de cinéma sans précédent, Anne-Marie Faucon, Michel Malacarnet et leurs compagnons de route inventent à Avignon un lieu atypique et pionnier, où ils souhaitent partager avec le plus grand nombre leur passion du cinéma et de l’échange. Avec peu de moyens (souvent) et beaucoup d’inventivité (toujours). C’est le début de l’aventure Utopia. Une aventure marquée par de nombreux engagements (contre l’uniformisation de la pensée et de la création, contre les discriminations, pour la prise en compte des questions environnementales, etc.), par des tentatives heureuses, d’autres moins, des méthodes parfois peu orthodoxes et, surtout, par une vision dynamique de la salle de cinéma et une politique offensive d’animation, de communication et de fidélisation du public. Une histoire riche en rebondissements. Une source d’inspiration. »

Michaël Bourgatte est enseignant-chercheur. Il s’est intéressé à l’exploitation cinématographique Art et essai, d’abord comme historien puis comme chercheur en communication. Coauteur avec Vincent Thabourey du livre Le cinéma à l’heure du numérique.

Tarif préférentiel  jusqu’au 9 mars 2018 : 14€.

ange                                                           utopia

La salle de cinéma ….

France : 209,2 millions d’entrées en 2017

…c’est certes un peu moins que les 213 millions de 2016, mais « c’est le 3ème plus haut niveau depuis 50 ans » a souligné la Présidente du CNC Frédérique Bredin. Avec 78 millions d’entrées, les films français représentent une part de marché de 37,4%, en progression sur 2017. Pour Richard Patry, Président de la FNCF, « si les Français viennent toujours aussi nombreux dans les salles, c’est grâce à une politique volontariste d’innovation technologique des salles et d’amélioration de l’offre au spectateur, en plus, bien sûr, de la qualité des films ». Si la FNCF constate des écarts locaux, elle considère que « le nombre d’écrans (+10%) et de séances (+27%) a largement contribué au maintien de la fréquentation à ce très haut niveau (…), dans un contexte où plus de 700 films inédits sont sortis en salles en 2017 ».
source : http://www.cnc.fr/web/fr/actualites/-/liste/18/13557908

L’Expérience de la salle : colloque européen à Angers

Pour sa 30ème édition, le Festival Premiers Plans d’Angers organise un colloque européen sur L’Expérience de la salle, le vendredi 19 janvier (Centre de Congrès à Angers), avec la participation du CNC, de Créative Europe/MEDIA et d’Europa Cinemas.
Articulée autour de deux débats (« L’expérience de la salle à l’ère du tout écran et du tout interactif » le matin et « La salle du futur » l’après midi), la journée sera présidée par Benoît Jacquot, réalisateur, et animée par Marc Voinchet, journaliste et directeur de France Musique. Y interviendront aussi bien de jeunes spectateurs que des cinéastes, et bien sûr des exploitants européens qui partageront leurs expériences. Plus d’info ici et inscriptions par là.

ADRC : nouveau bureau

Réuni le 19 décembre, le conseil d’administration de l’ADRC a reconduit le cinéaste Christophe Ruggia à sa présidence. Retrouvez la composition du reste du bureau ainsi que de l’ensemble du CA par là. L’association en a profité pour annoncer la réédition, dans le courant du premier semestre 2018, de son Guide pratique « Créer ou transformer un cinéma » qui proposera, en plus de l’actualisation des réglementations ou des aspects financiers et techniques, de nouvelles parties sur l’accessibilité et le développement durable.

La projection cinématographique : une croissance tirée par les multiplexes

Le secteur de la projection cinématographique a bénéficié d’une croissance dynamique au cours des années 2005–2015 (+ 44 % en valeur). De ce fait, le nombre de fauteuils s’est accru de 8 %, malgré une légère baisse du nombre de cinémas. Cette vitalité provient des multiplexes, alors que les salles uniques perdent du terrain. La part du secteur non marchand (salles municipales ou associatives) est restée stable, autour de 13 % des entrées.

Globalement, le secteur réalise 1,5 milliard de chiffre d’affaires en 2015, trois groupes français drainant près de la moitié de l’activité. Son taux d’investissement est supérieur à celui de l’ensemble des services marchands (37 % contre 23 % en 2015), en raison notamment du passage au numérique. Sa rentabilité est élevée.

Lire l’article de l’INSEE ici