Tous les articles par Louchez

Paris 14

Localement aussi des initiatives fédèrent autour du cinéma. Nous vous en avions informé lors de la création de la première édition, les ciné-quartiers et ciné-clubs du 14ème arrondissement de Paris – dont certains d’entre nous sont membres –  se sont réunis pour fonder une association ayant pour objectif de mener à bien un festival de cinéma de quartier. L’Assemblée Générale s’est tenue hier : c’est reparti pour 2019 !

 Nous vous présentons ici le nouveau site qui vient d’être mis en ligne.

Les Césars 2019

44e cérémonie des César

Les Lauréats :

Jusqu’à la garde
Film · Xavier Legrand, Alexandre Gavras

Alex Lutz
Acteur · Guy

Kenza Fortas
Espoir féminin · Shéhérazade
Karin Viard
Actrice secondaire · Les Chatouilles

Léa Drucker
Actrice · Jusqu’à la garde

Dylan Robert
Espoir masculin · Shéhérazade
Philippe Katerine
Acteur secondaire · Le Grand Bain

Shéhérazade
Premier film · Jean-Bernard Marlin, Grégoire Debailly

Une affaire de famille
Film étranger · Hirokazu Kore-eda

Jacques Audiard
Réalisateur · Les Frères Sisters

Guy
Musique originale · Romain Greffe, Vincent Blanchard

Robert Redford
César d’honneur

Les Chatouilles
Adaptation · Andréa Bescond, Éric Métayer

Benoît Debie
Photographie · Les Frères Sisters

Ni juge, ni soumise
Film documentaire · Jean Libon, Yves Hinant, Bertrand Faivre

Les petites mains
Court métrage · Rémi Allier, Pauline Seigland

Pierre-Jean Larroque
Costumes · Mademoiselle de Joncquières

Jusqu’à la garde
Scénario original · Xavier Legrand

Dilili à Paris
Film d’animation · Michel Ocelot, Christophe Rossignon, Philip Boëffard

Cyril Holtz
Son · Les Frères Sisters
Brigitte Taillandier
Son · Les Frères Sisters
Valérie Deloof
Son · Les Frères Sisters
Yorgos Lamprinos
Montage · Jusqu’à la garde
Michel Barthélémy
Décors · Les Frères Sisters

Vilaine Fille
Court métrage d’animation · Ayce Kartal, Justin Pechberty, Damien Megherbi

Les Tuche 3
Public · Olivier Baroux

La lettre « En Bref » Janvier -Février 2019

Edito : La culture hors débat.

Le grand débat national est en cours. Il ne nous appartient pas de porter une appréciation sur sa pertinence. Mais il nous faut pourtant remarquer que, comme souvent dans les débats politiques, la culture apparaît comme un parent pauvre des préoccupations de la puissance publique. Compte-tenu de la situation actuelle, il aurait sans doute été plus opportun que la culture trouve une place privilégiée dans ce grand débat national. Car, créatrice de lien social, la culture est une des éléments essentiels de la vie collective d’un pays, et une condition première à un développement harmonieux des civilisations. Quand on constate certains comportements et certaines déclarations, on est conduit à s’interroger : un meilleur soutien aux activités culturelles, une attention plus et mieux apportée au travail des créateurs comme des animateurs culturels ne serait-elle pas de nature à favoriser l’émergence de valeurs communes propres à permettre une confrontation plus sereine et plus raisonnable. Car il ne suffit pas de parler de culture pour tous, il faut aussi constater le sous équipement de larges parties des lieux de vie de nos contemporains. Pour ne parler que du cinéma, 1682 communes équipées présentent un bilan non négligeable. Mais il n’y a quand même, selon la « Géographie du Cinéma » du CNC, que 537 communes équipées sur les 817 communes de 10 000 à 50 000 habitants. C’est pourquoi Territoires et Cinéma s’attache à convaincre tous les responsables que le cinéma est un équipement culturel au même titre qu’un musée, un théâtre, une salle de concert, une bibliothèque, une médiathèque… Dans un an les prochaines élections municipales seront l’occasion de développer notre action « Cinéma et Egalite des territoires », mais cela ne sera possible qu’avec votre concours actif. Nous en reparlerons à La Rochelle les 03 et 04 juillet.

Pour lire la lettre dans sa totalité : cliquer ici.

Vous pouvez laisser vos commentaires ou demander à recevoir cette lettre par mail dans la rubrique « commentaires »….

COLLOQUE – L’ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ ?

EN QUELQUES MOTS :

Lorsqu’Octavio Paz écrit que « l’œuvre d’art est une possibilité permanente de métamorphose offerte à tous les hommes », on comprend bien quel rôle majeur l’art, son accès, sa compréhension joue dans la façon dont chaque femme et homme se construit, en tant qu’être humain, acteur social, citoyen, parent…

L’ambition de ces deux journées de réflexion est d’aborder cette question notamment du point de vue de l’artiste, de celui de l’élu en charge d’un territoire.

C’est aussi de poser les conditions de la modélisation des projets innovants.

Programme :

Liberté

29 janvier 2019 à 13:30
Tables rondes

Comment les projets d’éducation artistique et culturelle nourrissent-ils le parcours des artistes ?
Fayçal Karoui, Chef d’Orchestre
Régine Chopinot, Chorégraphe et danseuse
Émilie de Turckheim, Écrivaine

Financement des programmes d’éducation artistique et culturelle : vers un nouvel écosystème ?
Marianne Eshet, Déléguée générale de la Fondation SNCF
Raphaël Cottin, Chorégraphe et danseur
Valérie Pécresse, Présidente du Conseil Régional d’Ile-de-France

L’éducation artistique et culturelle : un outil pour la liberté individuelle ?
Chantal Dahan, Chargée d’études et de recherche à l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire
Olivier Klein, Maire de Clichy-sous-Bois et Président de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine
Nathalie Gueriot, Formatrice en français pour les étrangers à Accueil et culture

Égalité
30 janvier 2019 à 9:00
Tables rondes

Découvrir, s’émouvoir, apprendre : quel rôle l’éducation artistique et culturelle joue-t-elle dans le développement cognitif et les apprentissages incidents ?
Rodolphe Fouillot, Chorégraphe et danseur
Marianne Calvayrac, Déléguée académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle, conseillère du Recteur de l’académie de Versailles
Olivier Houdé, Professeur à l’Université Paris Descartes, Membre de l’Institut de France, spécialiste du développement cognitif et du cerveau de l’enfant

L’éducation artistique et culturelle, un outil au service de l’égalité des chances ?
Olga Suarez, Astrophysicienne, responsable pédagogique de l’Observatoire de la Côte d’Azur
Fayçal Karoui, Chef d’Orchestre
Carole Diamant, Déléguée de la Fondation Egalité des Chances

Fraternité
30 janvier 2019 à 14:00
Tables rondes

Déconstruire les stéréotypes et transformer le rapport au monde de la génération Z ?
Didier Grojsman, Directeur du CREA d’Aulnay-sous-Bois
Emmanuel Ethis, Vice-Président du Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle et Recteur de l’académie de Nice
Gaëlle Bourges, Chorégraphe et danseuse

L’expérience esthétique : un enjeu de partage ?
Richard Tran, Ingénieur nucléaire et ancien élève du programme Dix mois d’école et d’opéra
Ibrahima Sissoko, Directeur artistique de la Compagnie EthaDam
Jean-Marie Schaeffer, Philosophe de la réception esthétique

Modérateurs
David Christoffel, Journaliste, musicologue et compositeur
Catherine Ferrant, Ancienne déléguée générale de la Fondation Total et conseillère du directeur général au centre culturel Flagey
Isabel Joly, Coordinatrice générale de la Fédération européenne des écoles de cirque professionnelles

Informations pratiques :

Amphithéâtre Bastille – du 29 au 30 janvier 2019

Les réservations se font par demi-journée. Merci de bien vouloir vous inscrire aux trois demi-journées pour participer à l’intégralité du colloque.
Evénement gratuit sur réservation
Information
lmeresse@operadeparis.fr
01 40 01 19 74

 

La lettre « en bref » de Septembre Octobre

EDITO

 L’année d’activité de Territoires et Cinéma qui s’ouvre avec ce numéro de rentrée est importante pour nous à plusieurs titres. Tout d’abord parce que nous mettons la dernière main à la constitution de notre Comité de parrainage qui doit montrer l’intérêt des élus pour le projet que nous défendons. Ensuite parce que 2018-2019 doit voir se développer notre coopération de groupes d’habitants désireux de participer à l’action que nous souhaitons entreprendre tant pour aboutir à la création de ciné-clubs qu’à celle de groupes de soutien aux salles qui diffusent le cinéma auquel nous sommes attachés. Enfin cette même période et les premiers mois de 2020 devraient nous permettre d’informer les communes dépourvues de salles dans les 37 départements déficitaires sur la possibilité de créer une salle de cinéma, et sur les aides prévues par les Pouvoirs Publics pour les aider à réaliser cette création.

 Cette action est d’autant plus nécessaire que les élections municipales sont prévues pour 2020, et que nous devrons être soucieux que le cinéma, et plus généralement la culture, trouvent la plus grande place dans la préoccupation, et donc dans les programmes des élus, que ce soit leur premier mandat ou leur renouvellement.

 Sans oublier la préparation de notre rencontre de La Rochelle que nous souhaitons cette année consacrer aux activités et aux réalisations des habitants en faveur du cinéma. Cette tradition de la participation active des spectateurs au cinéma est un élément trop souvent méconnu, mais qui perdure alors que se profile le centenaire des ciné-clubs.

Vous pouvez lire la lettre dans sa totalité ici

Si vous souhaitez recevoir cette lettre par mail faites en la demande dans la rubrique commentaires.