Tous les articles par Louchez

La Lettre « En bref Janvier -Février 2020 »

EDITO :

ÉLECTIONS MUNICIPALES, LES ELUS SOUTIENNENT LE CINEMA
Les prochaines élections municipales sont l’occasion de rappeler le rôle important, essentiel même, que jouent les élus territoriaux par leur soutien au cinéma, non seulement leur soutien aux salles mais également au financement des films. Certes le soutien est plutôt partagé, les villes aidant plutôt la salle de cinéma, les régions le financement des films, les départements diversifiant leurs crédits. Rappelons en outre que les opérations spécifiques destinées aux jeunes spectateurs sont pour l’essentiel soutenues par les Collectivités Territoriales.
Mais ce constat n’est réel que sur une partie des territoires. Car de même que l’implantation des salles de cinéma est très inégale selon les départements, tous les territoires ne sont pas impliqués dans le soutien au cinéma. Il y a donc là matière à réflexion pour les nouveaux élus, comme pour ceux dont le mandat sera renouvelé. Il sera donc souhaitable que des actions d’information et de sensibilisation soient menées aux niveaux des Collectivités Terri-toriales, en particulier celles dont l’équipement en salles, et donc l’indice de fréquentation, sont inférieurs à la moyenne.
Rappelons ce que nous avons plusieurs fois signalé dans En Bref : les indices de fréquentation, selon les départements hors Paris, varient de 1,10 à 4,06. Dans 37 départements seules de 5 à 12 communes sont équipées.
Pour sa part Territoires et Cinéma souhaite engager une action spécifique pour les communes de 5000 à 10000 habitants dé-pourvues de cinéma. Nous souhaitons notamment leur présenter les réalisations de communes équipées dont les caractéristiques sont proches des leurs. Pour ce faire nous avons adressé à ces communes un questionnaire dont nous recevons actuelle-ment les réponses. Nous vous en présenterons la synthèse dans un prochain numéro.
Vous pouvez lire la totalité de la lettre en cliquant ici
Vous pouvez réagir aux articles de cette lette en allant dans « commentaires »

Sommaire des revues Février 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

POSITIF-708-

Actualité Clint Eastwood

6  Le Cas Richard Jewell La dernière image Jean-Dominique Nuttens 10  À l’épreuve des faits : les derniers films de Clint Eastwood Pascal         Binétruy Sam Mendes
14  1917 Il faut sauver le lieutenant Blake Louise Dumas
17  Un réalisateur en quête d’auteur(ité) Michel Cieutat 20             Entretien avec Roger Deakins J’aime le défi Hubert Niogret Olivier        Assayas 24 Cuban Network
Traîtres tropiques Vincent Thabourey
27  Entretien avec Olivier Assayas Un tournage passionnant, mais on ne m’y reprendra pas ! Philippe Rouyer et Yann Tobin Martin Scorsese, les super-héros et les franchises
34  J’ai dit que les films Marvel ne sont pas du cinéma ; laissez-moi m’expliquer Martin Scorsese

37 « Aimez-vous les films de super-héros ? » Défense de Scorsese, de Coppola et du cinéma d’auteur Scout Tafoya les films 42  Histoire d’un regard
de Mariana Otero Emmanuel Raspiengeas 44 Jinpa, un conte tibétain de Pema Tseden Eithne O’Neill 46 Star Wars : l’ascension de Skywalker de J. J. Abrams Fabien Baumann
47 La Cravate d’Étienne Chaillou et de Mathias Théry Dominique Martinez 48  La Fille au bracelet de Stéphane Demoustier Louise Dumas 49  Sortilège d’Ala Eddine Slim Bernard Génin 50  Lettre à Franco d’Alejandro  Amenábar Baptiste Roux de A à Z notes sur les films 51  #JeSuisLà 6 Underground Adam L’Art du mensonge Benjamin C’est assez bien d’être fou Cats La Dernière Vie de Simon Des hommes Les Deux Papes L’Equilibrio Les Incognitos Jojo Rabbit Luciérnagas Manhattan Lockdown Le Prince oublié Toutes les vies de Kojin Trois Aventures de Brooke Tu mourras à 20 ans Un divan à Tunis Un jour si blanc Un soir en Toscane Underwater Une mère incroyable Waves

Présences du cinéma
voix off

62 Le gardien des hommes chats Ode à Val Lewton Barry Gifford bloc-notes

66  Décembre en cinéma Lectures Michel Ciment chantier de réflexion 70 Quelques mots Auteur et genre Alain Masson 73  Du Joker à Jeff Koons Batman et le Bouquet de tulipes Pierre Samson Hommages  74 Thomas Elsaesser Un héritier de l’école de Francfort Jean-Loup Bourget  75 Anna Karina

Supplément d’âme Christian Viviani

Notes festivalières 76 Panorama du cinéma colombien Éric Derobert Festival international du film de Thessalonique Éric Derobert Arras Film Festival 2019 Philippe Rouyer Festival des 3 continents 2019 Alain Masson Torino Film Festival 2019 Lorenzo Codelli Kinopolska 2019 Denitza Bantcheva Notes de lecture 80 Bruce Lee, un gladiateur chinois L’Italie au miroir de son cinéma, vol. 3 Elia Kazan. La confusion des sentiments Emmanuel Carrère, un écrivain au prisme du cinéma Michelangelo Antonioni, d’un regard à l’autre Avènement d’une culture visuelle de guerre
Selection dvd 84  125 rue Montmartre Autopsie d’un meurtre La Bataille de l’eau lourde Der Gang in die Nacht / La Marche dans la nuit Diamond Island La Trilogie optimiste de Dino Risi Les Chevaliers du Texas Terreur sur le « Britannic » Un ami viendra ce soir Le Quatrième Homme
le cinéma retrouvé 88  Nazarin de Luis Buñuel Aimer les hommes malgré eux Baptiste Roux 90  Millennium Actress de Satoshi Kon

Dossier 2010-2019 : Bilan d’une décennie

L’Odyssée de la star Adrien Gombeaud

 94 À quoi rêvent les films français ? Pascal Binétruy
98 Dix ans de cinéma américain : e pur si muovon ! Christian Viviani 101 Promesses Les révélations de la décennie 2010 Pierre Eisenreich 104 Images présentes L’animation entre 2010 et 2020 Bernard Génin
108 Haute fidélité Les films les plus marquants de la décennie Grégory Valens 112 Les listes des votants

CAHIER DU CINEMA -763-

 

 

 

 

 

 

 

Éditorial
Les yeux bleus par Stéphane Delorme
Événement
Martin Scorsese
« It is what it is » par Nicholas Elliott
Toute une vie entretien avec Martin Scorsese – par Nicholas Elliott
Netflix face aux salles américaines par Nicholas Elliott
L’usine à fantasy ne fait pas rêver par Stéphane Delorme
Cahier critique
Sortilège d’Ala Eddine Slim
Équations et mutations entretien avec Ala Eddine Slim
Histoire d’un regard de Mariana Otero
Jinpa, un conte tibétain de Pema Tseden
Lara Jenkins de Jan-Ole Gerster
Dark Waters de Todd Haynes
Le Cas Richard Jewell de Clint Eastwood
Mamacita de José Pablo Estrada Torrescano
Notes sur d’autres films 1917 (Sam Mendes) – La Cravate (Mathias Théry & Étienne Chaillou) – Cyrille, agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes (Rodolphe Marconi) – La Dernière Vie de Simon (Léo Karmann) – Deux (Filippo Meneghetti) – Des hommes (Alice Odiot & Jean-Robert Viallet) – L’État sauvage (David Perrault) – La Fille au bracelet (Stéphane Demoustier) – Judy (Rupert Goold) – Mes jours de gloire (Antoine de Bary) – Mickey and the Bear (Annabelle Attanasio) – Le Prince oublié (Michel Hazanavicius) – Queen & Slim (Melina Matsoukas) – Scandale (Jay Roach) – Tu mourras à 20 ans (Amjad Abu Alala) – Un divan à Tunis (Manele Labidi) – Une mère incroyable (Franco Lolli) – Wet Season (Anthony Chen)
Journal
Voyage Bilbao, une cinéphilie cachée
+ L’avenir du cinéma basque s’écrit aussi à San Sebastián
entretien avec Joxean Fernández, directeur de la Cinémathèque basque
Entretien Nadège Trebal, douze mille et une nuits
Tournage Alfredo Arias, retour à la caméra
Rencontre Lincoln Péricles, cinéma de quartier
Salle L’art et essai en Charente
Documentaire Retour au Méliès
Internet ArteKino et Psychobitch
Découverte Connaissez-vous Alain Mazars ?
Reprise Âmes perdues (Nuits blanches de Luchino Visconti)
Reprise Champs de résistance (Plogoff, des pierres contre des fusils de Nicole Le Garrec)
Reprise Panthéisme renoirien (L’Homme du Sud de Jean Renoir)
Livre Fronts de libération (Manifestations de Nicole Brenez)
Livre Rêver le cinéma japonais (Carnal Curses, Disfigured Dreams de Kagami Jigoku Kobayashi)
Notes DVD Le Conte du tsar Saltan d’Alexandre Ptouchko / Jet Pilot de Josef von Sternberg
Notes livres Quand je tourne mes films de Hirokazu Kore-eda / Descentes aux limbes
de Patrice Rollet
Festival Belgrade, un regard
Festival Mar del Plata : retour en force
Festival Révolutions intimes à Carthage
Festival Angers, réalviscéraliste
Festival Une semaine de documentaire à Arcueil
Nouvelles du monde
Disparitions Sue Lyon, Ivan Passer, Claudine Auger, José Varela, Terry Jones, Joe Shishido, Élisabeth Rappeneau
Réplique
Le temps du végétal par Amélie Barbier
Enquête
La vidéosurveillance
À l’ère de la surveillance « intelligente » par Paola Raiman
« Des contrôles d’identité généralisés, permanents et invisibles » entretien avec Félix Tréguer de La Quadrature du Net – par Paola Raiman
Hommage
Anna Karina
Visage du cinéma par Jean-Philippe Tessé
Vers l’émotion par Jean-Philippe Tessé
Une artiste de cabaret par Joachim Lepastier
Les voix d’Anna par Jean-Sébastien Chauvin
Passagère de la nuit par Stéphane du Mesnildot
Une douce détermination par Nicolas Azalbert
Anna Karina, réalisatrice par Joachim Lepastier

SOFILM n°77 – Phoebe Waller-Bridge

 

 

 

 

Paul Schrader
Florence Foresti
Sébastien Tellier
Euzhan Palcy

18. Alice Odiot & Jean-Robert Viallet

Hors cadre. Ensemble, ils ont passé 25 jours en immersion dans la prison des Baumettes, à Marseille. Ils en ont tiré un film, Des hommes, qui donne à voir ces hommes pour ce qu’ils sont, pas seulement des détenus, des délinquants ou des malheureux. De quoi prendre de la hauteur sur la question carcérale dans notre beau pays.

22. Les Prisonnières du désert

Reportage. Au milieu des années 1960, le pays de l’oncle Sam a théorisé une politique d’eugénisme en direction des populations pauvres. Premières touchées par ces stérilisations non désirées : les Amérindiennes. Il a fallu toute la ténacité d’une cinéaste anglaise pour leur donner enfin la parole à travers son film, Amá. Retour sur place.

26. Florence Foresti

Interview. Le 28 février prochain, elle présentera pour la deuxième fois les César, dans un contexte pas facile. Également à l’affiche de Lucky, nouvelle belgerie d’Olivier Van Hoofstadt, la patronne de l’humour français se confie sur le ton cash qui a fait sa réputation.

30. Paul Schrader

Confessions. Pour écrire Taxi Driver, il a mis toute sa colère et sa culpabilité chrétienne dans le personnage de Travis Bickle. Scénariste, puis réalisateur reconnu, Schrader ne doit pourtant pas être réduit à cette image de maverick du cinéma américain toujours à vif. Rencontre avec un homme qui n’aura jamais fini de théoriser le chaos.

36. Secret Cinéma

Infiltré. L’entrepreneur Fabien Riggall a un rêve, « créer un futur pour le cinéma », avec Secret Cinema : une expérience live pour retrouver l’univers d’un film ou d’une série façon fête foraine. Son dernier coup ? Rien de moins que Stranger Things. Tournez manège.

40. Phoebe Waller-Bridge

Couverture. En à peine trois ans, elle est passée d’étoile montante de la comédie britannique au statut envié de femme la plus drôle du monde. Une couronne qui a un prix : 20 millions de dollars par an, d’après le deal qu’elle a signé récemment avec Amazon. Mais pour en arriver là, il lui aura fallu beaucoup de regards caméra et de personnages plus sombres qu’ils n’en ont l’air. Comment devient-on l’artiste qui donne un cadre moderne aux choses de la vie les plus crues et les plus mélancoliques ? Une partie de la réponse se trouve à Londres.

62. Euzhan Palcy

Entretien. Première femme couronnée à Venise, première réalisatrice à recevoir un César, première femme produite par un studio américain… Adoubée par Redford, Truffaut ou encore Aimé Césaire, c’est peu dire que la pionnière Euzhan Palcy n’a pas eu la reconnaissance qu’elle mérite. Sans doute était-il temps d’écouter enfin celle qu’Ava Duvernay surnomme « The Goddess ».

70. La Clef, cinéma en résistance

Enquête. Depuis septembre, un collectif offre un revival à cette salle ouverte dans la vague de Mai 68. L’objectif ? Sauver les 600 m2 du dernier cinéma associatif de Paris des griffes des promoteurs immobiliers. Chronique d’une insurrection qui pourrait faire revivre une certaine idée du cinéma.

76. Le Male Gaze selon Mulvey

Décryptage. L’expression n’apparaît qu’une fois dans son essai Visual Pleasure and Narrative Cinema. En 1975, quand Laura Mulvey parle de male gaze, difficile d’imaginer que le concept deviendrait incontournable en 2020. Pourtant il reste encore mal compris. Explications.

80. Francis Veber

Légende. Il a insufflé le rythme du grand théâtre au rire made in France : Le Jouet, La Chèvre, Le Dîner de cons… Installé aux États-Unis depuis la fin des années 1980, maître Francis Veber, 82 ans, contemple le pays de la comédie à la française. Avec ce qu’il faut d’ironie.

 

 

 

 

L’ARP prend position

 

Déclaration de soutien à Adèle Haenel

 

Les membres de L’ARP ont été profondément choqués par les révélations d’Adèle Haenel concernant Christophe Ruggia, réalisateur qui s’était engagé dans certains de nos combats. L’ARP soutient Adèle Haenel dans cette démarche courageuse.

L’ARP soutien le combat pour le droit des femmes, particulièrement contre toute forme de violence sexuelle ou sexiste. Nous souhaitons accélérer la réflexion entamée par le Ministère de la Culture, le CNC et le Collectif 50/50, afin que des actes de ce type ne puissent plus se reproduire.

L’ARP invite toutes les organisations professionnelles à se réunir pour une réflexion sur une déontologie commune de nos professions.

 

L’ARP prend un engagement contre toute forme de violence sexuelle

 

L’ARP a décidé de prendre un engagement fort afin de soutenir le combat pour le droit des victimes – notamment d’agressions sexuelles.

Le Conseil d’administration de L’ARP, a voté la mise en place de nouvelles procédures de suspension pour tout membre mis en examen par la justice, et d’exclusion pour tout membre condamné – notamment pour des infractions de nature sexuelle. Ce changement de statut sera proposé aux membres et définitivement voté lors de la prochaine Assemblée générale.

La Lettre « En Bref » Novembre-Décembre 2019

Edito :

ET TOUJOURS « CINEMA

ET EGALITE DES TERRITOIRES »

Nous aborderons en 2020 une nouvelle phase dans le déroulement de cette action. Après avoir étudié la présence (et l’absence) des salles de cinéma dans les communes, nous avons pu constater les disparités que nous avons publiées dans nos précédents numéros. La conclusion de cette étude est, d’une part qu’au-delà de 10000 habitants toutes les communes sont équipées d’au moins une salle de cinéma. En revanche la situation est différente pour les communes entre 5000 et 10000 habitants, puisque seules 370 d’entre-elles sont équipées alors que l’on compte environ 2000 communes dans cette tranche de population. Certes chaque situation doit être examinée, car toutes les communes présentent des situations très différentes : présence d’un multiplexe, proximité d’une salle dans une autre commune limitrophe, etc… Il n’en est pas moins vrai qu’avec une population comparable certains Département ont peu de communes équipées. Comme nous l’avons déjà indiqué, 37 d’entre eux ne comptent que 12 ou moins de 12 communes dans ce cas, alors que d’autres une quarantaine. Les taux de fréquentation en découlent, variant en 2018 de 1,10 à 4,06, hors Paris bien sûr.

Nous reproduisons la carte actualisée issue de «La Géographie du cinéma 2018» parue en septembre dernier, et consultable sur le site du CNC« Indice de fréquentation : rapport entre le nombre d’entrées et la population d’une zone géographique donnée. »

 

Si vous souhaitez lire La lettre « En Bref » de Novembre-Décembre c’est ici.

La Lettre « en Bref » Septembre Octobre

Edito : 

Ce numéro de rentrée se présente sous un aspect inhabituel, car nous avons choisi d’en consacrer l’essentiel à trois manifestations qui par leur permanence montrent bien que le renouveau n’exclut pas la continuité.

Et ce à un moment où le développement des plateformes,
l’annonce d’une nouvelle loi sur l’audiovisuel, la désignation ou l’élection de nouveaux responsables (voir page 4) montre l’image d’un cinéma en mutation.

Mais le cinéma demeure pérenne et préoccupé également de maintenir son histoire. Après tout il y aura 100 ans l’an prochain que les premiers cinéphiles, conduits par Louis Delluc et Ricciotto
Canudo, ont consacré le cinéma comme étant le 7ème art. 100 ans après cette définition demeure plus que jamais actuelle.

Nous y reviendrons dans notre prochain numéro.

Si vous souhaitez consulter la Lettre « en Bref » de Septembre Octobre c’est ici

Les revues cinéma de Juillet-Aout

Les « cahiers du cinéma »

Éditorial : Une histoire des réalisatrices  par Stéphane Delorme
Événement : Une histoire des réalisatrices
Muet/années 30  Alice Guy, Musidora & Marie-Louise Iribe, Germaine Dulac, Lois Weber, Frances Marion, Mabel Normand, Elvira Notari, Esfir Choub, Leontine Sagan, Leni Riefenstahl, Dorothy Arzner, et aussi…
Années 40/50  Ida Lupino, Edith Carlmar, Maya Deren & Marie Menken, Park Nam-ok, Kinuyo Tanaka, Wanda Jakubowska, Agnès Varda, et aussi…
Années 60  Forough Farrokhzad, Marguerite Duras, Paula Delsol, Jackie Raynal, Nelly Kaplan, Sara Gómez, Susan Sontag, Shirley Clarke, Tang Shu-shuen, Lina Wertmüller, Anne Claire Poirier, Vera Chytilová, Márta Mészáros, Ioulia Solntseva, Larissa Chepitko, Kira Mouratova, Lana Gogoberidze, et aussi…
Années 70  Chantal Akerman, Raymonde Carasco, Carole Roussopoulos & Delphine Seyrig, Yannick Bellon, Catherine Breillat, Jocelyne Saab, Rachel Weinberg, Heiny Srour, Safi Faye, Marta Rodríguez, Marva Nabili, Ana Carolina, Narcisa Hirsch, Helma Sanders-Brahms, Ulrike Ottinger & Monika Treut, Helke Sander, Anja Breien, Patricia Moraz, Assia Djebar, Barbara Loden, Elaine May, Joan Micklin Silver, Suzan Pitt, Barbara Hammer, Série B (1), Yvonne Rainer, Chick Strand & Coni Beeson, Sumitra Peries, Michal Bat-Adam, et aussi…
Années 80  Claire Denis, Christine Pascal, Nicole Le Garrec, Marie-Claude Treilhou, Juliet Berto, Danièle Dubroux, Virginie Thevenet, Claire Devers, Patricia Mazuy, Rose Lowder, Huang Shuqin, Ann Hui, Ildiko Enyedi, Bette Gordon, Susan Seidelman, Lizzie Borden, Trinh T. Minh Ha, Kathleen Collins, Kathryn Bigelow, Penny Marshall & Amy Heckering, Jane Campion, et aussi…
Années 90  Kelly Reichardt, Série B (2), Nietzchka Keene, Jennie Livingston, Sarah Jacobson, Sofia Coppola, Alanis Obomsawin, Anne-Charlotte Robertson, Tamara Jenkins & Jamie Babbit, Claire Simon, Pascale Ferran, Emmanuelle Cuau, Anne-Marie Miéville, Laila Pakalnina, Naomi Kawase, Ana Poliak, Carine Adler, Catarina Mourão, Teresa Villaverde, et aussi…
Cahier critique :
Les Enfants de la mer  d’Ayumu Watanabe – par Stéphane du Mesnildot
So Long, my Son  de Wang Xiaoshuai – par Antoine du Jeu
Her Smell  d’Alex Ross Perry – par Jean-Philippe Tessé
Midsommar  d’Ari Aster – par Jean-Sébastien Chauvin
Once Upon a Time… in Hollywood  de Quentin Tarantino
Notes sur d’autres films  Crawl (Alexandre Aja) – Diego Maradona  (Asif Kapadia) – Give Me Liberty  ( Kirill Mikhanovsky) – Halte  (Lav Diaz) – Haut perchés  (Olivier Ducastel & Jacques Martineau) – Ils reviennent…  (Issa López) – Manta Ray  ( Phuttiphong Aroonpheng) – Nevada  (Laure de Clermont–Tonnerre) – L’Œuvre sans auteur  ( Florian Henckel von Donnersmarck) – Pauvre Georges !  (Claire Devers) – Perdrix  (Erwan le Duc) – Toy Story 4  ( Josh Cooley) – Une grande fille  (Kantemir Balagov) – Ville neuve  (Félix Dufour–Laperrière) – Wonderland, le royaume sans pluie  (Keiichi Hara)
Journal :
Voyage  Balade à Lisbonne
Rencontre  Monia Chokri, contre la séduction
Festival  À Tel-Aviv, la résistance par le documentaire
Rencontre  Romain Laguna et Zéa Duprez, les signes parmi nous
Rencontre  Nicole Le Garrec, résistance bretonne
Association  Sauver le Polygone Étoilé
Plateforme  Refn en série
Note DVD  Les Vieilles Légendes tchèques  de Jirí Trnka

POSITF

Dossiers : 
Le film d’espionnage, Cannes 2019
Entretien avec Bong Joon-ho par
Philippe Rouyer.
Critique du film : Parasite de Bong Joon-ho par Lorenzo Codelli.
Voix Off : Max Ophuls et les producteurs, Marcel Ophuls.
Chantier de réflexion : Réflexions sur un triptyque chinois, Les Éternels, Un grand voyage vers la nuit, An Elephant Sitting Still de Eithne O’Neill
Cinéma retrouvé :
– Le Professeur de Valerio Zurlini
– Jean-François Stévenin

SOFILM

Interview. Anaîs Demoustier Parmi la nouvelle génération d’actrices françaises, elle est celle qui a le mieux réussi ce mix improbable : une présence immuable, chère au cinéma d’auteur, et une capacité d’émerveillement permanent.
IL ÉTAIT UNE FOIS… QUENTIN TARANTINO
 À la mi-août, sort enfin Once Upon a Time… in Hollywood, neuvième film réalisé par Quentin Tarantino. À l’échelle du cinéma actuel, Tarantino est un chef-d’œuvre en péril à préserver vaille que vaille.
Richard Kelly : Le plus grand fiasco du Festival de Cannes depuis The Brown Bunny. Voilà comment Roger Ebert avait décrit la projection de Southland Tales en 2006.
Rochdy Zem : Hors-cadre. Sur l’échiquier du cinéma français, il n’est ni le plus mondain, ni le plus revendicatif et surtout pas le plus expansif. Par contre, il est celui qui porte le mieux la cinquantaine brute façon rocker paisible
Justice : Si avec « Stress », ils sont rentrés directement dans le podium des meilleurs clips contemporains, il est peut-être moins connu que la rencontre avec son réalisateur, Romain Gavras, a été marquée par une folle histoire de costume de grenouille.

Rencontres de La Rochelle 2019

Notre rencontre de La Rochelle se tiendra le 04 juillet sous forme d’un déjeuner débat

Nous souhaitons échanger avec vous sur le débat qui traverse la profession aujourd’hui et qui porte sur le fait de savoir si une œuvre qui ne sera pas montrée dans une salle de cinéma peut être de même nature qu’un film «traditionnel».

Donc, jusque-ici, lorsqu’on parle de culture cinématographique on ne parle que des films qui ont été montrés dans des salles d’exploitation cinématographique.

Qu’en est-il et qu’en sera-t-il des œuvres réalisées pour d’autres types d’écrans ?

Ce débat a des incidences économiques mais il a aussi de fortes résonnances culturelles.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de ce texte dans l’Edito d’En Bref : https://territoires-cinema.fr/2019/05/31/la-lettre-en-bref-mai-juin-2019/

Pour échanger sur ces questions rendez-vous donc le 04 juillet à La Rochelle pour un déjeuner-débat :

Renseignements pratiques et inscription en nous écrivant :
par mél : villes.et.cinemas@wanadoo.fr
par courrier : Territoires et Cinéma
3 rue du Maine 75014 Paris

(Merci de cette inscription préalable, nécessaire à l’organisation, le nombre de place étant limité. Dès réception de celle-ci, nous vous indiquerons les renseignements pratiques)