LETO

Un film russe rafraîchissant sur une jeunesse désabusée de Leningrad, au début des années 80, amatrice d’un rock puissant importé d’Occident. Bien qu’un peu longue, cette chronique, tournée dans un beau noir et blanc, est plaisante et bénéficie de trouvailles visuelles du plus bel effet même si elles confinent vers la culture clip. Le contexte du communisme y est évoqué sous un angle plutôt satirique à travers un personnage qui rêve d’anarchie et de plus de libertés.

Michel Senna