« Citoyen d’honneur » de Mariano Cohn et Gaston Duprat

 

Un Prix Nobel de littérature un peu blasé, vivant à Barcelone, répond à une invitation de sa ville natale « Salas » en Argentine, qui souhaite l’élire citoyen d’honneur.
Revenu au pays, il y croise une galerie de personnages pour le moins pittoresques mais, la nostalgie a vite un goût amer et son pèlerinage se transforme en une sorte de cauchemar éveillé. Les réalisateurs argentins Ariano Cohn et Gastón Duprat explorent les travers de la nature humaine et se livrent à un jeu de massacre dans leur description très féroce d’une communauté villageoise perdue dans la pampa. Leur mise en scène, un peu trop statique, est rehaussée par la qualité de l’interprétation. Au milieu d’un casting fait de tronches incroyables, Oscar Martinez incarne avec brio ce romancier plutôt franc et un peu élitiste qui va susciter des sentiments pour le moins contrastés chez les villageois. Une œuvre grinçante et angoissante qui rappelle un peu le cinéma de Dino Risi ou d’Ettore Scola. 

Michel Senna